Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

slogan du communisme

« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! », également traduit « Prolétaires de tous pays, unissez-vous ! » (en allemandProletarier aller Länder, vereinigt euch!), est un des slogans politiques les plus connus du communisme. Il est tiré de la conclusion du Manifeste du Parti communiste, publié en 1848 par Karl Marx et Friedrich Engels, et figure dans l'épitaphe inscrite sur la tombe de Marx.

Prolétaires de tous les pays en plusieurs langues.
Monument en honneur de Marx à Chemnitz en Allemagne avec le slogan Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! en plusieurs langues

Cette phrase devient la devise officielle de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) ; elle figure en sept langues sur les billets de 250 et 500 roubles émis en 1919. Elle est également la devise nationale de la République démocratique allemande de 1949 à 1990, date de la dissolution du régime dans la République fédérale d'Allemagne.

VariationsModifier

Dans la première traduction en suédois du Manifeste du Parti communiste, publié en 1848 par Karl Marx et Friedrich Engels, le traducteur Pehr Götrek a remplacé le slogan communiste par « La voix du peuple. La voix de Dieu. ». Les traductions d'après ne firent pas la même erreur et continuèrent avec le slogan original.

De nombreux communistes anti-impérialistes (marxistes-léninistes anti-révisionnistes[1] et marxistes-léninistes-maoïstes[2]) utilisent comme slogan « Travailleurs et peuples opprimés de tous les pays, unissez-vous ! », formulé par Lénine lors du IIème Congrès du Komintern en 1920[3].

RéférencesModifier

  1. « Vive la lutte des masses populaires dans la région du Rif au Maroc — ICOR », sur www.icor.info (consulté le 23 février 2018)
  2. « Revue "Le Drapeau Rouge : organe théorique du Parti Communiste Maoïste" », sur pcmaoiste.org, (consulté le 23 février 2018)
  3. Thierry Wolton, Une histoire mondiale du communisme : Les complices, Grasset, , 1184 p. (ISBN 978-2-246-85270-4, lire en ligne)

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :