Pyramus de Candolle

imprimeur-libraire genevois puis suisse, d'origine française

Pyramus de Candolle (né à Fréjus en 1566 et mort à Versoix, à l'époque en France, le ), connu aussi sous le pseudonyme de Jean Doreau[1],[notes 1], est un calviniste français, exilé en République de Genève et devenu imprimeur[2].

Pyramus de Candolle
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Homme politique, imprimeur-libraireVoir et modifier les données sur Wikidata
Coa fam ITA caldora.jpg
blason

BiographieModifier

Né en France à Fréjus en 1566 au sein d'une famille calviniste, Pyramus de Candolle s'exile en République de Genève pour fuir les persécutions[3], il y rejoint son oncle, Bernardin de Candolle. En 1591, il épouse Anne Vignon, fille de l'imprimeur Eustache Vignon décédé trois ans plus tôt, et devient imprimeur à son tour. Il est reçu bourgeois de Genève en 1594 pour s'être illustré en participant aux guerres de Savoie à la France[1].

En 1616 il s’exile une nouvelle fois à Yverdon, alors en territoire bernois, et en acquiert la bourgeoisie en 1619[2].

ŒuvresModifier

Pyramus de Candolle publie sous son nom plusieurs ouvrages, dont en 1595 Harangues militaires et concions des princes, capitaines, ambassadeurs et autres manians tant la guerre que les affaires d'état[1]. Sous le pseudonyme de Jean Doreau, il publie en 1609 la première édition des Essais de Montaigne avec une adresse néerlandaise, en l'occurrence Leyde, pour éviter la saisie du livre en France[1], ainsi qu'un ouvrage intitulé Le tableau des différens de la religion : traictant de l'Eglise, du nom, définition, marques, chefs, propriétés, conditions, foy et doctrines d'icelle….

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le Fichier d'autorité international virtuel répertorie Jean Doreau distinctement de Pyramus de Candolle.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Desan 2007, p. 333.
  2. a et b Pyramus de Candolle dans le dictionnaire historique de la Suisse.
  3. « Genève, un jardin », Les Archives de la RTS, sur RTS, (consulté le 6 septembre 2017).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Philippe Desan, « Les éditions des Essais avec des adresses néerlandaises », dans Paulus Johannes Smith & Karl A. E. Enenkel, Montaigne and the Low Countries: (1580-1700), Boston & Leiden, Brill, , 372 p. (ISBN 9004156321 et 9789004156326, lire en ligne), p. 327-360.
  • Eusèbe-Henri-Alban Gaullieur, Études sur la typographie genevoise du XVe au XIXe siècles, et sur les origines de l'imprimerie en Suisse, Genève, , 260 p. (lire en ligne).
  • James Galiffe, Jean-Barthélémy-Gaïfre Galiffe & Louis Dufour-Vernes, Notices généalogiques sur les familles genevoises : depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, vol. 2, Genève, J. Barbezat, (lire en ligne), p. 590-591.
  • James A. Galiffe, « L'imprimerie genevoise au XVIIe siècle (1600 à 1700) », Bulletin de l'Institut national genevois, vol. 2,‎ , p. 214-228

Liens externesModifier