Ouvrir le menu principal
Pyramide de chaussures à Lyon en 2015.
Pyramide de chaussures à Lyon, 2015

Une pyramide de chaussures est une manifestation visant à sensibiliser le public quant aux effets des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions non explosées (BASM) dans les pays en développement dans lesquels la guerre a sévi.

On dénombre actuellement encore près de 70 pays pollués par ces armes. Des statistiques alarmantes estiment le nombre d'enfants marchant sur une mine à environ un toutes les ving minutes. 98 % des victimes de ces explosifs sont des civils[1]. Les dégâts sont souvent cause d'amputation d'une jambe ou de mutilations dues aux éclats. Pour protester, Handicap international créé en 1995 cette manifestation où l'on dénonce ces armes symboliquement par la constitution d'une pyramide de chaussures ouverte à tous. 37 villes participent à la manifestation qui en est à sa 14e édition (en 2008). Trente villes françaises participent à la 20e édition qui se tient le .

À travers cet événement, l’association mobilise depuis vingt ans l’opinion publique contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM). Ces « armes des lâches » blessent ou mutilent une personne toutes les 90 minutes dans le monde. Plus d’un tiers des victimes civiles sont des enfants.

HistoriqueModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :