Ouvrir le menu principal

Les Quarante-Heures, ou Prières des Quarante-Heures, est une cérémonie célébrée dans l'Église catholique : une attitude de prière prolongée et relayée de l’hostie consacrée, une adoration eucharistique, une « supplication instante »[1].

Sommaire

DéroulementModifier

La dévotion des Quarante-Heures est une forme d'adoration continue.

Elle a lieu le plus souvent et par tradition juste avant l’ouverture du Carême, du dimanche de la Quinquagésime au mardi avant les Cendres[1]. Elle peut aussi avoir lieu à d’autres moments.

Une messe d'exposition et une messe de déposition du Saint-Sacrement en marquent le début et la fin. Dans l'intervalle, les fidèles se relaient devant le Saint-Sacrement qui reste exposé sur le maître-autel. Il est requis que deux personnes au moins soient présentes à tout moment. Le déroulement prévoit souvent également un relais entre différentes églises, le Saint-Sacrement étant déposé dans l'une au moment où il est exposé dans l'autre. La pratique est renouvelée avec une certaine fréquence, par exemple une fois par trimestre[2].

HistoriqueModifier

La cérémonie des Quarante-Heures apparaît dans le diocèse de Milan au XVIe siècle. Elle est étendue en 1592 par Clément VIII au monde entier, par la constitution Graves et diuturnae[2]. Elle est entièrement codifiée en 1731 et se répand progressivement dans toute l'Église. Des ordres cloîtrés apparaissent qui incluent dans leur règle l'adoration perpétuelle, voire font vœu solennel de la pratiquer[3].

Les Quarante-Heures, constituent la première officialisation d'une « chaîne ininterrompue de prière » devant le Saint-Sacrement.

RéférencesModifier

  1. a et b « Les Quarante-Heures – histoire & liturgie », sur Liturgia, Schola Sainte Cécile (Paris), (consulté le 25 juillet 2016).
  2. a et b (en) « Forty Hours' Devotion », Catholic Encyclopedia, sur www.newadvent.org, Catholic Encyclopedia, cop. 2012 (consulté le 25 juillet 2016).
  3. (en) John Hardon, s.j., « The history of eucharistic adoration », sur www.therealpresence.org, Inter Mirifica Inc., cop. 2000 (consulté le 25 juillet 2016).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier