Prix Caine

prix littéraire annuel pour l'auteur africain d'une histoire courte en anglais

Le Prix Caine pour l'écriture africaine (anglais : Caine Prize for African Writing) est un prix littéraire décerné depuis 2000 chaque année pour la meilleure nouvelle en langue anglaise publiée en Afrique ou ailleurs par un écrivain africain[1].

RécipiendairesModifier

Année Pays Auteur Œuvre
2000   Soudan Leila Aboulela The Museum
2001   Nigeria Helon Habila (en) Love Poems
2002   Kenya Binyavanga Wainaina Discovering Home[1]
2003   Kenya Yvonne Adhiambo Owuor Weight of Whispers
2004   Zimbabwe Brian Chikwava (en) Seventh Street Alchemy
2005   Nigeria S. A. Afolabi (en) Monday Morning
2006   Afrique du Sud Mary Watson Jungfrau
2007   Ouganda Monica Arac de Nyeko Jambula Tree
2008   Afrique du Sud Henrietta Rose-Innes Poison
2009   Nigeria E. C. Osondu (en) Waiting
2010   Sierra Leone Olufemi Terry (en) Stickfighting Days
2011   Zimbabwe NoViolet Bulawayo Hitting Budapest
2012   Nigeria Rotimi Babatunde Bombay’s Republic
2013   Nigeria Tope Folarin (en) Miracle
2014   Kenya Okwiri Oduor My Father's Head
2015   Zambie Namwali Serpell The Sack
2016   Afrique du Sud Lidudumalingani Mqombothi (en) Memories We Lost
2017   Soudan Bushra Elfadil (en) The Story of the Girl Whose Bird Flew Away
2018   Kenya Makena Onjerika Fanta Blackcurrant[2],[3].
2019   Nigeria Lesley Nneka Arimah (en) Skinned[4]

ImpactModifier

Au Kenya, le succès d'auteurs africains est encouragé par l'association Kwani ?, fondée par Binyavanga Wainaina grâce au montant du prix obtenu en 2002[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Bruno Meyerfeld, « Les Africains veulent lire des auteurs africains : effet de mode ou lame de fond ? », sur Le Monde Afrique, (consulté le ).
  2. Otosirieze Obi-Young, « Makena Onjerika Awarded 2018 Caine Prize, Is 4th Kenyan Winner », dans Brittle Paper, 2 juillet 2018 Lire en ligne.
  3. Makena Onjerika wins nineteenth Caine Prize for African Writing, site Caine Prize, 2 juillet 2018.
  4. (en) « Nigerian writer Lesley Nneka Arimah wins 2019 Caine Prize », sur Guardian arts,

Lien externeModifier