Pupuke Robati

Pupuke Robati
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président du Parlement des Îles Cook (en)
-
Premier ministre des Îles Cook
-
Vice-Premier ministre des Îles Cook
-
Membre du Parlement des Îles Cook
Rakahanga
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
AucklandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Sport
Distinction

Sir Pupuke Robati ( - ) était un homme politique des îles Cook, originaire de l'île de Rakahanga.

BiographieModifier

Il fit ses études primaires et secondaires à Manihiki puis Rarotonga avant d'entamer des études de médecine aux Fidji, obtenant son diplôme de chirurgien en 1948. De retour au pays, il exerça à Rarotonga, Mangaia et Atiu. Boxeur patenté, il devint en 1944, champion poids coq des îles Cook. Il présida par la suite la Fédération amateur de boxe pendant plus de trente ans.

Il commença à s'intéresser à la politique à partir de 1964. L'année suivante, il fut élu à l'assemblée législative des îles Cook en tant qu'indépendant représentant la circonscription de Rakahanga. En 1972, il rejoignit le Democratic Party que venait de créer Tom Davis et c'est sous cette étiquette qu'il continua à être élu jusqu'aux élections de 1999. À partir de 1978, il participa au gouvernement de Tom Davis, en tant que vice-Premier Ministre. Il succéda finalement à ce dernier au poste de Premier ministre en . Durant ses 18 mois de gouvernance, il développa la perliculture à Manihiki et Penrhyn, les télécommunications, tout en continuant comme son prédécesseur de prôner la réduction des dépenses publiques. Chrétien convaincu, il fit également voter un amendement constitutionnel rappelant la stricte observance du Sabbath (dimanche) dans l'archipel. C'est enfin sous son gouvernement que les îles Cook intégrèrent l'Organisation mondiale de la santé. La défaite du Democratic Party aux élections de 1989 mit fin à son gouvernement. En 2004, il perdit également son siège au Parlement, battu par le candidat indépendant Piho Rua. Cette défaite marqua la fin de sa carrière politique. Le , il décède au Middlemore Hospital d'Auckland

En 2001, il fut élevé chevalier de l'ordre de l'Empire britannique.

SourcesModifier

Numéro spécial du Cook Islands Herald () pour le quarantième anniversaire de l'indépendance associée

Liens externesModifier