Ouvrir le menu principal

Quai François-Mitterrand (Nantes)

voie de Nantes, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Quai François-Mitterrand.

Quai François-Mitterrand
Image illustrative de l’article Quai François-Mitterrand (Nantes)
Vue partielle du quai, consulat général de Turquie.
Situation
Coordonnées 47° 12′ 30″ nord, 1° 33′ 37″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Île de Nantes
Début Pont Haudaudine
Fin Rue Julien-Videment
Morphologie
Type Quai
Histoire
Création XIXe siècle ; fin XXe - début XXIe siècle
Anciens noms Quai André-Rhuys
Quai Fernand-Crouan
Monuments Palais de justice de Nantes
École nationale supérieure d'architecture de Nantes

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Quai François-Mitterrand

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Quai François-Mitterrand

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Quai François-Mitterrand

Le quai François-Mitterrand est une voie publique et un quai de la Loire situé sur l'Île de Nantes, quartier de Nantes, en France.

DescriptionModifier

Le quai s'étend du pont Haudaudine jusqu'au pont Anne-de-Bretagne, et est entièrement pavé le long du fleuve ; la berge est couverte de végétation. Le quai est rejoint par la passerelle Victor-Schœlcher. Les parties bitumées, qui relient la rue Julien-Videment à la voie desservant la place des Érables (au niveau de l'école d'architecture), ainsi que celle située entre la rue Alain-Barbe-Torte et le pont Haudaudine, sont ouvertes à la circulation automobile, à l'exception de l'espace situé devant le palais de justice

Sur son côté sud, le quai rencontre successivement : le passage de l'Imprimerie, puis les rues Alain-Barbe-Torte, de l'Angélique-des-Estuaires, de l'Île-Mabon, Olympe-de-Gouges, Arthur-III, Louise-Weiss et Marguerite-Duras.

DénominationModifier

À sa création, le quai est appelé « quai André-Rhuys », du nom d'un riche marchand nantais du XVIe siècle, qui reçut dans sa « maison des Tourelles », sur le quai de la Fosse, les rois Charles IX, Henri III et Henri IV[1]. Le quai prend ensuite le nom de Fernand Crouan (à ne pas confondre avec l'actuel quai Fernand-Crouan), avant d'être renommé le 20 février 1996 en hommage à François Mitterrand (1916-1996), 21e président de la République française[2].

HistoriqueModifier

Aménagé au XIXe siècle, le quai appartient au port autonome, et devient voie publique le 18 mai 1981[2].

Le quai est remanié dans les années 1990, avec notamment la construction du nouveau palais de justice. La désignation « quai Fernand-Crouan » est déplacée vers l'ouest, entre le pont Anne-de-Bretagne et l'extrémité nord de l'ancienne île Sainte-Anne (début du quai des Antilles), tandis que la dénomination « quai André-Rhuys » ne s'applique désormais plus qu'à la partie située entre le quai Hoche et le pont Haudaudine[2].

Dans les années 2000, le tribunal de commerce, les bureaux nantais du journal Ouest-France, et les radios France Bleu Loire Océan, FIP Nantes et Hit West, ainsi que la Samoa s'installent au nos 1 et 2 dans le nouvel immeuble « Le Rhuys »[3], tandis que l'école nationale supérieure d'architecture de Nantes prend possession de nouveaux locaux au no 6, alors que le siège d'Harmonie mutuelle est rénové. L'ensemble des opérations, y compris les travaux d'aménagement de la voirie, est achevé en 2009[4].

