Première guerre égypto-ottomane

Première guerre égypto-ottomane
Description de l'image Adana Castle.jpg.
Informations générales
Date 1831-1833
Lieu Moyen-Orient (principalement au Levant)
Issue Victoire de l'Égypte qui obtient les provinces de Syrie (Damas) et d'Alep
Belligérants
Flag of Egypt (1844-1867).svg ÉgypteDrapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman
Commandants
Coat of arms of the Egyptian Kingdom 2.png Méhémet Ali
Coat of arms of the Egyptian Kingdom 2.png Ibrahim Pacha
Coat of arms of the Ottoman Empire (1882–1922).svg Mahmoud II
Coat of arms of the Ottoman Empire (1882–1922).svg Mehmet Rechid Pacha

Guerres égypto-ottomanes

La première guerre égypto-ottomane est un conflit qui oppose l'Égypte de Méhémet Ali à l'Empire ottoman entre 1831 et 1833.

HistoriqueModifier

Casus belliModifier

Méhémet Ali avait envoyé son armée soutenir les troupes ottomanes lors de la guerre d'indépendance grecque et encore deux années plus tard durant la guerre contre la Russie en 1829.

Il n'avait cependant pas reçu ce qui lui avait été promis, la gouvernance de la Grande Syrie.

DéroulementModifier

L'armée égyptienne sous le commandement de son fils Ibrahim Pacha entra en Syrie et conjointement la flotte égyptienne, commandée par Ibrahim Yakan débarqua un corps de troupe à Jaffa. Divers combats s'ensuivirent : le Ibrahim Pacha défit l'armée ottomane au sud d'Homs. Après la prise D'Acre, il occupa Damas le . Il remporta une nouvelle victoire près de Homs le et occupa la ville le lendemain, puis Alep le 17 et Antioche le 28. Après une nouvelle victoire le à la passe de Beilan sur les forces commandées par Hussein Pacha, les troupes égyptiennes s'arrêtent le 31 à Tarse et Adana.

En réponse le Sultan réunit une nouvelle armée de 80 000 hommes sous le commandement du Grand Vizir Reshid Pacha, elle fut défaite le à la bataille de Konya ce qui eut pour résultat d'ouvrir la route vers Constantinople. En février l'Empire ottoman signait avec l'Empire russe une alliance défensive.

Intervention franco-britanniqueModifier

De fortes pressions diplomatiques, puis la menace d'une intervention amenèrent l'Égypte à ralentir son avance puis à entrer en pourparlers.

RésultatsModifier

La signature de la convention de Kütahya de donnait à l'Égypte l'ensemble de la Syrie ottomane avec la Cilicie (eyalet d'Adana), Méhémet Ali devenant gouverneur général de ces deux provinces. L'Empire ottoman, humilié par sa défaite contre l'Égypte et par la signature du traité d'Unkiar-Skelessi avec l'Empire russe, tentera de prendre sa revanche lors de la deuxième Guerre égypto-ottomane en 1839.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier