Ouvrir le menu principal

Première année du premier cycle des études de pharmacie

La première année du premier cycle des études de pharmacie (abrégée PCEP1 ou P1) est, tout comme la première année du premier cycle des études de médecine, essentiellement théorique, et se termine en France par un concours particulièrement sélectif permettant l’accès à la suite des études. Le nombre d'étudiants admis à poursuivre dans cette filière est fixé par un numerus clausus[1].

Sommaire

Reçus-collésModifier

L'entrée en deuxième année (PCEP2 ou P2) se faisant sur concours, le numerus clausus implique que certains étudiants ne peuvent être admis en deuxième année bien qu'ils aient la moyenne générale (c'est-à-dire supérieure à 10/20) : ils sont appelés les « reçus-collés ». Ces étudiants peuvent faire valoir leurs résultats de première année pour obtenir une équivalence permettant d'entrer directement en deuxième année de biologie.

Évolution de la PCEP1Modifier

À la suite de la réforme des études de première année de pharmacie et de médecine, votée le 9 juillet 2009 [2] et voulue par les Ministres de la Santé et de l'Enseignement Supérieur, une première année des études de santé (PAES) devait être mise en place à la rentrée universitaire 2009-2010 afin de permettre une meilleure orientation des étudiants vers les différents cursus de santé et éviter le "gâchis" humain colossal actuel en première année de médecine et de pharmacie (PCEM1, PCEP1). Grâce à la mobilisation de étudiants et de leurs associations représentatives (l'ANEPF, l'ANEMF, l'ANESF, la FNEK, l'UNECD et la FAGE) cette mise en place arrivera lors de la rentrée universitaire 2010-2011.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier