Ouvrir le menu principal

Image Pray for Paris utilisée lors des manifestations.

« Pray for Paris » (« Priez pour Paris ») est un slogan de solidarité repris sur Twitter sous le hashtag #PrayForParis en réaction aux attentats du 13 novembre 2015 en France[1]. Le mot clé #PrayForParis devance #JeSuisCharlie en étant utilisé dans 6,7 millions de tweets en 10 heures dans le monde contre 6,63 en cinq jours[2]. Le slogan fait l'objet de nombreuses adaptations graphiques parmi lesquelles celle typographiée PRAY FOR PARIS avec le « A » de « Paris » stylisé en tour Eiffel.

Variantes et hashtags populairesModifier

Peace for ParisModifier

 
Illustration intégrant une image de la tour Eiffel - Inspiré par le travail original Peace for Paris de Jean Jullien.

Le slogan Peace for Paris[3] signifiant « Paix pour Paris » en français est également largement plébiscité. Son symbole, créé par Jean Jullien et repris dans de nombreux médias, représente la tour Eiffel glissée dans le symbole de Peace and love[3],[4].

Je Suis ParisModifier

 
« Je suis Paris », inspiré également du logo Je suis Charlie.

Le slogan « Je suis Paris », puisant son inspiration dans « Je suis Charlie », est une autre variante qui a gagné en popularité[5]. D'ailleurs, le , les joueurs du Paris SG portèrent un maillot floqué de ce slogan[6] qu'ils conserveront pendant trois rencontres dont une internationale face à Malmö (Suède).

AutresModifier

Parmi les autres slogans popularisés ce soir là, on notera également l'émergence des mots clés #NousSommesUnis et #NousSommesParis[7],[8].

RéactionsModifier

Réagissant au slogan, le 14e dalai-lama déclara à la Deutsche Welle : « Ne priez pas pour Paris, travaillez pour la paix », expliquant : « Nous ne pouvons résoudre ce problème uniquement par la prière. Je suis bouddhiste et je crois dans la prière. Mais les humains ont créé ce problème, et maintenant, nous demandons à Dieu de le résoudre. C'est illogique. Dieu répondrait, résolvez le vous-même parce que c'est vous qui l'avez créé en premier lieu[9] ».

Le dessinateur et scénariste Joann Sfar a publié sur Instagram un dessin critique contre la demande religieuse de prier, constatant : « friends from the whole world, thank you for #prayforparis, but we don't need more religion! our faith goes to music! Kisses! Life! Champagne and JOY! #ParisIsAboutLife[10]. » qui heurta l'opinion publique internationale[11],[12],[13]. Le chercheur Sébastien Fath compare à cette occasion la fermeture antireligieuse du dessin de Sfar avec l'ouverture fédératrice manifestée dans La Rose et le Réséda (1943), poème de Résistance de Louis Aragon qui unit « celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas[14] ».

Reprochant le recours à des termes religieux, Luc Le Vaillant déclare dans le journal Libération que « c’est gentil, mais ne vous sentez pas obligé de prier pour Paris », et aussi que « s’il vous plaît, chers amis du monde libre et de l’Occident chrétien, évitez de nous engager dans votre guerre de religion en faisant de la tour Eiffel un ex-voto et du drapeau bleu-blanc-rouge, une bannière en procession… Alors d’accord, on arrête les prières ? Et on va boire un verre contre le fondamentalisme et tirer un feu d’artifice contre l’obscurantisme ? ». Son billet provoque plusieurs commentaires négatifs[15].

Déposition de marquesModifier

Le , l'INPI refusa la déposition des slogans « Pray for Paris » et « Je suis Paris » comme marque déposée[16],[17].

Notes et référencesModifier

  1. « Pray for Paris », sur L'Obs (consulté le 15 novembre 2015).
  2. « Comment les réseaux sociaux ont couvert les attentats du 13 novembre », sur Slate.fr (consulté le 15 novembre 2015).
  3. a et b « « Peace for Paris », le dessin qui émerge sur les réseaux sociaux », sur The Huffington Post, (consulté le 15 novembre 2015).
  4. Sébastien Catroux, « Qui est l'auteur du dessin Peace for Paris ? », sur Gala, (consulté le 15 novembre 2015).
  5. « À l'IUT, ils ont brandi « Pray for Paris » et « Je suis Paris » », sur Ouest-France.fr (consulté le 22 novembre 2015)
  6. « Ligue 1: Le PSG arborera un maillot «Je suis Paris» pour ses trois prochains matchs », sur 20minutes.fr (consulté le 22 novembre 2015)
  7. DER SPIEGEL: Künstler Jean Jullien: Eine Zeichnung geht um die Welt (Artiste Jean Jullien: Un dessin à travers le monde), 15 novembre 2015
  8. https://twitter.com/hashtag/NousSommesUnis
  9. (en) « Dalai Lama: Stop praying for Paris — humans created this problem and humans must solve it », .
  10. joannsfar: #ParisIsAboutLife, 14 novembre 2015.
  11. Tagesschau: Zwischen #PrayForParis und #ParisIsAboutLife (entre #PrayForParis et #ParisIsAboutLife), 16 novembre 2015.
  12. PRINT: For French Artist Joann Sfar, #parisisaboutlife, 16 novembre 2015.
  13. Mot clé: #ParisIsAboutLife, 16 novembre 2015.
  14. Sébastien Fath, « Laïcité de celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas ».
  15. « C’est gentil, mais ne vous sentez pas obligé de prier pour Paris », sur Libération.fr, (consulté le 21 novembre 2015).
  16. « Attentats à Paris: L'Inpi refuse toutes les demandes d'enregistrement des marques «Je suis Paris» et «Pray for Paris» », sur 20minutes.fr, (consulté le 22 novembre 2015)
  17. « L'INPI refuse les marques "Je suis Paris" et "Pray for Paris" », sur RTL.fr, (consulté le 22 novembre 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier