PrimeGrid

logiciel informatique
PrimeGrid

Informations
Développé par Rytis Slatkevičius
Première version
Environnement Multiplate-forme
Langues Anglais
Type Calcul distribué
Site web primegrid.com

PrimeGrid est un projet de calcul distribué pour la recherche de nombres premiers. Il utilise la plateforme Berkeley Open Infrastructure for Network Computing (BOINC). Fin , il y a 8 182 participants actifs environ (pour 16 928 ordinateurs actifs) provenant de 116 pays offrant une puissance de calcul totale de 1,2 petaflops (1,2×1015 opérations par seconde)[1].

HistoireModifier

Le projet PrimeGrid démarra en juin 2005 sous le nom message@home et tentait de déchiffrer des fragments de texte cryptés avec l'algorithme MD5. Message@home était un test pour transférer le planificateur Boinc vers Perl pour obtenir une plus grande portabilité. Après quelque temps, le projet participa au challenge RSA dont le but était la factorisation du nombre RSA-640. Après le succès de la factorisation du nombre RSA-640 par une équipe concurrente en , le projet s'attaqua au nombre RSA-768. À cause d'une trop faible chance de réussite, le projet décida de quitter le challenge RSA. Il fut renommé PrimeGrid et débuta le sous-projet Primegen dont l'objectif fut la création d'une liste exhaustive de tous les nombres premiers jusqu'à 210 000 000 000. Cette limite fut atteinte en [2] et Primegen fut arrêté.

En , une discussion démarra avec les responsables du projet Riesel Sieve pour transférer ce projet sur Boinc. PrimeGrid offrit le support PerlBoinc et Riesel Sieve réussit avec succès l'implantation des applications de criblage et de test de primalité (LLR (en)). Avec la collaboration de Riesel Sieve, PrimeGrid fut en mesure d'implanter l'application LLR en partenariat avec un autre projet, Twin Prime Search, dont le but était la recherche de nombres premiers jumeaux. En , l'application LLR du projet Twin Prime Search fut officiellement distribué par PrimeGrid.

L'été 2007 fut très active puisque la recherche des nombres premiers de Cullen et de Woodall fut lancée. Au cours de l'automne, de nouveaux sous-projets de recherche de nombres premiers furent ajoutés grâce au rapprochement avec les projets Prime Sierpinski Problem et 3*2^n-1 Search. Deux programmes de criblage furent également ajoutés : Prime Sierpinski Problem sieve incluant (Seventeen or Bust sieve) et Cullen/Woodall sieve.

Depuis , PrimeGrid accueille un autre sous-projet dont le but est la recherche de nombre premier de Proth, Proth Prime Search (PPS)[3].

PrimeGrid aide également à la recherche de nombres premiers de Sophie Germain (sous-projet Sophie Germain Prime Search) depuis .

En , le sous-projet Seventeen or Bust a été ajouté à la liste des projets de PrimeGrid[4]. Les premiers calculs pour le sous-projet Riesel problem ont suivi en .

Evolution des métriquesModifier

Fin , il y a 8 182 participants actifs (pour 16 928 ordinateurs actifs) provenant de 116 pays offrant une puissance de calcul totale de 1,2 petaflops (1,2×1015 opérations par seconde)[1].

En , il y a 151 968 participants actifs (pour 156 981 ordinateurs actifs) offrant une puissance de calcul totale de 1,7 petaflops[5].

ProjetsModifier

À la date du , PrimeGrid travaille ou a travaillé sur les projets suivants :

Projet Criblage actif ? Début Fin Meilleur résultat
321 Prime Search (nombres premiers de la forme 3×2n±1) Non (arrêté le [6]) En cours 3 × 2 7033641+1[7]
AP26 Search (progression arithmétique (en) de 26 nombres premiers) N/A 43 142 746 595 714 191 + 23 681 770 × 23#×n, n = 0…25 (AP26)[8]
Cullen Prime Search Oui (avec Woodall Prime Search) En cours 6 679 881 × 2 6679881+1, plus grand nombre premier de Cullen connu[9]
Message7 Non Succès du test de PerlBOINC
Prime Sierpinski Problem Non (arrêté) En cours N/A
PrimeGen Non
Proth Prime Search Oui En cours 9 × 2 2543551+1, divise F2543548[10] (plus grand diviseur connu d'un nombre de Fermat)
Riesel Problem Oui En cours 353 159 × 2 4331116-1
RSA640 Non N/A
RSA768 Non N/A
Seventeen or Bust Non (arrêté) En cours N/A
Sophie Germain Prime Search Non En cours N/A
Twin Prime Search Non 65 516 468 355 × 2 333333±1, plus grands nombres premiers jumeaux connus[11]
Woodall Prime Search Oui (avec Cullen Prime Search) En cours 3 752 948 × 2 3752948-1, plus grand nombre premier de Woodall connu[12]

RéférencesModifier

Liens externesModifier