Profession profiler

film de Renny Harlin sorti en 2004
Profession profiler
Titre québécois Psycho-Traqueurs
Titre original Mindhunters
Réalisation Renny Harlin
Scénario Wayne Kramer
Kevin Brodbin (en)
Musique Tuomas Kantelinen
Sociétés de production Dimension Films
Intermedia Films
Outlaw Productions
Avenue Pictures
Weed Road Pictures
Pays d’origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 106 minutes
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Profession profiler ou Psycho-Traqueurs au Québec (Mindhunters) est un film américano-britanniquo-néerlando-finlandais réalisé par Renny Harlin, sorti en 2004.

SynopsisModifier

Afin de valider leurs acquis, sept futurs profilers du FBI sont envoyés par leur instructeur expérimenté Jake Harris sur une île en Caroline du Nord pour y simuler une véritable enquête. Seulement, un véritable tueur en série se cache sur l'île en question. Le simulacre d'enquête tourne très vite au massacre…

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  Belgique : (festival international du film fantastique de Bruxelles)
  Finlande :
  Belgique :
  États-Unis,   Canada :
  France :

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le réalisateur-scénariste sud-africain Wayne Kramer écrit puis vend le script à la 20th Century Fox. Le projet s'intitule alors Unsub (pour « Unknown Subject » soit « sujet inconnu »). La Fox préfère cependant le titre Mindhunters. Wayne Kramer n'apprécie pas tellement ce titre, qui rappelle trop le livre d'un ancien profiler du FBI, John E. Douglas (Mindhunter: Inside the FBI's Elite Serial Crime Unit). La Fox quittera finalement le projet, repris par Dimension Films (filiale de Miramax). Dimension Films charge ensuite Ehren Kruger de procéder à des réécritures du script[1].

Renny Harlin est choisi comme réalisateur, alors que Peter Howitt avait été évoqué. Il abandonne pour cela le film Un coup de tonnerre (finalement mis en scène par Peter Hyams). Gerard Butler est initialement choisi pour incarner Lucas Harper, mais l'acteur préfère finalement s'engager sur Prisonniers du temps de Richard Donner. Ryan Phillippe est alors envisagé, avant que Jonny Lee Miller signe officiellement pour le rôle. Le rôle de Sara Moore est proposée à Reese Witherspoon, mais elle refuse. Le rôle revient alors à Kathryn Morris. Christopher Walken, Martin Sheen ou encore Gary Busey se voient proposer le rôle de Jake Harris. Tous refusent, au profit de Val Kilmer[1].

TournageModifier

 
Le Building A de Radio Kootwijk à Apeldoorn

Le tournage a lieu entre février et . Il se déroule entièrement aux Pays-Bas (en raison d'un important crédit d'impôts[1]). Il a ainsi lieu à Amsterdam (Amsterdam-Nord), La Haye, l'université d'Utrecht, Delft, Zandvoort, Ossendrecht et Radio Kootwijk à Apeldoorn[2]. L'équipe tourne quelques scènes dans le centre d'entrainement de la Mobiele Eenheid (en), la brigage anti-émeutes de la police néerlandaise[1]. La postproduction est ensuite effectuée aux Twickenham Film Studios près de Londres[1].

SortieModifier

Report de sortieModifier

Tourné en 2002, le film ne sort qu'en 2004 et aux États-Unis en 2005. La postproduction est assez longue, en raison d'un long processus de montage. De plus, le projet tombe dans une période compliquée chez Miramax, qui doit le distribuer en salles. Les fondateurs de la société, Harvey et Robert Weinstein, sont en train de quitter Miramax pour fonder The Weinstein Company, après des désaccords avec The Walt Disney Company (qui possède Miramax). La sortie est alors repoussée plusieurs fois[1].

Accueil critiqueModifier

Le film reçoit des critiques globalement négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 24% d'opinions favorables pour 119 critiques et une note moyenne de 4,2810[3]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 33100 pour 30 critiques[4].

En France, le film obtient une note moyenne de 2,75 sur le site AlloCiné, qui recense 15 titres de presse[5].

Box-officeModifier

Le film est un nouvel échec au box-office dans la carrière du réalisateur Renny Harlin. Il ne totalise qu'un peu plus de 20 millions de dollars de recettes mondiales[6], moins que son budget estimé à 27 millions de dollars.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
4 480 744 $[6] [7] 9[7]
  France 112 341 entrées[8] [9] 5

  Total mondial 21 148 829 $[6] - -

Autour du filmModifier

Une série télévisée tirée du film était prévue pour 2006, mais n'a toujours pas vu le jour[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  2. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  3. (en) « Mindhunters (2005) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 26 mars 2020)
  4. (en) « Mindhunters Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 26 mars 2020)
  5. « Profession profiler - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 26 mars 2020)
  6. a b et c (en) « Mindhunters », sur Box Office Mojo (consulté le 26 mars 2020)
  7. a et b (en) « Mindhunters - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 26 mars 2020)
  8. « Profession profiler », sur JP's Box-office (consulté le 26 mars 2020)
  9. (en) « Mindhunters - french weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 26 mars 2020)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier