Ouvrir le menu principal

Prix Lletra d'Or

prix littéraire espagnol attribué chaque année au meilleur livre écrit en langue catalane

Prix Lletra d'Or
Nom original Premi Lletra d'Or
Prix remis sculpture conçue par Manuel Capdevila
Description Prix récompensant le meilleur livre écrit en catalan
Organisateur Groupe indépendant
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Date de création 1956
Dernier récipiendaire Joan-Lluís Lluís

Le prix Lletra d'Or (en catalan : Premi Lletra d'Or) est un prix littéraire qui est attribué chaque année par un jury indépendant au meilleur livre écrit en langue catalane. Le prix est dépourvu de dotation économique, mais bénéficie d'un grand prestige dans le milieu culturel catalan, et le lauréat se voit décerner une sculpture conçue par Manuel Capdevila (es).

Sommaire

HistoireModifier

Le prix est créé en 1956 par Enric Badosa, Maria Aurèlia Capmany, Josep Maria Castellet, Antoni Comas (ca), Fèlix Cucurull (ca), Gonçal Lloveras (ca), Joan Teixidor i Comes (ca), Frederic-Pau Verrié (ca) et Antoni Vilanova, sans qu'un règlement écrit n'ait jamais été rédigé[1],[2].

Le prix décerné est une sculpture conçue par Manuel Capdevila représentant la lettre grecque phi (Φ) d’orfèvrerie, symbole classique de l'équilibre[1].

JuryModifier

Les créateurs du prix, Enric Badosa, Maria Aurèlia Capmany, Josep Maria Castellet, Antoni Comas, Fèlix Cucurull, Gonçal Lloveras, Joan Teixidor, Frederic-Pau Verrié et Antoni Vilanova sont aussi les membres du premier jury. Les membres du jury participent aux élections pour la dernière fois l'année de leurs 50 ans, à la suite de quoi ils désignent personnellement leur successeur[1].

LauréatsModifier

 
Josep Pla en 1917.
 
Joan Brossa en 1998.
 
Carme Riera en 2013.

Le prix est décerné tous les ans en mai pour récompenser un livre écrit en catalan, quel que soit son genre. L'un des critères d'obtention du prix est qu'un auteur ne peut être lauréat qu'une fois[1].

L'une des traditions instaurées depuis la première édition est que l'éditeur du livre récompensé invite les membres du jury et l'auteur à un dîner. Lors de celui-ci, un joaillier de la famille Capdevila (descendant de l'auteur de la sculpture) remet la sculpture à l'écrivain récipiendaire du prix[1].

Par ailleurs, il est implicitement demandé à l'éditeur de « récompenser » son écrivain, que ce soit financièrement ou en imprimant une nouvelle édition du livre[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (ca) « Premi Lletra d'Or », sur lletra.uoc.edu, (consulté le 20 mai 2014)
  2. Faulí 1980

Voir aussiModifier