Przemko Ier d'Opava

Przemko Ier d'Opava' (ou Přemek Ier d'Opava) (tchèque : Přemysl I. Opavský; allemand : Přemysl I. von Troppau; né vers 1365 - mort le ) est un membre de la lignée cadette des Přemyslides de Silésie. Il fut duc d'Opava à partir de 1367 et duc de Głubczyce de 1394 à sa mort.

Przemko Ier d'Opava
Titres de noblesse
Duc d'Opava (d)
-
Duc de Głubczyce (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Église du Saint-Esprit d'Opava (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Jutta Falkenberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Hélène de Bosnie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Przemko ou Přemek, son nom est en fait un diminutif du nom royal dynastique de Přemysl, est le fils du duc Nicolas II d'Opava et de sa troisième épouse, Jutta (morte vers 1365), une fille de Boleslaw II d'Opole. Nicolas II meurt peu après la naissance de Przemko/Přemek et ce dernier est placé sous la tutelle de l'ainé de ses demi-frères Jean Ier d'Opava/Troppau, qui se trouve être le seul héritier du duché de Racibórz, patrimoine de sa lignée maternelle.

À la suite de conflits relatifs au partage de leur héritage les quatre frères décident en 1367 de diviser le duché d'Opava. En 1377, un nouveau partage intervient dans lequel Jean Ier conserve son duché de Racibórz et reçoit également le duché de Krnov (allemand:Jägerndorf) et le duché de Bruntál (allemand:Freudenthal). Le duché de Głubczyce (allemand: Leobschütz) est accordé à Nicolas III, pendant que Przemko/Přemek et Venceslas se partagent le reste du duché d'Opava (allemand: Troppau).

Venceslas Ier d'Opava meurt des 1381, et Przemko reste seul souverain d'Opava. Avant de mourir en 1394 Nicolas III manquant de liquidités a engagé Głubczyce, Zlaté Hory, Hlučín et Krzanowice à son oncle maternel Conrad II le Gris duc d'Oels. Přemek réussit à recouvrer Głubczyce mais il rencontre lui aussi de grosses difficultés financières et il doit engager la seigneurie de Hradec nad Moravicí à Wok Lacek de Krawarn. Toutefois il réussit à récupérer ce domaine en 1394. La même année il fonde la Chapelle de la Sainte-Croix de Kateřinky[1].

Pendant la période de troubles en Moravie, Přemek maintient des relations étroites avec Jobst de Moravie, dont la mère est sa demi-sœur. Przemko qui soutient politiquement le roi des romains et de Bohême Venceslas IV, se joint à la Ligue de Silésie, lors de la rencontre de Wrocław en 1402. Après la mort du roi Venceslas IV de Bohême, Przemko/Přemek est un partisan de son frère Sigismond de Luxembourg et lui apporte son aide militaire lors des croisades contre les Hussites.

Les Hussites répondent en ravageant le duché d'Opava en . Le fils ainé de Přemek, Venceslas II réussit à prévenir la destruction de Głubczyce en négocant un traité avec les Hussites. En mars 1428, Przemko joint ses forces à celles du duc Robert II de Lubin et de l'évêque Wrocław pour combattre les Hussites à Nysa, mais ils sont vaincus. Malgré la défaite de leur armée par les Hussites, Půta III de Častolovice prend de vitesse les Hussites et s'empare de Nysa pour lui-même. Le , Venceslas, le fils de Przemko, participe à la bataille d'Altwilmsdorf (tchèque:Staré Jesenice), où les Hussites triomphent de nouveau. En , Przemko réussit à prévenir une nouvelle invasion destructrice du duché d'Opava en concluant lui aussi un accord avec les Hussites. Ces derniers ravagent néanmoins Racibórz et Koźle et en 1431, une grande partie de la cité d'Opava est incendiée.

Peu avant de mourir, Przemko/Přemek précise dans ses dernières volontés qu'après sa mort son fils ainé Venceslas II d'Opava devra être le régent de ses trois jeunes frères issus de ses second et troisième mariages. Il stipule également qu'ils devront pas partager le duché entre eux, toutefois dès 1445, ses fils procède à une division de ses possessions.

Unions et postéritéModifier

Vers 1395, Přemek épouse Anna de Luczka (morte en 1405). ils ont trois enfants:

  • Venceslas II
  • Nicolas IV
  • Agnès (meurt vers 1440), épouse Jean VI de Kravař (mort 1432/1434) puis Georges Ier de Sternberg (mort en 1438)

Přemek épouse en secondes noces vers 1405 Catherine de Ziębice (morte le ), une sœur de Jean de Ziębice, dernier duc de Ziębice/Münsterberg de la lignée des Piast de Silésie avec qui il a trois autres enfants:

  • Guillaume
  • Ernest
  • Jutta/Guta (née en 11415 - morte en 1445), épouse vers 1435 le comte Georges II de Sankt-Georgen und Pösing (mort en 1450)

En 1425, Přemek se marie une troisième fois avec  Hélène (Jelena) de Bosnie (morte en 1435) fille de Stefan Tvrtko Ier de Bosnie. Elle lui donne:

Notes et référencesModifier

  1. (de) Joachim Bahlcke et al.: Handbuch der historischen Stätten — Böhmen und Mähren, Kröner-Verlag, Stuttgart 1998. (ISBN 3-520-32901-8), p. 256.

Source de la traductionModifier

BibliographieModifier

  • (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Troppau, Jägerndorf, Leobschütz und Ratibor des Stammes der Przemysliden Volume III Tafel 18.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Troppau  », p.  2.455 & Art. « Ratibor (Racibórz), Teschen , (Cieszyn), Auschwitz (Oswiecim)  », p. 2.651-2.652.
  • (de) Hermann Aubin and Ludwig Petry (eds.): Von der Urzeit bis zum Jahre 1526 (History of Silesia, vol. 1), Édition Brentano, Sigmaringen, 1988, (ISBN 3-7995-6341-5), p. 171, 176, 184, 191, 196–199, 205 et 212.
  • (de) Hugo Weczerka (ed.): Handbuch der historischen Stätten: Schlesien, Stuttgart, 1977, (ISBN 3-520-31601-3), table généalogique p. 600- 601.

Liens externesModifier