Psephurus gladius

espèce de poissons

Psephurus gladius, appelé Espadon de Chine, spatulaire chinois ou encore espadon chinois, est une espèce de très grand poissons d'eau douce, éteinte[1],[2] en 2020, appartenant à l'ordre des Acipenseriformes (classé dans la famille des Polyodontidae). C'était la seule espèce de son genre Psephurus (monotypique). C'était aussi la seule espèce connue de la famille des Polyodontidae avec Polyodon spathula et l'un des plus grands poissons d'eau douce du monde.

Un spécimen de Psephurus gladius.
Représentation datée du 17e siècle.

ÉcologieModifier

Il s'agissait d'une espèce potamodrome (éventuellement anadrome) uniquement présente dans le bassin du fleuve chinois Yangtzé, connu pour une biodiversité halieutique élevée (332 espèces de poissons y cohabitent encore vers 2020).

C'était une espèce de très grande taille, dont des spécimens de plus de 300 cm ont été retrouvés, mais qui selon certains témoignages non officialisés pouvait mesurer jusqu'à 700 cm.

DisparitionModifier

Il a été déclaré éteint selon les critères de la liste rouge de l'UICN en [3],[4],[5].

Les derniers spécimens de ce poisson autrefois commun dans le fleuve Yangtzé en Chine, où il pouvait mesurer jusqu’à 7 mètres, semblent avoir disparu entre 2005 et 2010[6]. Surpêche, pollution de l'eau, fragmentation écologique l’ont éliminé et il n’existe pas d’exemplaire en captivité ni d’échantillon de tissu vivant[6].

On en pêchait régulièrement jusque dans les années 1970 mais la dernière observation date de 2003[6].

En 1981, un barrage majeur, le barrage de Gezhouba, a été construit dans la rivière et a divisé la population de polyodons chinois en deux sous-populations[6].

Les efforts importants pour tenter de le sauver ne datent que de 2006, trop tard et peut-être même entrepris après la disparition du poisson. Il aurait fallu agir avant 1993, quand le poisson est devenu très rare[6].

Les experts chinois craignent que l'alligator chinois (Alligator sinensis) puisse rapidement connaitre le même destin[6].

En juillet 2022, le Psephurus gladius est officiellement déclaré éteint par l'Union internationale pour la conservation de la nature.[7].

Notes et référencesModifier

  1. Yohan Blavignat, « L'espadon de Chine, première espèce officiellement éteinte en 2020 », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  2. Céline Deluzarche, « L'espadon chinois, première espèce de la décennie déclarée éteinte », sur Futura (consulté le )
  3. (en) Hui Zhang, Ivan Jarić, David L. Roberts et Yongfeng He, « Extinction of one of the world's largest freshwater fishes: Lessons for conserving the endangered Yangtze fauna », Science of The Total Environment, vol. 710,‎ , p. 136242 (ISSN 0048-9697, DOI 10.1016/j.scitotenv.2019.136242, lire en ligne, consulté le )
  4. Florian Bardou, « L'espadon de Chine, première espèce officiellement éteinte en 2020 », Libération,
  5. Yohan Blavignat, « L'espadon de Chine, première espèce officiellement éteinte en 2020 », Le Figaro,
  6. a b c d e et f Papas S (2020) One of World's Largest Freshwater Fish May Be First Official Extinction of 2020 Live Sciences / 2020-01-07
  7. « Le spatulaire chinois et l'esturgeon sauvage du Yangtze ont disparu - UICN », Reteurs, 22 juillet 2022.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Genre PsephurusModifier

Espèce Psephurus gladiusModifier

Sur les autres projets Wikimedia :