En avril 2014, le consulat général de Turquie à Nantes s'installe définitivement au no 20 du quai (ses locaux étaient auparavant situés à Vertou)[5], dans un hôtel particulier construit au début des années 1880 ayant servi de maison de maitre pour le patron de l’usine d’engrais située aux alentours, fondée en 1891 par Eugène Avril et Gustave Fiteau (devenue « Avril et fils » en 1950)[6]. Ce fut l'une des plus anciennes maisons construites sur l'île de la Prairie-au-Duc et l'une de celles qui resta intacte lors du dynamitage des ponts de la Loire par les Allemands dans la nuit du 10 au 11 août 1944, peu avant leur départ[7]. Ce bâtiment classé au Patrimoine nantais agrandi par une extension contemporaine, a retrouvé son apparence d’origine après un an de travaux qui se sont terminés fin 2012[8].

Voies secondairesModifier

Passage de l'ImprimerieModifier

Localisation : 47° 12′ 25″ N, 1° 33′ 20″ O

Le conseil municipal approuve, le 8 février 2013, l'attribution à la voie du nom de l'imprimerie « la Contemporaine » qui s'y trouvait. Cette entreprise fut créée en 1975 avec un statut de SCOP, et cessa son activité en 2004[9]. Elle relie le quai François-Mitterrand à la rue la Tour-d'Auvergne

Rue de l'Angélique-des-EstuairesModifier

Localisation : 47° 12′ 27″ N, 1° 33′ 31″ O

Le conseil municipal approuve, le 5 décembre 2008, l'attribution à la voie du nom de l'Angélique des estuaires, une espèce végétale de la famille des Apiaceae spécifique aux estuaires français, notamment dans la zone située entre les ponts Haudaudine et Anne-de-Bretagne[10]. Elle relie le quai François-Mitterrand à la rue La Noue-Bras-de-Fer.

Rue Olympe-de-GougesModifier

Localisation : 47° 12′ 27″ N, 1° 33′ 38″ O

Le nom de la rue a été décidé les 16 et 17 décembre 1999, en hommage à Olympe de Gouges (1748-1793), femme de lettres française, devenue femme politique et polémiste, une des pionnières du féminisme, auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et de nombreux écrits en faveur des droits des femmes et de l'abolition de l'esclavage des Noirs[11]. Elle relie le quai François-Mitterrand à la rue La Noue-Bras-de-Fer.

Rue Louise-WeissModifier

Localisation : 47° 12′ 23″ N, 1° 33′ 43″ O

Le conseil municipal approuve, le 5 décembre 2008, l'attribution à la voie du nom de Louise Weiss (1893-1983) journaliste, écrivaine, féministe et femme politique française[10]. Elle se présente sous la forme de deux allées piétonnes situées de part et d'autre d'une petite place, reliant le Quai François-Mitterrand à la rue Magin.

Rue Marguerite-DurasModifier

Localisation : 47° 12′ 28″ N, 1° 33′ 49″ O

Le conseil municipal approuve, le 5 décembre 2008, l'attribution à la voie du nom de Marguerite Duras (1914-1996), écrivaine, dramaturge, scénariste et réalisatrice française[10]. Elle relie le quai François-Mitterrand à la rue Julien-Videment.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pajot 2010, p. 248.
  2. a b et c « François-Mitterrand (quai) », archives municipales de Nantes (consulté le 12 juin 2013).
  3. Immeuble « Le Rhuys » sur pss-archi.eu
  4. « Quai François Mitterrand - Aménagement de l'espace public », SAMOA (consulté le 13 juin 2013).
  5. Un consulat pour les Turcs ouvre à Nantes - Ouest-France du 9 janvier 2014.
  6. Maison des Hommes et des techniques - Les autres sites industriels patrimoniaux voisins
  7. « Ancienne maison Avril et Fiteau »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur Nantes Renaissance
  8. La maison Avril et Fiteau sur iledenantes.com.
  9. « Délibération no 32, conseil municipal du 8 février 2013 », mairie de Nantes (consulté le 16 avril 2014).
  10. a b et c « Délibération no 5, conseil municipal du 5 décembre 2008 », mairie de Nantes (consulté le 13 juin 2013).
  11. « Olympe de Gouges (rue) », archives municipales de Nantes (consulté le 13 juin 2013).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :