Enodia (entreprise)

société coopérative intercommunale belge
(Redirigé depuis Publifin)

Enodia
logo de Enodia (entreprise)

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1923 : création de l'ALE.

2007 : l'ALE devient Tecteo.
2014 : Tecteo devient Publifin.
2016 : début de l'affaire Publifin.
2018 : Publifin devient Enodia.
2019 : Resa devient une filiale directe d'Enodia.

Personnages clés Stéphane Moreau (ancien administrateur délégué de Nethys)
Forme juridique SCIRL
Siège social LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de Belgique Belgique
Direction Vinciane Pirmolin
Actionnaires Province de Liège
76 communes
AIEG
Brutélé
Région wallonne
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Télévision par câble,
Internet,
Téléphonie
Énergie
Filiales Nethys, Resa
Effectif 2 600 [2]Voir et modifier les données sur Wikidata
BCE 0204245277[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web enodia.net
Chiffre d'affaires 759 120 854,56 euro ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 72 899 356,01 euro ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata

Enodia (anciennement ALE, Tecteo puis Publifin) est une société coopérative intercommunale belge à responsabilité limitée (SCIRL). Cette intercommunale pure est active dans le secteur de l’électricité où elle assure la gestion du réseau de distribution et dans le secteur des télécommunications où, via le câble de télédistribution, elle offre à la clientèle située sur son territoire la possibilité de souscrire à la télévision analogique et numérique, l’Internet à haut débit, la téléphonie et d’autres services.

Actionnaires et participations du holding public Publifin (organigramme simplifié). La province de Liège est l'actionnaire majoritaire de Publifin. Depuis respectivement février 2018 et fin mai 2019, Nethys et Resa dépendent directement de Enodia (ex Publifin).

À l'origine détenue par des communes uniquement wallonnes, et en particulier liégeoises, l'intercommunale s'est ouverte à des communes des deux autres Régions belges, Flandre puis Bruxelles, ce qui a aussi pour conséquence un affranchissement dans les faits de la tutelle régionale[4], qui malgré l'intention de reprise du contrôle des autorités de tutelle[5], reste toujours hors de contrôle.

À la suite du rachat par ce consortium de huit câblo-distributeurs wallons (Igeho, Inatel, Intermosane, Seditel, Simogel, Telelux, Interest-Interost et Ideatel)[6], ce GIE constitue aujourd’hui le principal opérateur de services câblés en Wallonie et à Bruxelles.

Tecteo diversifie cependant rapidement ses activités au-delà de ses missions premières au service des communes liégeoises, et amène à s'interroger auprès des autorités de tutelle d'une part[7] et des concurrents d'autre part pour ses activités commerciales[8],[9], voire au sein même du personnel[10].

En mai 2013, Tecteo investit dans l'aéroport de Liège[11]

En septembre 2013, le groupe rachète le titre de presse L'Avenir[12], alors qu'il est en négociation avec IPM, propriétaire de La Dernière Heure et La Libre[13]. Ce alors que les relations avec d'autres média posent également question[14].

En décembre 2013, Tecteo annonce qu'il change de nom pour prendre celui de Publifin dès juin 2014[15]. Publifin contrôle Finanpart SA, dont l'actionnariat est ouvert à d'autres acteurs publics. Finanpart détient Nethys, société qui exerce des activités industrielles. L'actionnariat de Nethys est ouvert aux partenaires privés. Seul Publifin garde les contraintes du statut d'intercommunale[16].

En novembre 2018, Publifin change à nouveau de nom pour s'appeler Enodia[17]. Fin mai 2019, Resa quitte le giron de Nethys et devient une filiale directe d'Enodia[18].

ScandaleModifier

Huit membres du bureau exécutif ont participé à des réunions pour un comité de secteur de décembre 2010 à juin 2013. Percevant des milliers d’euros pour leur participation à ces réunions - somme indument perçue au regard des présences effectives et des niveaux de pouvoir impliqués lors de ces réunions.

HistoriqueModifier

  • 1923 : création de l'Association liégeoise d'électricité (ALE)
  • 1970 : création de Télédis qui permet l’accès à la télédistribution dans la région de Liège
  • 2006 : création de la marque VOO en collaboration avec Brutélé. VOO propose des services d'accès à Internet, de téléphonie et de télévision analogique et numérique en Wallonie et à Bruxelles. Création de Tecteo Energy qui produit de l'énergie renouvelable.
  • 2007 : l'ALE est renommée en Tecteo[19]
  • 2009 : rachat du réseau de télécommunication wallon WIN.
  • 2010 : intégration de l'Association liégeoise du gaz (ALG)
  • 2013 : rachat des Éditions de l'Avenir.
  • 2014 : Tecteo devient Publifin et crée deux nouvelles sociétés : Finanpart et Nethys, cette dernière reprenant ses activités opérationnelles.
  • 2018 : Publifin est renommée en Enodia.
  • 2019 : à la suite de l'affaire Publifin, Resa dépend désormais directement d'Enodia[18].

OrganisationModifier

Le capital est détenu par[20] :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Banque-Carrefour des Entreprises, (base de données) 
  2. a et b « http://www.publifin.be/img/rapport-annuel-publifin-2015.pdf »
  3. « Rapport annuel 2015 »
  4. Le pied de nez de Tecteo à la Région wallonne - Les Fourons entrent dans le capital de l’intercommunale liégeoise - Le Soir,
  5. Tecteo sera à nouveau soumise à la tutelle - Le Soir,
  6. « Accès Internet haut-débit », sur itsr.be
  7. La métamorphose de Tecteo inquiète, Le Soir
  8. La Commission européenne examine une plainte visant Tecteo - Le Soir,
  9. Voo a creusé une perte de 97 millions d’euros - L’ALG a permis à Tecteo de ne pas plonger en 2010, Le Soir,
  10. Le personnel de Tecteo en grève - Le Soir,
  11. Le fonds de pension de Tecteo reprend Liege Airport - La Meuse, .
  12. « Tecteo rachète l’Avenir pour 26 millions d’euros - Le Soir »
  13. Tecteo : les employés d’IPM informés de l’existence de négociations lors d’un CE extraordinaire - Le Soir,
  14. Tecteo réclame 6 millions d’euros à Rossel et à un journaliste du Soir: «Une intimidation inacceptable!», Le Soir,
  15. Tecteo va changer de nom et deviendra Publifin dès juin 2014, RTBF.be, 20 décembre 2013
  16. Tecteo deviendra Publifin en juin 2014, trends.levif.be, 20 décembre 2013
  17. « Ne dites plus Publifin mais Enodia », sur 7sur7.be, (consulté le 29 mai 2019)
  18. a et b « Désormais, les bénéfices de Resa ne serviront plus à Nethys », sur Édition digitale de Bruxelles, (consulté le 29 mai 2019)
  19. « S.C. - H.V. », (n° d'entreprise : 0204.245.277), sur www.ejustice.just.fgov.be (consulté le 10 août 2017)
  20. « Tecteo (VOO) SCRL », sur Conseil supérieur de l'audiovisuel,

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Site officiel