Ouvrir le menu principal

Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre

abbaye française

Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre
Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre
Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre

Ordre Bénédictin
Fondation IXe siècle
Fermeture 1793
Diocèse Archidiocèse de Besançon
Protection  Inscrit MH (1996, église,cloître)
Localisation
Emplacement Mouthier-Haute-Pierre, Drapeau de la France France
Pays
Coordonnées 47° 02′ 23″ nord, 6° 16′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre

Le Prieuré de Mouthier-Haute-Pierre est un prieuré bénédictin, situé sur la commune de Mouthier-Haute-Pierre dans le département français du Doubs. Le prieuré est aujourd'hui une propriété privée[1] et ne se visite pas.

HistoireModifier

La date de sa fondation n'est pas connue avec exactitude. Il aurait été fondé par saint Eustache, abbé de l'Abbaye de Luxeuil aux environs de 618. Le prieuré est mentionné dès 870 dans les actes concernant le partage de Lothaire. Il est à cette date présenté comme un des plus importants de Bourgogne[2],[1]. Le prieuré est rattaché à l'abbaye de Cluny en 1120[1]. Le monastère est reconstruit au XIIIe siècle[2],[1]. En 1493, le Comté de Bourgogne est réintégré au Saint-Empire romain germanique, ce qui va procurer à la région une période de paix qui favorisera le développement de la région. Le prieur de Mouthier, Antoine Perrenot de Granvelle le restaure au XVIe siècle[2] et fait construire le bâtiments des religieux. En 1719, l'église subit un incendie et est reconstruite vers 1724[1]. En 1793, l'église est en partie détruite et le reste de l'abbaye est vendue comme bien national[2].

Les vestiges de l'église, le cloître et l'ensemble des bâtiments des anciens quartiers des religieux et du prieur sont inscrits aux monuments historiques depuis le 14 octobre 1996[1].

ArchitectureModifier

 
Vue générale du prieuré

Église prieuraleModifier

Sous le vocable de Saint Pierre, il n'en reste aujourd'hui que des vestiges. Elle fut en grande partie détruite en 1793 et vendue comme bien national. Les cloches furent démontées et fondues. La chaire très ouvragée qu'elle contenait, se trouve maintenant dans l'église paroissiale Saint Laurent.

Bâtiments conventuelsModifier

Dans les anciens quartiers des moines subsistant, qui furent restaurés sous Antoine Perrenot de Granvelle, il reste dans quelques pièces des sols d'origine, des décors lambrissés et les trumeaux peints.

CloîtreModifier

Salle du chapitreModifier

ChartrierModifier

Propriétés, dépendances, bénéficesModifier

  • terres et vignes autour de l'abbaye, données par la Maison de Montgesoye au Xe siècle

PrieursModifier

(liste non exhaustive)

Religieux connusModifier

ArmoiriesModifier

SceauModifier

IconographieModifier

BibliographieModifier

  • Marcel Muller, Histoire sommaire de Mouthier Hautepierre et de son prieuré, , 210 p.
  • Marie-Louise Chaneaux, « Le prieuré clunisien de Mouthier-Haute-Pierre. L'établissement du monastère, l'administration des prieurs, la vie des moines, les bâtiments, le chartrier, la bibliothèque », École pratique des hautes études. 4e section, Sciences historiques et philologiques. Annuaire 1976-1977,‎ , p. 1079-1083 (lire en ligne).
  • Marie-Louise Chaneaux, « Le prieuré clunisien de Mouthier-Haute-Pierre : organisation d'un espace monastique », Histoire médiévale et archéologie, no 1,‎ , p. 69-75.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Ancien prieuré », notice no PA25000003, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b c et d Site de Mouthier-Haute-Pierre
  3. Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, Chambéry, Imprimerie du Gouvernement, (lire en ligne), p. 277.

Voir aussiModifier