Ouvrir le menu principal

Circle-icons-calendar.svg Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ».

Prusias Ier
Illustration.
Pièce de Prusias Ier.
Titre
Roi de Bithynie
230182
Prédécesseur Zélas
Successeur Prusias II
Biographie
Date de décès 182
Père Zélas
Conjoint Apama III
Enfants Prusias II, une fille

Prusias Ier le Boiteux (grec : Προυσίας Α' ὁ Χωλός) est roi de Bithynie de 230 à 182 av. J.-C.

BiographieModifier

Il est le fils de Zélas, roi de 243 à 230 environ, et le petit-fils de Nicomède Ier.

Prusias épouse Apama III, la fille de Démétrios II, roi de Macédoine.

Il mène une guerre contre Byzance afin d’étendre son influence sur les Détroits. Byzance, submergée par les tributs qu’elle devait payer aux Gaulois, fait payer un droit d’entrée dans le Pont-Euxin, mais également un droit de sortie. Mécontents de ces taxes excessives, les Rhodiens, de grands marins, décident de mener une guerre contre les Byzantins. Prusias s’allie à Rhodes pendant cette guerre qui a lieu en 220 Byzance appelle au secours Attale Ier de Pergame et Achaios Ier. Prusias craint beaucoup car ces deux ennemis sont de grands guerriers, et Attale Ier est roi en deçà du Taurus. Prusias a plusieurs raisons d’en vouloir à Byzance : les Byzantins n’ont pas respecté plusieurs promesses. Prusias, après un accord avec Rhodes, est chargé des attaques sur terre et Rhodes, sur mer. Prusias s’empare du Hiéron et des terres byzantines d’Asie. Cauaros, le roi des Galates de Thrace, part pour Byzance pour faire négocier un compromis et faire cesser la guerre.

Prusias et Byzance sont prêts à signer cet accord, tandis que les Rhodiens envoient une ambassade pour signer la paix mais aussi des trières pour montrer qu’ils peuvent continuer la guerre. La paix est donc conclue. Le traité stipule que Byzance s’abstiendrait de faire payer des taxes à l’entrée du Pont-Euxin. De son côté, Prusias devrait restituer à Byzance tout ce qu’il lui a pris, dont des esclaves (des dépendants ruraux se rapprochant des Hilotes [selon Phylarque])[1].

Furieux des clauses du traité d’Apamée de 188 qui étend de façon considérable le royaume rival de Pergame, il lutte contre celui-ci et recueille Hannibal. Mais il est contraint pour sauver son royaume en 183 de livrer son illustre hôte, lequel préfère se suicider. Son fils Prusias II lui succède vers 182

Notes et référencesModifier

  1. Polybe, Histoire générale, livre IV, chapitre 2, § 38 à 52.

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :