Ouvrir le menu principal
Première bataille de Panipat
Description de cette image, également commentée ci-après
La bataille de Panipat et la mort d'Ibrahim, miniature moghole de la fin du XVIe siècle.
Informations générales
Date
Lieu Panipat, village indien dans l'état actuel de l'Haryana
Issue Victoire décisive des Moghols
Changements territoriaux le Sultanat de Delhi est annexé par les Moghols
Belligérants
MogholsSultanat de Delhi
Commandants
BâburIbrahim Lodi
Forces en présence
15 000 hommes
20 pièces d'artillerie
environ 100 000 hommes
300 éléphants de guerre
Pertes
modéréeslourdes

Conquête de l'Inde par les Moghols

La première bataille de Panipat a lieu en Inde du Nord, et marque le début de l'Empire moghol.

Le , les troupes de Bâbur, le roi de Kaboul descendant de Tamerlan défont l'armée beaucoup plus puissante d'Ibrâhîm Lodî, le dirigeant du sultanat de Delhi.

La bataille se tient près du petit village de Panipat, qui se trouve dans l'État indien actuel de l'Haryana, siège de nombreuses batailles décisives pour le contrôle de l'Inde du Nord depuis le XIIe siècle.

Campagne précédant la batailleModifier

Bâbur semble avoir perdu tout espoir de récupérer le royaume de son père, la Ferghana, et comme il redoute aussi une invasion des Ouzbeks à l'ouest, il se tourne vers l'Inde et en particulier le Panjâb qu'il considère comme son héritage légitime par Tamerlan.

Plusieurs incursions préliminaires avaient déjà été menées, quand en 1521 une occasion se présente pour une expédition plus sérieuse. Ibrâhîm Lodî, le sultan de Delhi, est détesté de tous même par ses nobles afghans et Bâbur s'allie avec un rebelle, Alam Khan. Il rassemble ses forces, 12 000 hommes et quelques pièces d'artillerie et marche sur l'Inde le 17 novembre 1525. En , il prend Lahore. Ibrahim avance contre lui avec 100 000 soldats et de nombreux éléphants.

DéroulementModifier

 
La campagne de 1526.

La puissance de feu de l'armée de Bâbur s'avère décisive face à celle d'Ibrâhîm Lodî, plus nombreuse, mais qui ne possède pratiquement pas d'artillerie. Bâbur est un stratège inspiré et à la tête d'une armée bien disciplinée. En revanche, Ibrâhîm Lodî est détesté par plusieurs de ses commandants et feudataires en raison de sa cruauté et de son avarice légendaires ; son armée, qui n'est composée en réalité que de contingents féodaux sans coordination, se débande dès que les forces de Bâbur commencent leur bombardement. Ibrâhîm Lodî meurt sur le champ de bataille, abandonné par ses feudataires et généraux, la plupart ayant changé d'allégeance pour le nouveau maître de Delhi.

ConséquencesModifier

Le 24 avril, Bâbur entre dans Delhi. Quinze jours plus tard, il prend Âgrâ et domine toute la vallée du Gange.

Bâbur, le roi de Kaboul (capitale de l'Afghanistan actuel) est le maître potentiel de l'Inde du Nord. Cette bataille marque le début de l'utilisation à grande échelle de l'artillerie dans la guerre en Inde.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier