Ouvrir le menu principal
Première expédition de Sumatra
Description de cette image, également commentée ci-après
L'infanterie américaine attaque les forts d'Aceh à Kuala Batu en 1832.
Informations générales
Date 6 au 9 février 1832
Lieu Kuala Batee (id), Sultanat d'Aceh.
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Chefferie de Kuala Batee
Commandants
Drapeau des États-Unis commodore John Downes (naval officer) (en)
Naval Jack of the Netherlands.svg Gouverneur général des Indes néerlandaises Johannes van den Bosch
Po Muhammad
Forces en présence
En mer :

À terre :

En mer :
  • 3 praos
  • À terre :

    • 500 guerriers et 5 forts
    Pertes
    2 morts, 11 blessés450 morts ou blessés
    5 forts détruits
    3 proas coulés
    Coordonnées 3° 45′ 27″ nord, 96° 45′ 51″ est

    Géolocalisation sur la carte : Sumatra

    (Voir situation sur carte : Sumatra)
    Première expédition de Sumatra

    Géolocalisation sur la carte : Indonésie

    (Voir situation sur carte : Indonésie)
    Première expédition de Sumatra

    La première expédition de Sumatra est une expédition punitive menée par la marine des États-Unis en 1832 contre le village de Kuala Batee (id) dans l'actuel kabupaten d'Aceh du Sud-Ouest. L’expédition est une réponse au massacre de l'équipage du navire marchand Friendship (en) un an plus tôt. La frégate USS Potomac et son équipage vainquent les forces du sultanat d'Aceh. L'expédition permet de mettre un coup d’arrêt aux attaques depuis Sumatra contre les navires américains pendant six ans jusqu'à ce qu'un autre navire soit pillé, entrainant la Seconde expédition de Sumatra en 1838.

    ContexteModifier

    Le trois-mâts carré Frienship de 350 tonnes, construit à Portland, dans le Maine en 1815 a été acheté en 1827 par un groupe de  personnes effectuant le commerce du poivre.

    Le capitaine Charles Moses Endicotta mouille l'ancre au large de Quallah Battoo, une ville de Sumatra en 1831. Alors qu'Endicott et d'autres officiers étaient à terre engagés dans le commerce des épices, le premier lieutenant ignore les mesures de sécurité prises par le capitaine, telles que embarquer des malais pendant le chargement du poivre.

    Une fois que les pirates malais ont distrait l'équipage, ils ont capturé le navire, ont assassiné une partie des marins et pillé la cargaison. Le capitaine Endicott et les autres officiers à terre ont essayé de retourner a bord et d’aider sans succès l’équipage, mais ont été empêchés par le nombre supérieur de pirates malais. Ensuite, ils se sont dirigés vers une rade voisine où les se trouvait trois autres navires américains. Une fois que les capitaines de ces navires ont entendu le récit d'Endicott, ils ont levé l'ancre et ont mis les voiles pour tenter de récupérer le Friendship.

    Les secours réussissent à monter à bord de avec de petits bateaux et récupère le bâtiment. Le capitaine Endicott rentre à Salem le 16 juillet 1831.

    Trois jours après l'arrivée de Friendship à Salem, ses propriétaires ont écrit au président Andrew Jackson pour lui demander d'agir contre les pirates malais à Quallah Battoo. Jackson envoie la frégate USS Potomac pour punir les pirates.

    InterventionModifier

    ConséquencesModifier

    Notes et référencesModifier

    BibliographieModifier

    Voir aussiModifier

    Sur les autres projets Wikimedia :

    Articles connexesModifier

    Liens externesModifier