Ouvrir le menu principal
Prairies mixtes du Nord
Écorégion terrestre - Code NA0810[1]
Description de cette image, également commentée ci-après
Prairie du refuge de Sand Lake dans le Dakota du Sud.
Classification
Écozone : Néarctique
Biome : Prairies, savanes et terres arbustives tempérées
Géographie et climat
Superficie[2] :
219 614 km2
min.max.
Altitude[2] :307 m1 463 m
Température[2] :−18 °C24 °C
Précipitations[2] :mm115 mm
Écologie
Espèces végétales[3] :
1 595
Oiseaux[4] :
222
Mammifères[4] :
77
Squamates[4] :
24
Espèces endémiques[4] :
0
Conservation
Statut[4] :
Critique / En danger
Aires protégées[5] :
2,3 %
Anthropisation[5] :
74,9 %
Espèces menacées[5] :
13
Ressources web :

Localisation

Description de l'image Northern Mixed Grasslands.svg.

Les prairies mixtes du Nord (Northern mixed grasslands) est une écorégion terrestre Nord-Américaine du type prairies, savanes et brousses tempérées du World Wildlife Fund[6].

RépartitionModifier

Les prairies mixtes du nord s'étendent suivant un arc depuis le nord-est du Nebraska, l'est du Dakota du Sud, le Dakota du Nord, le sud-ouest du Manitoba, le sud de la Saskatchewan et de l'Alberta. Une portion disjointe se situe dans la région des Montagnes de Cyprès dans le sud-ouest de la Saskatchewan et le sud-est de l'Alberta[6].

ClimatModifier

Dans la zone canadienne de cette écorégion, la température moyenne annuelle est de °C. Le température moyenne estivale est de 15,5 °C et la température moyenne hivernale est de −10 °C. Les précipitations varient entre 325 mm et 450 mm annuellement[6].

Caractéristiques biologiquesModifier

Les herbacées de ces prairies se composent principalement de Bouteloua gracilis, de Schizachyrium scoparium, de Stipa comata, d'Agropyron smithii, de Carex filifolia, de Koeleria cristata et de Poa secunda. La composition floristique des prairies mixtes du nord est déterminée par la sécheresse, le broutage par les ongulés et les feux sauvages. Dans le nord de la répartition, les régions plus humides ou plus sèches sont parfois colonisées par des peuplements de peuplier faux-tremble, de chêne à gros fruits ou de buissons de diverses espèces.

Parmi les espèces fauniques qui fréquentent ce biome, on retrouve: le Cerf à queue blanche. Le Cerf mulet, le Coyote, l'Antilope d'Amérique, l'Iguane pygmée à cornes courtes, le Crotale des prairies et le Tétras des armoises. Avant la colonisation, le Bison y était aussi abondant.

Les prairies mixtes du nord sont situées dans la Région des cuvettes des prairies. Les mares abondantes permettent la reproduction de nombreuses espèces de sauvagines[6].

ConservationModifier

Les prairies mixtes du Nord est pratiquement l'écorégion des praires la plus perturbée par l'activité humaine. L'agriculture en est principalement la cause. On estime qu'environ 75 % de l'habitat a été sévèrement transformé et les zones complètement vierges n'existent plus. Les aires restantes, dans un état de conservation relatif, sont très morcelées et éparpillées[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) D. M. Olson, E. Dinerstein, E. D. Wikramanayake, N. D. Burgess, G. V. N. Powell, E. C. Underwood, J. A. D'Amico, I. Itoua, H. E. Strand, J. C. Morrison, C. J. Loucks, T. F. Allnutt, T. H. Ricketts, Y. Kura, J. F. Lamoreux, W. W. Wettengel, P. Hedao et K. R. Kassem, « Terrestrial Ecoregions of the World: A New Map of Life on Earth », BioScience, vol. 51, no 11,‎ , p. 935-938.
  2. a b c et d (en) World Wildlife Fund, « The Terrestrial Ecoregions of the World Base Global Dataset », sur http://worldwildlife.org (consulté le 29 septembre 2012). Disponible alternativement sur : Loyola RD, Oliveira-Santos LGR, Almeida-Neto M, Nogueira DM, Kubota U, et al., « Integrating Economic Costs and Biological Traits into Global Conservation Priorities for Carnivores », PLoS ONE, (consulté le 20 octobre 2012), Table S1. Les données de température et de précipitations sont les moyennes mensuelles minimales et maximales.
  3. (en) G. Kier, J. Mutke, E. Dinerstein, T. H. Ricketts, W. Küper, H. Kreft et W. Barthlott, « Global patterns of plant diversity and floristic knowledge », Journal of Biogeography, vol. 32,‎ , p. 1107–1116 (DOI 10.1111/j.1365-2699.2005.01272.x, lire en ligne), données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  4. a b c d et e (en)World Wildlife Fund, « WildFinder: Online database of species distributions », , données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  5. a b et c (en) J. M. Hoekstra, J. L. Molnar, M. Jennings, C. Revenga, M. D. Spalding, T. M. Boucher, J. C. Robertson, T. J. Heibel et K. Ellison, The Atlas of Global Conservation : Changes, Challenges, and Opportunities to Make a Difference, Berkeley, University of California Press, (lire en ligne), données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  6. a b c d et e (en) « Northern mixed grasslands (NA0810) », World Wildlife Fund,