Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Première classe (homonymie).

Première Classe
logo de Première Classe (chaîne d'hôtels)
Logo de la chaîne d'hôtels depuis octobre 2006.

Création 1989
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan L'essentiel pour une bonne nuit 
Siège social La Défense, Nanterre
Drapeau de France France
Activité Hôtellerie
Produits Hôtels
Société mère Louvre Hotels Group
Sociétés sœurs Campanile, Kyriad
Site web www.premiereclasse.com

Première Classe est une enseigne d'hôtels à faible coût (low cost) française appartenant à Louvre Hotels Group, le pôle hôtellerie économique du groupe du Louvre. Créée en 1989, l'enseigne compte aujourd'hui, en 2014, 251 hôtels et 17 980 chambres à travers 6 pays[1].

Sommaire

HistoireModifier

Première Classe a été créée en 1989 par le groupe Envergure, propriété de la famille Taittinger. En 2005, l'enseigne est rachetée par le fonds d'investissement Starwood Capital Group et devient une filiale du groupe Louvre Hotels Group. L'objectif du groupe est de rénover les 230 établissements ainsi récupérés, et de prendre un peu de distance avec son image low cost[2].

En 2011, l'enseigne compte 223 hôtels en France, dont 24% en franchise[3]. En mars 2012, Louvre Hotels Group annonce l'ouverture de 35 établissements en Allemagne d'ici fin 2018[4]. En avril 2013, le groupe annonce que plusieurs hôtels Première Classe vont ouvrir leurs portes dans les DOM-TOM d'ici à 2016[5].

FinancementModifier

Pour devenir le gérant d'un hôtel Première Classe, la facture s'élève entre 40.000 et 45.000 euros pour le coût de construction, et 1.000 euros par chambre[3]. Un hôtel Première Classe nécessite l'embauche de 6 personnes pour le faire fonctionner[3].

ImplantationModifier

 
Un hôtel Première Classe à Varsovie en Pologne, à côté d'un Golden Tulip en 2011.
Nombres d'hôtels Première Classe par pays au 30 août 2014[6]
Pays 1er hôtel Nombre d'hôtels
  France 1989 243
  Pologne 2006 2
  Belgique 2006 1
  Espagne 2012 1
  Pays-Bas 2006 1
  Royaume-Uni 2010 1

Faits diversModifier

Le 2 mai 2018, un proxénète est condamné à trois ans de prison ferme pour avoir prostitué une adolescente en fugue de 14 ans dans la chambre 69 de l'hôtel Première Classe de Vert-Saint-Denis. La directrice de cet établissement géré par la société Melun Quimper, a déclaré : « Je n’y suis pour rien si des jeunes ados se prostituent ici. Ce qu’elles font dans leur chambre ne me regarde pas »[7],[8],[9].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier