Principauté épiscopale d'Eichstätt

Ne doit pas être confondu avec Diocèse d'Eichstätt.
Principauté épiscopale d'Eichstätt
(de) Hochstift Eichstätt

13051802

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte des territoires de l'évêché, Johann Baptist Homann (1717).
Informations générales
Statut Principauté épiscopale
- État du Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire romain germanique
Capitale Eichstätt
Religion Église catholique romaine
Fuseau horaire UTC+0 et UTC+1
Histoire et événements
1305 Accord conclu avec le duc Rodolphe Ier sur la succession aux comtes de Hirschberg
1440 Acquisition de Dollnstein
1500 Rejoint le Cercle de Franconie
1617 Membre de la Ligue catholique
1802 Sécularisation en Électorat de Salzbourg
1805 Traité de Presbourg
Prince-évêque d'Eichstätt
1791-1802 Joseph von Stubenberg

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté épiscopale d'Eichstätt (en allemand : Fürstbistum Eichstätt) ou évêché d'Eichstätt (Hochstift Eichstätt) formait jadis un un État du Saint-Empire romain germanique. Les évêques d'Eichstätt, qui relevaient du duché de Bavière, obtinrent l'immédiateté impériale comme seigneurs temporels de la principauté épiscopale (Hochstift) suite à un accord avec la maison ducale de Wittelsbach vers l'an 1305. Le siège de la principauté et du diocèse était à Eichstätt.

Les frontières de la principauté et du diocèse d'Eichstätt, fondé en Bavière par le moine anglo-saxon Willibald aux environs de l'an 742, ne coïncidaient pas. Dans le périmètre du diocèse, suffragant de la province ecclésiastique de Mayence, l'autorité spirituelle de l’évêque s’étendait sur une plus grande partie dans le nord-ouest du duché de Bavière, jusqu'à la frontière avec la Franconie.

La sécularisation en 1802 et le Recès d'Empire mit un terme au pouvoir temporel des évêques d'Eichstätt et leur territoire échoit à l'électorat de Salzbourg éphémère. Le nouveau royaume de Bavière acquit cet État en 1805 à la paix de Presbourg. Après le Congrès de Vienne, en 1817, le roi l'érigea en principauté d'Eichstätt en faveur d'Eugène de Beauharnais, son gendre.

TerritoireModifier

Le territoire de la principauté comprenait un patrimoine inférieur (Unteres Stift) et supérieur (Oberes Sitift) :

Par rapport à sa faible superficie peuplée de quelque 58 000 d'habitants au XVIe siècle, l'évêché est resté relativement insignifiant.

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.