Ouvrir le menu principal

Le Protomagdalénien est un faciès lithique du Paléolithique supérieur. Il s'inscrit à la fin du cycle gravettien, entre environ 22 000 et 20 000 ans BP.

Sommaire

HistoriqueModifier

Découvert par D. et E. Peyrony dans l'abri de Laugerie-Haute aux Eyzies de Tayac (Dordogne), il fut ensuite mis au jour sur la même commune, par H.L. Movius lors de ses fouilles à l'abri Pataud.

Le Protomagdalénien a ensuite été rencontré dans le Massif central, au Blot (Cerzat, Haute-Loire ; fouilles Henri Delporte), puis plus récemment dans l'abri-sous-roche des Peyrugues (Orniac, Lot ; fouilles Michel Allard inédites).

TechniqueModifier

Le Protomagdalénien se caractérise par l'emploi d'une retouche "composite" dite protomagdalénienne (retouche semi-plate assez ample couplée à un léger grignotage des tranchants) et présente sur les bords latéraux de grandes lames souvent appointées ou mousses.

La culture matérielle du Protomagdalénien voit l'abondance des burins, fréquemment dièdres multiples, des lames retouchées et surtout de petites pièces à bords abattus. Au contraire, les grattoirs, les burins sur troncature retouchée et les pièces à dos de technique gravettienne (microgravettes, pointes de la Gravette et pointes des Vachons) sont plus rares.

L'industrie du Blot se différencie sensiblement de celle rencontrée en Périgord par le développement des pièces esquillées, l'extrême rareté des grattoirs et le foisonnement des pièces à dos. Aux Peyrugues, l'industrie est encore inédite mais présente de fortes similitudes avec le Protomagdalénien du Périgord.

Extension géographiqueModifier

À ce jour, le Protomagdalénien est une culture matérielle rare, uniquement présente dans le Sud-Ouest de la France (Dordogne et Lot) et dans le Massif central (Haute-Loire). Sa présence parfois évoquée dans les autres régions de la zone franco-cantabrique, là où l'Épigravettien n'existe pas, reste à confirmer par de nouvelles recherches.

ClimatModifier

Le Protomagdalénien est contemporain d'une phase climatique proche du maximum glaciaire du Würm récent, avec toutefois des indices d'une humidité plus ou moins marquée.

ArtModifier

L'art du Protomagdalénien est assez mal connu : un galet gravé (non publié) au Blot ainsi qu'une série de perles en bois de renne aux Peyrugues.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Allard M. et alii (1997) - Perles en bois de renne du niveau 18 des Peyrugues, à Orniac (Lot). Hypothèse sur l’origine du Protomagdalénien. Paléo, no 9, p. 355-369.
  • Aubry T. et alii (1995) - Les niveaux intermédiaires entre le Gravettien et le Solutréen de l’abri Casserole (Les Eyzies de Tayac) : Mise en évidence d’un mode de production original de microlithes - Implications. Bull. Soc. Préhist. Fr., 92 (3), p. 296-301.
  • Bordes F. (1958) - Nouvelles fouilles à Laugerie-Haute Est : premiers résultats. L’Anthropologie, 62 (3-4), p. 205-244.
  • Bordes F. (1978) - Le Protomagdalénien de Laugerie-Haute Est (fouilles F. Bordes). Bull. Soc. Préhist. Fr., 75 (11-12), p. 501-521.
  • Bosselin B. (1992a) - La retouche protomagdalénienne à la lueur des données nouvelles du site du Blot. in La pierre préhistorique, Musée du Louvre, Paris, p. 71-108.
  • Bosselin B. (1992b) - Les industries lithiques du Protomagdalénien à la lueur des données du site du Blot à Cerzat. Thèse, Besançon, 529 p.
  • Bosselin B. (1992c) - Le Protomagdalénien du Blot. Étude typologique comparée. Bull. Soc. Préhist. Fr., 89 (3), 1992, p. 82-96.
  • Bosselin B. (1996) - Contribution de l’abri Pataud à la chronologie du Gravettien français. Bull. Soc. Préhist. Fr., 93 (2), 1996, p. 183-194.
  • Bosselin B. (1997) - Le Protomagdalénien du Blot. Les industries lithiques dans le contexte culturel du Gravettien français. Études et Recherches Archéologiques de l’Université de Liège, ERAUL 64, 1997, 329 p.
  • Bosselin B. (2002) - Quelques précisions sur la chronologie du Gravettien français. Bulletin de la société Préhistoire du Sud-Ouest, 9-1, 2002, p. 95-100.
  • Clay R.B. (1995) - Le Protomagdalénien de l’abri Pataud niveau 2. in Le Paléolithique supérieur de l’abri Pataud (Dordogne) : les fouilles de H.L. Movius Jr., DAF, 50, p. 67-87.
  • Delporte H. (1969) - Le Protomagdalénien du Blot. C.P.F., XIX, Auvergne, p. 190-199.
  • Movius H.L. Jr. (1975) - Excavations at the abri Pataud, Les Eyzies (Dordogne). American School of Prehistoric Research, 30, 305 p.
  • Movius H.L. Jr. (1977) - Excavations at the abri Pataud, Les Eyzies (Dordogne) : Stratigraphy. American School of Prehistoric Research, 31, 167 p.
  • Peyrony D. et E. (1938) - Laugerie-Haute, près des Eyzies (Dordogne). Archives de l’I.P.H., 19, 84 p.