Ouvrir le menu principal

Propaganda-Abteilung Frankreich
Situation
Création
Dissolution Août 1944
Type Département de propagande du Commandement militaire allemand en France
Siège Hôtel Majestic, Paris
Langue Allemand, français
Organisation
Effectifs 1 000
Dirigeant Heinz Schmidtke
Personnes clés Eduard Wintermayer, Alfred Böhfinger
Organisations affiliées Propagandastaffel
Radio-Paris
L'Information permanente
Radio Rennes Bretagne
Radio Paris Mondial
Fernsehsender Paris.

La Propaganda-Abteilung Frankreich (en français « Département de la propagande en France ») était un service de propagande nazie du commandement militaire allemand en zone occupée en France du à août 1944[1]. Ce service était dirigé par le colonel Heinz Schmidtke, homme lige de Joseph Goebbels.

Après la signature de l'armistice du 22 juin 1940, les autorités d'occupation s'appuient d'abord sur l'ambassade d'Allemagne à Paris pour surveiller les publications, les spectacles et les émissions radiophoniques. À la mi-juillet 1940, le colonel Heinz Schmidtke, alors commandant et officier de liaison au service presse interne du ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande, reçoit l’ordre de se rendre à Paris pour mettre en place la « Propaganda-Abteilung Frankreich », qui entre en fonction le . Schmidtke doit également développer des groupements à Dijon, Saint-Germain, Angers, Bordeaux et, à partir de fin 1942, à Lyon. À l’issue des campagnes de l’Ouest, des entités sont amenées à travailler dans les zones récemment occupées.

MissionModifier

La mission fixée à la Propaganda-Abteilung Frankreich est explicite et ambitieuse. Il s'agit de briser le moral des populations civiles françaises, de les plier aux directives de l’occupant allemand, et aussi de les convaincre de la supériorité de la culture allemande. Car, outre ses missions politiques, la Propaganda-Abteilung est habitée par une volonté purificatrice en matière culturelle. Son objectif est clairement de mettre en place un « appareil de répression idéologique » dans tous les domaines de la pensée et de la culture, le cinéma, les beaux-arts, l’édition et bien sûr aussi la radio[1].

MoyensModifier

La Propaganda-Abteilung Frankreich est riche en moyens et en personnels. Ce service de propagande dépense un milliard de Reichsmarks.

Il emploie directement jusqu’à mille personnes[1] et développe dans les régions des services de propagande et de censure appelés Propagandastaffel (en français « escadron de propagande »).

Groupes de propagandeModifier

La Propaganda-Abteilung Frankreich est composée de cinq groupes de propagande, censure et surveillance, couvrant tous les domaines de la pensée. La presse écrite, la radiodiffusion et le cinéma sont les principales préoccupations des propagandistes allemands.

  • Groupe édition et presse écrite : ce groupe est dirigé par Eduard Wintermayer. La Propaganda-Abteilung attribue en priorité le papier aux maisons d'édition et aux journaux qui se montrent favorables à la politique de l'occupant, tout en se réservant 20 % des approvisionnements. Son comité de censure relit les articles des journaux avant publication et ses dirigeants placent des hommes dévoués à la tête des rédactions et des entreprises de presse.
  • Groupe radiodiffusion (Rundfunkgruppe) : ce groupe est placé sous la direction du docteur Alfred Böhfinger, ancien responsable du poste noir Radio-Stuttgart. Il compte trois sections : musique, émissions parlées et variétés, actualités et services d’information, auxquelles s’ajoute une section « Censure et service de contrôle ». Il est chargé de la mise en place et de l'exploitation des postes de propagande Radio-Paris et l'Information permanente et du poste régional Radio Rennes Bretagne, mais aussi du service de télévision Fernsehsender Paris.
  • Groupe cinéma : un contrôle de l’activité est établi et une société allemande de production est créée à Paris, Continental-Films, dirigée par Alfred Greven, un proche de Goering.
  • Groupe culture (Kulturgruppe) : ce groupe régit le monde du théâtre et des spectacles, de la musique, des variétés et des Beaux-arts.
  • Groupe publicité et discours publics

SiègeModifier

La Propaganda-Abteilung Frankreich est un service du Commandement militaire allemand en France (en allemand « Militärbefehlshabers Frankreich »), créé le , dont le quartier général et les services centraux sont installés à l'Hôtel Majestic, avenue Kléber à Paris.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Cécile Meadel, La Propagande par le divertissement, un masque de normalité, Istituto Luce. 80 anni di storia. Un confronto tra le cinematografie europee, Roma, 10-11 novembre 2004, p. 2.

Voir aussiModifier