Ouvrir le menu principal

La puissance apparente rayonnée (PAR)[1] est une mesure théorique standardisée de l'énergie des ondes radioélectriques émises par une antenne exprimée en watts ou en dBm P(dBm)= 10*log(P(mW)) . Elle résulte de la différence entre les gains et les pertes d'un système de transmission. La PAR prend en compte la puissance de sortie de l'émetteur et les pertes dues aux lignes, connecteurs, le gain et la directivité de l'antenne et les différences de niveau du terrain.

La PAR est estimée en référence à une émission produite par une antenne dipôle idéale (dont le gain est généralement exprimé en dB), contrairement à la PIRE qui est estimée en référence à une antenne isotrope idéale (dont le gain est généralement exprimé en dBi). Il est communément admis que le rapport entre la PAR et la PIRE est de 2,15 dB, du fait de l'écart de gain entre l'antenne dipôle idéale et l'antenne isotrope idéale: PIRE (dBm) = PAR (dBm) + 2,15[2].

Notes et référencesModifier

  1. « par » in Stuart Wittering, Routledge French dictionary of telecommunications: French-English/English-French, Routledge, 1997. (ISBN 9780415133487)
  2. Recommandation UIT-R SM.329-12 (09/2012), Annexe 1 article 1.1.3

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

PalettesModifier