Ouvrir le menu principal

Prométhée (Stargate)

vaisseau de l'univers de Stargate
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prométhée (homonymie).
Prométhée
Première apparition Épisode 6x11 : Prométhée
Dernière apparition Épisode 9x15 : Ingérence[n 1]
Statut Détruit (2006)[1]
Constructeur Tau'ri
Affiliation Tau'ri
Lancement 2002[2]
Caractéristiques générales
Classe BC-303
Type Croiseur spatial
Matricule X-303
Longueur 195 m[3]
Largeur 80 m[3]
Hauteur 65 m[3]
Masse aucune donnée
Vitesse maximum 180 000 km/s
(en propulsion conventionnelle)
32x la vitesse de la lumière
(en hyperpropulsion)
Vaisseau auxiliaire Huit F-302
Armement Canons électromagnétiques
Missiles Mark
Défense Bouclier Asgard
Coque en trinium
Propulsion propulsion conventionnelle
hyperpropulsion interstellaire
Alimentation générateurs à naquadah

Le Prométhée, aussi appelé Prometheus dans la version originale de la série télévisée, (projet X-303[3], seul vaisseau de sa classe) est un vaisseau terrien de l'univers fictif de la série télévisée Stargate SG-1[4].

Jack O'Neill proposait de le nommer Enterprise, en référence au vaisseau de Star Trek[5]. Il est en réalité baptisé Prométhée, du nom d'un titan de la mythologie grecque qui symbolise le progrès[n 2][6], qui est aussi le nom du programme ayant mené à la construction du vaisseau.

Sommaire

ConceptionModifier

Le Prométhée est de conception entièrement humaine. Il est issu de combinaisons entre les technologies humaines et extraterrestres, notamment celles des Goa'uld et des Asgard.

Le Prométhée est plus petit que les vaisseaux Asgard et les Ha'taks Goa'uld. Sa vitesse de 180 000 kilomètres par seconde lui permet d'atteindre l'orbite de la Terre 30 secondes après le décollage[2]. Il est également équipé d'une technologie de téléportation de type Asgard et d'anneaux de transport.

Système de commandeModifier

 
Plan schématique du Prométhée

De nombreux systèmes-clés du Prométhée utilisent la technologie des cristaux au lieu du système traditionnel par câbles et puces électroniques. Reposant sur un concept goa'uld, les cristaux servent de circuits maîtres dans le vaisseau, reliant l'ordinateur central à ces systèmes aliens. Les cristaux sont branchés à des panneaux dans la salle des machines. S'ils sont endommagés ou retirés, le système qu'ils commandent devient inopérant.

PropulsionModifier

Moteurs subluminiquesModifier

Ce sont les moteurs conventionnels du vaisseau, ils sont utilisés pour les courtes distances, les manœuvres d'atterrissage et de décollage ainsi que lors des manœuvres de combats. Ils peuvent aller jusqu'à la moitié de la vitesse de la lumière soit 149 896 229 m/s.

HyperpropulsionModifier

L'hyperpropulsion permet d'ouvrir une fenêtre d'hyperespace (une déformation de l'espace-temps) afin de parcourir de très longues distances à une vitesse supérieure à celle de la lumière.

L'hyperpropulsion du Prométhée est paramétré par le Goa'uld Adrian Conrad lors du vol de l'appareil[2]. Mais cette hyperpropulsion s'arrêta automatiquement lors du passage du Prométhée à proximité d'un trou noir en formation. Le système d'absorption des fluctuations d'énergie a cessé de fonctionner, provoquant l'arrêt des moteurs. Contraint d'utiliser le réacteur sans ce système essentiel, l'équipage fut obligé de larguer le réacteur en vol, à la sortie de l'hyperespace, après seulement quelques secondes d'utilisation[7].

Avant de reprendre du service, le Prométhée fut équipé du générateur d'un Al'kesh[n 3], ce qui le contraint à sortir de l'hyperespace toutes les six heures.

Finalement, Thor fournit une hyperpropulsion Asgard pour le Prométhée, système que le vaisseau conservera jusqu'à sa destruction par un satellite de combat des Oris.

Source d'énergieModifier

Le naquadriah, isotope radioactif instable du naquadah, découvert sur la planète Kelowna alimente le vaisseau. Le SGC s'en est procuré plusieurs centaines de kilos afin de développer une technologie hyperspatiale[3].

Matériaux de constructionModifier

Le Prométhée a été construit avec un alliage de trinium, découvert pour la première fois sur PXY-887[8]. Sous sa forme de minerai brut, le trinium est très friable mais une fois forgé il est cent fois plus dur que l'acier tout en étant plus léger. Le SGC a envoyé plusieurs équipes sur P3X-403 et avec l'aide des Unas, pour rouvrir une mine qui avait été abandonnée par les Goa'ulds. Le minerai extrait a permis la construction de plusieurs vaisseaux[9].

ArmementModifier

DéfensesModifier

Pour remercier la Terre de son aide dans la lutte contre les Réplicateurs, le Haut Conseil Asgard équipe le Prométhée de puissants boucliers[10]. Le vaisseau dispose également de nombreux détecteurs lui permettant de détecter tout vaisseau se trouvant à proximité.

ÉquipageModifier

CommandantModifier

  • Colonel Jack O'Neill (2002)
    • Il commande officieusement le vaisseau lors d'une mission sur la planète mère des Asgard[5].
  • Colonel William Ronson (2003 - 2004)
    • Il commande le vaisseau pour son vol inaugural, afin de tester l'hyperpropulsion[11]. Durant ce premier vol, son vaisseau se retrouve bloqué sur la planète Tagrean[7],[11]. Il reste aux commandes du vaisseau jusqu'à son retour sur Terre[12].
  • Colonel Kirkland (2004)
    • Aux commandes du Prométhée avant la Bataille en Antarctique, il cède sa place au général Hammond[13].
  • Général George Hammond (2004)
    • Il commande le Prométhée sur ordre direct du président Hayes, pour défendre la Terre contre la flotte d'invasion d'Anubis[13],[14]. Il reprend provisoirement le commandement du vaisseau pour mener une mission à la recherche de l'expédition Atlantis dans la galaxie de Pégase[15].
  • Colonel Lionel Pendergast (2004-2006)
    • Il prend le commandement du Prométhée après la bataille de l'Antarctique[14]. Il est alors chargé de la surveillance de la Terre[16]. Après l'échec de la mission de recherche commandée par le général Hammond, il reprend le commandement du vaisseau. Il mène diverses missions, et trouve la mort aux commandes de son vaisseau, lorsque celui-ci est détruit par un satellite Ori en orbite autour de Tegalus[1],[14].

Membres d'équipageModifier

  • Jake Bosworth
    • Membre de l'équipe SG-3, il est provisoirement recruté par le général Hammond pour participer à la mission de recherche de l'expédition Atlantis[15].
  • Major Peter DeLouise
    • Pilote du Prométhée lors de son vol inaugural, il aide le major Carter à analyser les problèmes d'hyperpropulsion du vaisseau[7].
  • Major Erin Gant
    • Officier du Prométhée. Lors du vol inaugural du vaisseau, elle aide le major Carter et le major Peter DeLouise dans l'analyse de l'hyperpropulsion[7]. Elle est toujours membre de l'équipage du vaisseau lors de son voyage de retour sur Terre[12].
    • Sergent Major Walter Harriman
      • Membre provisoire de l'équipage du Prométhée. Il rejoint l'équipage lors de la bataille de l'Antarctique, durant laquelle il occupe un poste sur la passerelle à l'armement du vaisseau[13]. Le général Hammond fait aussi appel à lui pour rejoindre l'expédition à destination d'Atlantis[15].
  • Docteur Daniel Jackson
    • Membre d'équipage provisoire, recruté par le général Hammond pour participer à la mission de recherche de l'expédition Atlantis. Il est le seul à rester sur le Prométhée lors de l'attaque de Vala Mal Doran. D'abord neutralisé, il finit par reprendre le vaisseau[15].
  • Sergent Larson
    • Membre de l'équipe de sécurité qui surveille le Goa'uld qui a pris possession du sénateur Kinsey. Mais ce dernier parvient à s'échapper lors d'une attaque d'Al'kesh. Le sergent fait son rapport au colonel Pendergast[17].
  • Capitaine Kevin Marks
    • D'abord technicien de la salle de commande auxiliaire, avec le grade de lieutenant, où il utilise les capteurs Asgard pour scanner la colline de Glastonbury[18]. Il est promu capitaine et pilote le vaisseau au cours de sa dernière mission. Il fit partie des survivants du Prométhée[1]
  • Docteur Lindsey Novak
    • Membre d'équipage provisoire recruté par le général Hammond pour participer à la mission de recherche de l'expédition Atlantis[15].
  • Albert Reynolds
    • Leader de l'équipe SG-3, membre d'équipage provisoire recruté par le général Hammond pour participer à la mission de recherche de l'expédition Atlantis[15].
  • Capitaine Womack
    • Technicienne qui occupe un poste sur le pont du Prométhée[16]. Elle fait partie des survivants du vaisseau[15].

ApparitionsModifier

Le Prométhée apparaît pour la première fois dans le onzième épisode de la sixième saison de Stargate SG-1, Prométhée[19]. Il est alors détourné par le NID, mais SG-1 réussit cependant à en reprendre le contrôle. Stoppé en pleine course, le Prométhée et son équipage sont perdus. Heureusement, Thor arrive pour leur demander de l'aide dans la lutte contre les Réplicateurs, qui ont envahi une planète Asgard[20],[5].

Dans l'épisode Secret d'État, Thor installe sur le Prométhée des boucliers et des armes légères Asgard, en remerciement de l'aide apportée par les Humains contre les Réplicateurs[11].

À la fin de la septième saison, le Prométhée participe à la bataille de l'Antarctique, accompagné de nombreux F-302. C'est lui qui protège les membres de SG-1 pendant qu'ils activent les drones de l'avant-poste des Anciens[13],[14].

Il est l'objet d'une lutte entre Daniel Jackson et Vala Mal Doran au cours du douzième épisode de la huitième saison, En détresse. Vala finira par voler le vaisseau.

Il est apparu dans de nombreux autres épisodes, principalement au cours de la neuvième saison de Stargate SG-1.

Le Prométhée est détruit par un satellite de conception Ori qu'il tentait de neutraliser. 39 membres d'équipage perdent la vie au cours de ce combat, dont le colonel Pendergast, commandant du Prométhée[1],[21].

On le retrouve pourtant dans l'épisode de la dixième saison de Stargate SG-1, Dimension parallèle. Dans cet épisode, qui se déroule dans une réalité alternative, le président des États-Unis Hank Landry utilise le Prométhée en tant qu'Air Force One[22].

BataillesModifier

Article détaillé : Batailles de Stargate SG-1.

ÉpisodesModifier

Le vaisseau est présent dans 14 épisodes de la série[4] :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le Prométhée réapparaît dans l'épisode 10x13 Dimension parallèle, l'épisode se déroulant dans une dimension parallèle.
  2. Ce nom est d'ailleurs courant dans les vaisseaux spatiaux de science-fiction, il existe ainsi un USS Prometheus dans les séries Star Trek: Deep Space Nine et Star Trek: Voyager, ou encore un vaisseau du même nom dans le film Prometheus
  3. Le Prométhée est réparé au cours de la saison 7, et conserve ce réacteur jusqu'au milieu de la saison 8. Thor fournit au Prométhée une hyperpropulsion Asgard dans le huitième épisode de la huitième saison de Stargate SG-1, Aux yeux du monde.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Épisode 9x15 : Ingérence
  2. a b et c Épisode 6x11 : Prométhée
  3. a b c d et e Stargate SG-1 - La collection officielle : DVD et fascicules
  4. a et b « Prométhée (BC-303) », sur stargate-fusion.com (consulté le 13 janvier 2019)
  5. a b et c Épisode 6x12 : Évolution
  6. Zajko et Zajko 2017, p. 478
  7. a b c et d Épisode 6x20 : En quête du passé
  8. Épisode 2x13 : Esprits
  9. Épisode 7x07 : Les Envahisseurs
  10. Épisode 6x17 : Secret d'État
  11. a b et c (en) « Prometheus », sur rdanderson.com (consulté le 17 janvier 2019)
  12. a et b Épisode 7x13 : Le Voyage intérieur
  13. a b c et d Épisode 7x22 : La Cité perdue, 2e partie
  14. a b c et d « Stargate Fleet: A Handy Guide To Earth’s 7 Battle Cruisers », sur gateworld.net, (consulté le 17 janvier 2019)
  15. a b c d e f et g Épisode 8x12 : En détresse
  16. a et b Épisode 8x02 : Mésalliance, 2e partie
  17. Épisode 9x14 : Prise de contrôle
  18. Épisode 9x01 : Le trésor d’Avalon, 1re partie
  19. (en) « Prometheus (Stargate SG-1) », sur gateworld.net (consulté le 17 janvier 2019)
  20. Storm 2005, p. 381
  21. (en) « Prometheus », sur gateworld.net (consulté le 17 janvier 2019)
  22. Épisode 10x13 : Dimension parallèle

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Jo Storm, Approaching the Possible: The World of Stargate SG-1, Londres, ECW Press, (ISBN 9781550227055, présentation en ligne)  
  • Stargate SG-1 - La collection officielle : DVD et fascicules, GE Fabbri (no 2), (ASIN B003OQ7I84)  
  • (en) Vanda Zajko et Helena Hoyle, A Handbook to the Reception of Classical Mythology, Wiley-Blackwell, , 496 pages p. (ISBN 978-1-444-33960-4)