ProQuartet

ProQuartet

Cadre
Forme juridique loi 1901
But Répertoire de la musique de chambre et du quatuor à cordes
Fondation
Fondation 1987
Fondateur Georges Zeisel
Identité
Siège Paris
Président Benoît Bazin
Site web (fr+en) ProQuartet-CEMC

ProQuartet est une association française de loi de 1901, créée en 1987 qui a pour but de promouvoir la musique de chambre - particulièrement le quatuor à cordes - et de favoriser le développement de la formation instrumentale.

Présentée comme étant le Centre européen de musique de chambre[1], ses activités se structurent autour de concerts et de création favorisant l’insertion professionnelle et les rencontres entre musiciens.

Actions menées par l'associationModifier

Depuis sa création sur l'initiative de George Zeisel, ProQuartet a œuvré pour une reconnaissance de la pratique de la musique de chambre et du quatuor à cordes en particulier, ainsi qu'au développement d'un savoir-faire artistique et culturel.

ProQuartet développe des activités de formation et d'insertion professionnelles, d'actions culturelles dans les écoles et les conservatoires et de concerts. Ceci a valu à son ancien directeur d'être promu Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres[2].

Fort de cette histoire, conscient des évolutions culturelles dans un monde en mutation, ProQuartet se tourne résolument vers l'avenir. L'association inscrit son projet dans l'actualité du paysage artistique du quatuor à cordes et plus largement de la musique de chambre et du spectacle vivant.

Formation professionnelleModifier

Dans le cadre de la formation des chambristes, ProQuartet fait appel à des musiciens professionnels de renom pour encadrer des sessions de cours, de façon à permettre aux jeunes musiciens de partager leur expérience d'interprétation, du répertoire et de la scène.

En 1990, l'association se voit chargée par le ministère français de la Culture et de la Communication d'attribuer des bourses et des aides financières à certaines formations sélectionnées[3].

Sensibilisation à la musique de chambreModifier

L'action culturelle de l'association se traduit par l'éveil des scolaires à la musique de chambre et au développement d'activités spécifiques pour les musiciens amateurs. ProQuartet est également missionnée par le service public français pour cette action[4].

Production de concertsModifier

L'association fait découvrir la musique de chambre au grand public en produisant et en organisant des concerts en Ile-de-France, en Provence et à l'étranger. Elle organise les rencontres musicales ProQuartet en Seine-et-Marne[5], manifestation se déroulant chaque année en mai et juin dans les églises du sud du département et dédiée à la promotion de la musique de chambre auprès du grand public ainsi qu'aux rencontres entre amateurs, professionnels, et jeunes musiciens[6].

À l'occasion de ses 20 ans en 2007, des représentations du répertoire romantique et contemporain ont également été données à l'amphithéâtre Bastille de l'Opéra de Paris[7].

Pour fêter ses 25 années d'existence, la saison 2012-2013 s'articule autour de plusieurs cycles de concerts à Paris (Salle Gaveau[8], Théâtre des Bouffes du Nord[9]), en Provence au Château de Lourmarin et dans le sud de l'Ile-de-France.

L'association commande également de nouvelles œuvres, son but étant de faire vivre le milieu musical tout en contribuant à l'enrichissement du patrimoine musical (en 2011 et 2012, commandes à Graciane Finzi, Sébastien Gaxie[10], Leilei Tian[11], etc.). L'ancien directeur de ProQuartet, Georges Zeisel, précise le rôle de la commande d'œuvres à des compositeurs dans une interview publiée dans la Terrasse : " la création d’œuvres contemporaines a été importante pour la réhabilitation du quatuor comme un genre d’aujourd’hui[12]".

Rencontres entre musiciens et compositeursModifier

Le compositeur Pascal Dusapin a créé en 1998, à l'occasion du festival ProQuartet, son Quatuor n°4. Le quatuor à cordes Pražák était l'interprète de cette création et s'y est préparé durant six mois. Cette rencontre à réciproquement influencé le groupe et le compositeur :

« Pas à pas, ils acceptent de se laisser guider et d'oublier leur technique classique pour chercher de nouvelles sonorités et répondre aux exigences de Dusapin. De son côté, celui-ci confie que ces interprètes de très haut niveau lui ont permis de redéfinir son travail[13] »

En 2012, convaincu par le Quatuor Diotima et soutenu par ProQuartet, Pierre Boulez remet sur le métier son unique quatuor à cordes (1948), le Livre pour Quatuor pour aboutir à une version simplifiée sur le plan de l'exécution technique et de la mise en place rythmique[14]. Couplée avec les quatre Quatuors de Schoenberg et les derniers Quatuors de Beethoven, l'intégralité de l'œuvre est jouée par le Quatuor Diotima lors de quatre concerts au Théâtre des Bouffes du Nord en novembre et [9].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier