Prix Lange

prix annuel de l'Académie française, créé en 1888

Le prix Lange est un ancien prix annuel de soutien à la création littéraire, créé en 1939 (?) par l'Académie française et destiné à récompenser les actions vertueuses les plus méritantes accomplies par des personnes de nationalité française.

La fondation Lange est une fondation à caractère social.

LauréatsModifier

  • 1939 : Roland Alix pour Une nation vivante
  • 1939 : Jean Camp pour José María de Pereda
  • 1939 : Édouard Everat pour La mère de Bréchard
  • 1939 : Henriette Sauret pour Marie-Louise Bouglé
  • 1939 : Mme Savigny Vesco pour Gabrielle Delzant
  • 1939 : Jane Valriant pour Sur un air anglais
  • 1939 : Charles Vassal-Reig pour La prise de Perpignan
  • 1940 : M. de Gérin-Ricard
  • 1940 : Elizabeth de Saint-Segond pour C'est toi que je cherchais, de Concordia Merrel
  • 1940 : Marc-Yvon Gaillard pour Contes persans
  • 1940 : Fernand Vatin pour J.-F. Turgis
  • 1941 : Maurice Betz pour Portrait de l'Allemagne
  • 1941 : Albert Beuve pour Sacey
  • 1941 : José Germain pour Notre chef Pétain
  • 1943 : Georges Benoit-Guyod pour Le voyage de l'obélisque
  • 1943 : Julien La Chaussée pour Odette, le roman d'une jeune fille pauvre
  • 1943 : Marcel Laure pour Les Bastides
  • 1943 : Raoul Stéphan pour Enchantements de l’Aube ou la féerie niçoise
  • 1944 : Albert Debaty pour Les vendredis d'Agénor Togroff
  • 1944 : Christiane Loriot de La Salle pour Les miroirs sont brisés
  • 1944 : Makhali-Phâl pour Narayana, ou Celui qui se meut sur les eaux
  • 1944 : Jean Muray pour La ballade des tordus
  • 1944 : Thyra Seillière pour Oui, j'ai aimé
  • 1945 : Georges Bonnamy pour La ronde des survivants
  • 1945 : Robert de Mentque pour Le vieux Montauban
  • 1945 : Henry Noëll pour Henri II et la naissance de la Société moderne
  • 1945 : Ch.-Yves Peslin pour Jean-Marie Le Bris
  • 1945 : Tran-Van-Tung pour Le cœur de diamant
  • 1946 : Odette du Puigaudeau pour La route de l'Ouest
  • 1946 : Gabriel Langlois pour L'Allemagne bourreau du monde
  • 1946 : Marcel Provence alias Marcel Joannon pour Le roman d'amour de Paul Arène
  • 1947 : Édouard Flaminio Corniglion-Molinier pour Le journal du F. L. Smith-Brown
  • 1947 : René Patris pour L'ange au Sabbat
  • 1947 : Auguste Thomazi pour Le tragique destin des cuirassés allemands. Sous-marins et croiseurs français
  • 1948 : Mme Dominique André pour La conquête de l'Éternel
  • 1948 : Didier Lazard pour Le procès de Nuremberg
  • 1948 : Jean Lechevallier pour Le flambeau vivant
  • 1949 : Jean Cosset pour Pascal Certamen
  • 1949 : Fernand Lequenne pour Corps humain
  • 1949 : Jacques May pour Paris-Paris en 1591 jours
  • 1950 : Maurice Chapelan pour Anthologie du journal intime
  • 1950 : Claudine Chonez pour Léon-Paul Fargue
  • 1950 : Bruno Bernhard Heim pour Coutumes et droit héraldiques de France
  • 1950 : Alain Peyrefitte pour Le Mythe de Pénélope
  • 1951 : Michel Bourdet Pléville pour Surcouf
  • 1951 : Raymond d'Etiveaud pour La grande aventure de vivre
  • 1951 : Eugène Fercot pour Valdor
  • 1951 : Guy Mollat du Jourdin pour Salzbourg, cité ardente
  • 1951 : André Sauvageot pour Marseille dans la tourmente
  • 1952 : Elio Biancani pour Le médecin face au malade
  • 1952 : Edmond Blaessinger pour Quelques grandes figures de la chirurgie, de la médecine et de la pharmacie militaires
  • 1952 : Jules Blanc pour Œuvres ultimes
  • 1952 : Pierre Daguerre pour La croyance héroïque
  • 1952 : Edmond Kaiser pour Le mémorial d'une poupée
  • 1952 : Xavier Le Juge de Segrais pour Une nouvelle profession: héritier
  • 1952 : Ludovic O’Followel pour " Déshabillez-vous... "
  • 1952 : Tran-Van-Tung pour Le Viet-Nam et sa civilisation
  • 1953 : Hippolyte Grangette pour Le chanoine Rutard
  • 1953 : Henry Jacomy pour Le chant des sirènes
  • 1953 : Alexandre Masseron pour Saint Yves, d'après les témoins de sa vie
  • 1954 : René Carlis pour Départ pour l’horizon
  • 1954 : J. Dill-Smith et Jean Duhamel pour De quelques piliers des Institutions britanniques
  • 1954 : Robert de La Croix pour Les disparus du pôle
  • 1954 : Jean Romagne pour Odessa
  • 1954 : Pierre-Henri Simon pour Les hommes ne veulent pas mourir
  • 1954 : Joseph Voisin pour Le vrai visage de Guillaumin
  • 1954 : Joseph Zobel pour La Rue Cases-Nègres
  • 1955 : Irène Abrassart pour Atmosphère norvégienne
  • 1955 : Pierre Bertin pour Carnet de voyage
  • 1955 : Alice Grialou pour La Sokoulgane
  • 1955 : Roger Pecheyraud pour Bêtes mes amis
  • 1956 : Marcel Beaufils pour Musique du son, musique du verbe
  • 1956 : Marcel Decremps pour Mistral, mage de l’Occident
  • 1956 : Georges Lefort pour Les enfants de Kergaël
  • 1956 : Charles Oulmont pour Noce en Espagne
  • 1956 : Serge Radine pour Lumières dans la nuit
  • 1957 : Yvonne Boachon-Joffre pour Rencontre à Grenade
  • 1957 : Francis Llabador pour Port-Say
  • 1958 : Pierre Bayrou pour Mes bergeries
  • 1958 : Claude Gével pour Interdit aux nomades
  • 1958 : Alexandre Vexliard pour Le Clochard
  • 1959 : Camille Belguise pour Seul l’Amour
  • 1960 : Angèle Maraval-Berthoin pour Le Drac
  • 1961 : François Balsan pour Terres Vierges du Mozambique
  • 1961 : Jean Combe pour La chartreuse de Sainte-Croix. histoire d’un village du Jarez
  • 1961 : Georges Gorrée pour Les plus belles histoires du monde
  • 1962 : Jean Massiet du Biest pour La Fille de Diderot
  • 1962 : Jean Drouillet pour Folklore du Nivernais et du Morvan
  • 1964 : Mme George-Day pour Contes et nouvelles
  • 1964 : Gabriel Laplane pour Lope de Vega (1562-1635)
  • 1964 : Maurice Ricord pour Découverte littéraire de la Corse
  • 1967 : Henry Thivot pour La vie privée dans les Hautes-Alpes vers le milieu du XIXe siècle
  • 1970 : Louis Forestier pour Charles Cros : l’homme et l’œuvre
  • 1970 : Robert André Jouanny pour Jean Moréas
  • 1972 : Xavier de Langlais pour Édition du roman du roi Arthur
  • 1974 : Roger Bordier pour L’Océan
  • 1974 : Clément Lépidis pour L'Arménien
  • 1975 : Christian Delacampagne pour Antipsychiatrie. Les voies du sacré
  • 1975 : Édouard Guitton pour Jacques Delille (1738-1813) et le poème de la nature en France de 1750 à 1820
  • 1976 : Jacques Lacant pour Marivaux en Allemagne
  • 1977 : André Gardebois pour Ouvrages sur Meudon et les Meudonnais
  • 1977 : Zoltán-Étienne Harsany pour La Vie à Strasbourg sous le Consulat et l'Empire
  • 1977 : Jacques de Givry pour Juilly 1177-1977
  • 1979 : Bernard Gros pour Victor Hugo, le Visionnaire de Guernesey
  • 1979 : Michel Huriet pour Une femme sans lendemain
  • 1979 : Jean Taillemagre pour Pleine terre
  • 1980 : Francis Gruyer pour Les ruines du soleil
  • 1982 : Ferny Besson pour Alexandre Vialatte ou la complainte d’un enfant frivole
  • 1982 : Philippe de Montesquieu pour Montesquieu intime
  • 1982 : Bernard Waller pour Vallée suspendue
  • 1983 : Jean-Baptiste Fages alias Jules Gritti pour Comprendre René Girard
  • 1983 : Georges Piaton pour Pestalozzi
  • 1983 : Ghilaine Wirbel pour Aux merveilleux pays rose
  • 1984 : Nicolas Saudray pour La maison des prophètes
  • 1985 : Anita Pereire et Gabrielle Van Zuylen pour Jardins privés en France

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier