Prix Sully-Prudhomme

Le prix Sully-Prudhomme est un prix annuel décerné à un jeune poète sous les auspices de l'Académie française[1], créé par Sully Prudhomme avec le montant de son Prix Nobel de littérature obtenu en 1901, géré après sa mort par la Fondation Sully-Prudhomme. Il était à l'origine décerné par la Société des gens de lettres.

LauréatsModifier

Liste à compléter pour les lauréats antérieurs à la Seconde Guerre mondiale
De 1952 à 1958
  • 1952 :
    • Mme Dominique Renouard (1893-1967) pour Suite corse
    • Marguerite Savigny-Vesco (1893-1984) pour Diadème du silence
  • 1953 :
    • Jacques Gustily Krafft (1890-1960) pour À la billebaude
    • Robert Lacroix de L'Isle pour Autour des berges de la Seine
  • 1954 :
    • Colonel Henri Foret pour Livre d’occasion
    • Renée Hermann et Yahne Lambray pour Les chats du temps et le temps des chiens
    • Fabien Reignier pour Visage du Peut-être
  • 1955 :
    • Charles Lapoudge pour Poésies nouvelles
    • Jean Lebrau pour Couleur de cèpe et de colchique
    • Étienne Tardif (1875-1956) pour Péchés de jeunesse
  • 1956 :
    • Solange de Bressieux pour Le Lierre et l’Oiseau
    • Marthe Clavel pour Suivant l’heure et le jour
  • 1957 :
    • Marcel Béguey (1911-1990) pour Arpèges et Silences
    • Pierre Fuval pour Abraham
  • 1958 : Danielle Hemmert pour L’Offrande à Don Juan

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier