Ouvrir le menu principal

Le prix Leelavati est un prix décerné pour une contribution exceptionnelle à la sensibilisation du public pour les mathématiques. Il est nommé d'après le traité de mathématiques du XIIe siècle « Līlāvatī (en) » consacré à l'arithmétique et l'algèbre, écrit par le mathématicien indien Bhāskara II, aussi connu sous le nom de Bhaskara Achārya. Dans le livre, l'auteur a posé, sous la forme de versets, une série de problèmes d'arithmétique (élémentaire) à une dénommée Leelavati (peut-être sa fille) et suivis de conseils pour des solutions. Ce travail semble avoir été la principale source de l'apprentissage de l'arithmétique et de l'algèbre dans l'Inde médiévale. Le travail a également été traduit en persan et a joué un rôle important dans l'Ouest de l'Asie.

HistoireModifier

Le Prix Leelavati a été remis pour la première fois lors de la cérémonie de clôture du Congrès international des mathématiciens (ICM) de 2010 à Hyderabad, en Inde[1],[2]. Établi par le Comité exécutif organisateur (COE) de l'ICM avec l'appui du Comité exécutif (CE) de l'Union mathématique internationale (IMU), le Prix Leelavati est un prix international récompensant un remarquable travail de sensibilisation du public pour les mathématiques, décerné une seule fois. Le prix a été si bien reçu lors du congrès et par la presse mathématique[3] que l'IMU CE a décidé de rendre le prix périodique en le décernant tous les quatre ans, et la cérémonie de remise des prix est devenue un élément régulier de toutes les cérémonies de clôture de l'ICM.

LauréatsModifier

Le prix Leelavati n'est pas destiné à récompenser la recherche en mathématiques, mais plutôt des activités de sensibilisation dans le sens le plus large possible. Il comporte un prix en argent de 1 000 000 Roupies Indiennes avec une citation et il est parrainé par Infosys.

RéférencesModifier

Liens externesModifier