Protopteryx

genre éteint d'oiseau du Crétacé

Protopteryx fengningensis

Protopteryx
Description de cette image, également commentée ci-après
Spécimen fossile, Muséum national de Taiwan
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Clade  Enantiornithes

Ordre

 Protopterygiformes
Zhang et Zhou, 2006

Famille

 Protopterygidae
Zhang et Zhou, 2006

Genre

 Protopteryx
Zhang et Zhou, 2000

Espèce

 Protopteryx fengningensis
Zhang et Zhou, 2000

Protopteryx est un genre éteint d'oiseau et l'énantiornithéen le plus primitif, du Crétacé[1]. L'espèce type est P. fengningensis[2]. Il a été découvert pour la première fois dans le Membre Sichakou de la formation d'Yixian ou de la formation d'Huajiying de la province du Hebei, dans le nord de la Chine[3], datant de 131 Ma[4]. Protopteryx a également été trouvé dans la formation de Daibeigou[5]. Le nom Protopteryx signifie « plume primitive »[6] : « proto- » signifiant « le premier de » et « -pteryx » signifiant « plume » ou « aile ». Le nom vient du fait que les plumes de Protopteryx sont plus primitives que celles des oiseaux modernes, comme les deux plumes de la queue allongées qui n'ont pas de barbes et de rami[7].

DescriptionModifier

Les fossiles de Protopteryx montrent qu'ils étaient à peu près les mêmes que les étourneaux d'aujourd'hui[6]. La longueur du corps adulte de Protopteryx était d'environ 10 centimètres, à l'exclusion des plumes de la queue. Les dents du Protopteryx étaient coniques et non crantées, et certaines dents avaient une fosse de résorption similaire à celles observées chez l'Archéoptéryx. Le corps du Protopteryx était couvert de trois types de plumes : les plumes duveteuses, les plumes de vol et les longues plumes de la queue en forme de ruban. Le corps était principalement couvert de plumes d'environ 12 millimètres. Les barbes des plumes du duvet étaient laminaires au lieu de ressemblant à des cheveux et étaient effilochées aux extrémités. La caractéristique la plus distinctive de Protopteryx est que la queue se composait de deux longues plumes qui n'avaient que des barbes à leur extrémité. Plus près du corps, les longues plumes de la queue étaient minces et en forme d'aiguille. Le seul oiseau moderne à partager un type de plume similaire à Protopteryx est l'oiseau de paradis rouge. Les plumes de la queue sont également dépourvues de rami à l'extrémité proximale de la queue[8].

ClassificationModifier

Protoptéryx est l'un des membres les plus primitifs connus du groupe des Enantiornithes. Il est apparu après Archaeopteryx, l'un des oiseaux les plus primitifs, et Confuciusornis[9]. Protoptéryx est plus primitif que les espèces Eocathayornis[1] et Paraprotopteryx[10].

Découverte et géographieModifier

Protoptéryx a été découvert dans le membre Sichakou de la province du Hebei, à l'ouest de la province du Liaoning[11]. Les formations où Protopteryx a été trouvé étaient les formations Yixian et Dageibou[12],[13]. Le bassin Sichakou fait partie de la ceinture tectonomagmatique Daxinganling-Taihangshan et se déplace dans une direction nord-nord-est. Lorsque Protopteryx était vivant, le bassin de Sichakou était situé au Hongqiangou-Jiecangou[11].

PaléobiologieModifier

Le protoptéryx vivait dans le biote de Jehol au Crétacé, qui contient de nombreux clades de vertébrés terrestres et d'eau douce[14]. Les dents du Protopteryx sont similaires à celles de l'Archaeopteryx, suggérant un régime similaire[8].

Adaptations des plumesModifier

Protopteryx était adapté au vol et avait des plumes avec des caractéristiques similaires aux oiseaux modernes, comme le montrent son procoracoïde, sa carène du sternum, sa tubérosité externe de l'humérus et sa crête deltoïde, ce qui suggère que Protopteryx avait un musculus supercoracoideus et un pectoralis modernes. Le Protopteryx partage également des rémiges asymétriques avec des oiseaux volants, ainsi que Archaeopteryx et Confuciusornis[8]. Les plumes de la queue de Protopteryx manquent de barbes et de rami près du corps[8], suggérant une utilisation en dehors du vol, comme l'affichage, la thermorégulation ou l'utilisation sensorielle[9].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Zhou, Zhonghe. (2002). "A new and primitive enantiornithine bird from the Early Cretaceous of China." Journal of Vertebrate Paleontology, 22(1): 49-57.
  2. Fucheng Zhang et Zhonghe Zhou, « A Primitive Enantiornithine Bird and the Origin of Feathers », Science, vol. 290, no 5498,‎ , p. 1955–1959 (PMID 11110660, DOI 10.1126/science.290.5498.1955, Bibcode 2000Sci...290.1955Z)
  3. F. Jin, F.C. Zhang, Z.H. Li, J.Y. Zhang, C. Li et Z.H. Zhou, « On the horizon of Protopteryx and the early vertebrate fossil assemblages of the Jehol Biota », Chinese Science Bulletin, vol. 53, no 18,‎ , p. 2820–2827 (DOI 10.1007/s11434-008-0209-5)
  4. O'Connor, J.K., Zhou Z. and Zhang F. (In press). "A reappraisal of Boluochia zhengi (Aves: Enantiornithes) and a discussion of intraclade diversity in the Jehol avifauna, China." Journal of Systematic Palaeontology, (published online before print 16 December 2010). DOI:10.1080/14772019.2010.512614
  5. Zhiheng Li, Zhonghe Zhou, Min Wang, Julia A. Clarke, (2014). "A New Specimen of Large-Bodied Basal Enantiornithine Bohaiornis from the Early Cretaceous of China and the Inference of Feeding Ecology in Mesozoic Birds." Journal of Paleontology, 88: 99-108.
  6. a et b A Primitive Enantiornithine Bird and the Origin of Feathers Fucheng Zhang and Zhonghe Zhou Science 8 December 2000: 290 (5498), 1955-1959. [DOI:10.1126/science.290.5498.1955]
  7. Zhou, Zhonghe, and Fucheng Zhang. "Origin of feathers–perspectives from fossil evidence." Science Progress 84, no. 2 (2001): 87-104.
  8. a b c et d "A Primitive Enantiornithine Bird and the Origin of Feathers", Fucheng Zhang and Zhonghe Zhou". Science 8 December 2000: 290 (5498), 1955-1959. [DOI:10.1126/science.290.5498.1955]
  9. a et b Fucheng, Z., Zhonghe, Z. and Dyke, G. (2006), Feathers and ‘feather-like’ integumentary structures in Liaoning birds and dinosaurs. Geol. J., 41: 395–404. doi: 10.1002/gj.1057
  10. Xiaoting, Z., Zihui, Z. and Lianhai, H. (2007), A New Enantiornitine Bird with Four Long Rectrices from the Early Cretaceous of Northern Hebei, China. Acta Geologica Sinica, 81: 703–708. doi: 10.1111/j.1755-6724.2007.tb00995.x
  11. a et b Jin, F.; Zhang, F.C.; Li, Z.H.; Zhang, J.Y.; Li, C.; Zhou, Z.H. (2008). "On the horizon of Protopteryx and the early vertebrate fossil assemblages of the Jehol Biota". Chinese Science Bulletin 53 (18): 2820–2827. doi:10.1007/s11434-008-0209-5.
  12. Zhonghe, Z. (2006), "Evolutionary radiation of the Jehol Biota: chronological and ecological perspectives". Geol. J., 41: 377–393. doi: 10.1002/gj.1045
  13. O’Connor, Jingmai K., Zhonghe Zhou, and Fucheng Zhang. "A reappraisal of Boluochia zhengi (Aves: Enantiornithes) and a discussion of intraclade diversity in the Jehol avifauna, China." Journal of Systematic Palaeontology 9, no. 1 (2011): 51-63.
  14. He, H. Y., X. L. Wang, F. Jin, Z. H. Zhou, F. Wang, L. K. Yang, X. Ding, A. Boven, and R. X. Zhu (2006), "The 40Ar/39Ar dating of the early Jehol Biota from Fengning, Hebei Province, northern China", Geochem. Geophys. Geosyst., 7, Q04001, doi:10.1029/2005GC001083.