Pseudopus apodus

espèce de reptiles

Pseudopus apodus, unique représentant du genre Pseudopus, est une espèce de sauriens de la famille des Anguidae[1]. Cette espèce est appelée en français Orvet des Balkans ou Orvet géant des Balkans.

Pseudopus apodus
Description de l'image Sheltopusik 001.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Diploglossa
Famille Anguidae
Sous-famille Anguinae

Genre

Pseudopus
Merrem, 1820

Espèce

Pseudopus apodus
(Pallas, 1775)

Synonymes

  • Lacerta apoda Pallas, 1775
  • Ophisaurus apodus (Pallas, 1775)
  • Pseudopus serpentinus Merrem, 1820
  • Pseudopus durvillii Cuvier, 1829
  • Ophisaurus apodus thracius Obst, 1978

RépartitionModifier

Cette espèce se rencontre[1] :

DescriptionModifier

 
Pseudopus apodus

Cette espèce peut mesurer jusqu'à 135 cm, ses pattes sont très réduites, ne mesurant que 2 mm[2]. sa queue, lorsqu'elle est intacte, mesure environ 1,5 fois la taille du corps.

Liste des sous-espècesModifier

Selon Reptarium Reptile Database (25 mai 2012)[3] :

  • Pseudopus apodus thracius (Obst, 1978)
  • Pseudopus apodus apodus (Pallas, 1775)

ÉtymologieModifier

Le nom de ce genre, Pseudopus, vient du grec ψευδης, « faux, menteur », et πους, ποδος, « pied », soit « à fausses pattes » en référence au fait qu'il présente deux vestiges de pattes au niveau du cloaque.

Le nom spécifique, apodus, vient du grec α, « sans », et πους, ποδος, « pied », soit « sans pattes »[4].

Dans la culture populaireModifier

La présence de reptiles possédant des paupières dans plusieurs films (Indiana Jones, Harry Potter et la Chambre des secrets) indique qu'il s'agit de cet orvet[5].

Publications originalesModifier

  • Merrem, 1820 : Versuch eines Systems der Amphibien I (Tentamen Systematis Amphibiorum). J. C. Krieger, Marburg, p. 1-191 (texte intégral).
  • Obst, 1978 : Zur geographischen Variabilitat des Scheltopusik, Ophisaurus apodus (Pallas) (Reptilia, Squamata, Anguidae). Zoologische Abhandlungen (Dresden), vol. 35 no 8, p. 130-140.
  • Pallas, 1775 : Lacerta apoda descripta. Novi Commentarii Academiae Scientiarum Imperialis Petropolitanae, vol. 19, p. 435-454.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. The Sheltopusik
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 25 mai 2012
  4. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Paris, Belin, coll. « Éveil nature », , 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)
  5. (en) « Sheltopusik », sur factrepublic.com (consulté le ).