Province de Bumbunga

Province de Bumbunga
(1976-1999)

Drapeau de Province de Bumbunga(1976-1999)
Drapeau de la Province de Bumbunga
Province de Bumbunga
Porte d'entrée au sud-ouest de l'ancienne province du Bumbunga (en 2006)
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Territoire revendiqué Une ferme à Bumbunga
Statut politique Micronation
Gouvernement Monarchie constitutionnelle - Colonie autonome britannique
Gouverneur-général Alex Brackstone
Démographie
Langue(s) Anglais
Géographie
Coordonnées 33° 54′ 54″ sud, 138° 13′ 44″ est
Superficie 0,04 km2
Divers
Monnaie Dollar australien
Hymne God Save the Queen

La Province de Bumbunga était une micronation sécessionniste en Australie, une ferme située à Bumbunga, village au nord-est d'Adélaïde, dans l'état d'Australie-Méridionale, entre 1976 et 1999.

HistoireModifier

Localisation sur la carte d'Australie

Bumbunga.

La province est fondée par un immigrant britannique en Australie, Alex Brackstone, ancien montreur de singes, prospecteur d'uranium et facteur[1].

En , le gouvernement du Parti travailliste australien du premier ministre Gough Whitlam est dissous par le gouverneur général John Kerr. Selon la monarchie constitutionnelle en Australie, Kerr est le représentant de la reine Élisabeth II.

Brackstone est un fervent monarchiste. Craignant que l'Australie devienne une république, il cherche à ce qu'une partie de son territoire demeure loyale à la Couronne britannique. Pour cela, il déclare le sa propriété de quatre hectares indépendante de l'Australie, lui donnant le nom de Province de Bumbunga et se déclare gouverneur[2],[3]. Afin d'attirer l'attention et les touristes, il crée dans son jardin une carte géante de la Grande-Bretagne avec des milliers de plants de fraisiers. Il souhaite aussi accorder des mariages. Les autorités australiennes empêchent la mise en œuvre de ce plan en saisissant le terrain ; par ailleurs, les plants de fraisiers meurent lors d'une sécheresse.

En 1980, la Province émet des timbres avec des thèmes monarchistes qui ne sont pas reconnus mais deviennent populaires auprès des philatélistes[4],[5]. Plus tard, les timbres en faveur du mouvement antinucléaire et contre les modifications des lois d'investissement australiennes ne rencontrent plus le succès, contraignant Brackstone à arrêter l'émission en 1987. La province tombe ensuite dans l'oubli.

En 1999, Alex Brackstone est accusé de détention illégale d'armes à feu. Pour sa défense, il met en avant son statut de gouverneur qui ne lui est pas reconnu[2]. Il décide de quitter l'Australie pour retourner vivre au Royaume-Uni.

En 2018, Brackstone est de retour en Australie et donne une interview dans sa propriété de Clare, pendant laquelle il continue à affirmer être le Gouverneur de la province[1].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « The defiant Brit who built his own ‘nation’ in SA », sur www.adelaidenow.com.au, (consulté le )
  2. a et b Ryan J, Micronations. Lonely Planet (2006), p. 144
  3. (en) Jon Teamlaverne, « BBC - Lauren Laverne: DAnny Robins' indie travel guide - The world smallest countries », sur www.bbc.co.uk (consulté le )
  4. « Postage Stamp Chat Board & Stamp Bulletin Board Forum • View topic - Bumbunga Province stamps », sur www.stampboards.com (consulté le )
  5. « Bumbunga : Stamps. | The Stamp Forum (TSF) », sur thestampforum.boards.net (consulté le )

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Fabrice O'Driscoll, Ils ne Siègent pas à l'ONU, Les Presses du Midi, 2000 (ISBN 2878672518)
  • (en) John Ryan, Micronations, Lonely Planet, 2006 (p. 144) (ISBN 9781741047301)
  • (en) Mohammad Bahareth, Micronations: For Those Who Are Tired of Existing Incompetent Governments..., iUniverse, (2011) (ISBN 978-1462069262)
  • (en) Malcom Farrow, David Prothero, The colours of the fleeT, Flag Institute, 2015 p. 120 Lire en ligne

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier