Président du Conseil (France)

chef du gouvernement sous plusieurs régimes de France, dont la IIIe et la IVe République

En France, le président du Conseil, parfois désigné président du Conseil des ministres, était le chef du gouvernement sous plusieurs régimes politiques.

PrésentationModifier

Ce titre a été porté pour la première fois par Talleyrand en 1815 lors de la Restauration. Constitutionnellement, c'est le Roi qui préside le Conseil des ministres : le ministre « président du Conseil » le remplace en cas de nécessité. Dans la pratique, il joue déjà un rôle de premier plan puisque Louis XVIII déclare dans une lettre à Decazes en 1821 : « Ce n'est pas le Roi qui est la clef de voûte. C'est le président du Conseil. »[1]

Le record de longévité à ce poste (9 ans, 3 mois et 17 jours — dont 6 ans, 10 mois et 20 jours en continu) est détenu par Jean-de-Dieu Soult, trois fois à la tête du gouvernement sous la monarchie de Juillet.

Le premier président du Conseil de la IIIe République est Jules Dufaure en 1876. De 1871 à 1876, le chef du gouvernement portait en effet le titre de vice-président du Conseil, le Conseil étant présidé par le président de la République (Adolphe Thiers, puis le maréchal Mac Mahon). À la suite des élections législatives de 1876, il y a une crise politique entre le gouvernement et le président de la République. Le poste de président du Conseil est alors créé. Il n'a rien d'officiel, les lois constitutionnelles de la IIIe République donnant la totalité du pouvoir exécutif au président de la République. Curieusement, c'est ce dernier qui continue de présider le Conseil des ministres qui se tient à l’Élysée, alors qu'un autre membre du gouvernement porte le titre de « président du Conseil des ministres » et oriente les débats. Jusqu'en 1934, le président du Conseil dut cumuler la direction du gouvernement avec un autre portefeuille ministériel puisqu'il n'avait, en tant que chef « officieux » du gouvernement, ni bureaux ni personnel. Le président du Conseil présentait au président de la République une liste de ministres issus de partis qui se coalisaient pour la circonstance (le programme était assez succinct). Cette coalition restait fragile, à la merci de la défection d'une de ses composantes sur un point particulier de la politique gouvernementale. Le ministère se présentait alors devant la Chambre des députés et le Sénat qui lui votaient la confiance. La Constitution de 1946 consacrera la création d'un poste de président du Conseil investi du pouvoir exécutif, mais précisera tout de même que « le président de la République préside le Conseil des ministres ». La Constitution de 1958 mettra fin à cette bizarrerie constitutionnelle en donnant le titre de Premier ministre au chef du gouvernement et en réservant la présidence du Conseil des ministres au président de la République.

Sous le régime de Vichy, le chef du gouvernement était appelé vice-président du Conseil puis tout simplement chef du gouvernement, la présidence du Conseil des ministres étant assurée par le chef de l'État.

A noter que le titre de vice-président du Conseil est redonné de 1926 à 1958 à certains ministres importants.

Liste des présidents du Conseil en FranceModifier

Président Gouvernement Début Fin Durée
Restauration (1815 - 1830)
Louis XVIII et Charles X, rois de France
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord I du au 2 mois et 17 jours
Armand-Emmanuel, duc de Richelieu I du au 3 ans, 3 mois et 3 jours
Jean-Joseph, marquis Dessolles I du au 10 mois et 21 jours
Élie, duc Decazes I du au 3 mois et 1 jour
Armand-Emmanuel, duc de Richelieu II du au 1 an, 9 mois et 24 jours
Joseph, comte de Villèle I du au 6 ans et 21 jours
Jean-Baptiste, vicomte de Martignac I du au 1 an, 7 mois et 4 jours
Jules, comte de Polignac I du au 11 mois et 20 jours
Casimir-Louis-Victurnien, duc de Mortemart I du au moins d’un jour
Monarchie de Juillet (1830 - 1848)
Louis-Philippe Ier, roi des Français
Jacques Laffitte I du au 4 mois et 11 jours
Casimir Perier I du au 1 an, 2 mois et 3 jours
Jean-de-Dieu Soult, duc de Dalmatie I du au 1 an, 9 mois et 7 jours
Étienne Maurice, comte Gérard I du au 3 mois et 23 jours
Hugues-Bernard Maret, duc de Bassano I du au 8 jours
Édouard Mortier, duc de Trévise I du au 3 mois et 22 jours
Achille-Charles-Victor, duc de Broglie I du au 11 mois et 10 jours
Adolphe Thiers I du au 6 mois et 15 jours
Louis, comte Molé I du au 2 ans, 6 mois et 25 jours
Jean-de-Dieu Soult, duc de Dalmatie II du au 9 mois et 18 jours
Adolphe Thiers II du au 7 mois et 28 jours
Jean-de-Dieu Soult, duc de Dalmatie III du au 6 ans, 10 mois et 20 jours
François Guizot I du au 5 mois et 6 jours
Louis, comte Molé Non formé du au moins d’un jour
Adolphe Thiers Non formé du au moins d’un jour
IIe République ( - )
Gouvernement provisoire de 1848
Jacques Charles Dupont de l'Eure I du au 2 mois et 15 jours
Assemblée constituante
Louis Eugène Cavaignac I du au 5 mois et 22 jours
Louis-Napoléon Bonaparte, président du au
Odilon Barrot I et II du au 10 mois et 11 jours
Alphonse Henri d'Hautpoul (de facto) I du au 11 mois et 21 jours
Léon Faucher (de facto) I du au 6 mois et 16 jours
Louis-Napoléon Bonaparte (de facto) Dernier ministère du au 1 mois et 6 jours
IIIe République ( - )
Adolphe Thiers, président du au
Jules Dufaure (vice-président du Conseil) I du au 2 ans, 3 mois et 5 jours
Maréchal de Mac Mahon, président du au
Albert de Broglie, duc de Broglie (vice-président du Conseil) I du au 6 mois
Albert de Broglie, duc de Broglie (vice-président du Conseil) II du au 5 mois et 24 jours
Ernest Courtot de Cissey (vice-président du Conseil) I du au 9 mois et 16 jours
Louis Buffet (vice-président du Conseil) I du au 11 mois et 13 jours
Jules Dufaure II du au 15 jours
Jules Dufaure III du au 8 mois et 23 jours
Jules Simon I du au 5 mois et 4 jours
Albert de Broglie, duc de Broglie III du au 6 mois et 2 jours
Gaëtan de Rochebouët I du au 1 jour
Jules Dufaure IV du au 1 an, 1 mois et 17 jours
Jules Grévy, président du au
William Henry Waddington I du au 10 mois et 17 jours
Charles de Freycinet I du au 8 mois et 22 jours
Jules Ferry I du au 1 an, 1 mois et 18 jours
Léon Gambetta I du au 2 mois et 12 jours
Charles de Freycinet II du au 5 mois et 29 jours
Charles Duclerc I du au 5 mois et 21 jours
Armand Fallières I du au 19 jours
Jules Ferry II du au 2 ans, 1 mois et 9 jours
Henri Brisson I du au 8 mois et 23 jours
Charles de Freycinet III du au 10 mois et 26 jours
René Goblet I du au 5 mois et 6 jours
Maurice Rouvier I du au 6 mois et 4 jours
Sadi Carnot, président du au , assassiné
Pierre Tirard I du au 3 mois et 19 jours
Charles Floquet I du au 10 mois et 11 jours
Pierre Tirard II du au 1 an et 19 jours
Charles de Freycinet IV du au 1 an, 11 mois et 1 jour
Émile Loubet I du au 9 mois et 1 jour
Alexandre Ribot I du au 1 mois et 4 jours
Alexandre Ribot II du au 2 mois et 19 jours
Charles Dupuy I du au 7 mois et 19 jours
Jean Casimir-Perier I du au 5 mois et 19 jours
Charles Dupuy II du au 26 jours
Jean Casimir-Perier, président du au
Charles Dupuy III du au 6 mois et 14 jours
Félix Faure, président du au
Alexandre Ribot III du au 9 mois et 2 jours
Léon Bourgeois I du au 5 mois et 22 jours
Jules Méline I du au 2 ans, 2 mois et 17 jours
Henri Brisson III du au 3 mois et 28 jours
Charles Dupuy IV du au 3 mois et 17 jours
Émile Loubet, président du au
Charles Dupuy V du au 3 mois et 25 jours
Pierre Waldeck-Rousseau I du au 2 ans, 11 mois et 12 jours
Émile Combes I du au 2 ans, 6 mois et 25 jours
Maurice Rouvier II du au 1 an et 25 jours
Armand Fallières, président du au
Maurice Rouvier III du au 17 jours
Ferdinand Sarrien I du au 7 mois et 6 jours
Georges Clemenceau I du au 2 ans, 8 mois et 25 jours
Aristide Briand I du au 1 an, 3 mois et 9 jours
Aristide Briand II du au 3 mois et 23 jours
Ernest Monis I du au 3 mois et 21 jours
Joseph Caillaux I du au 6 mois et 15 jours
Raymond Poincaré I du au 1 an et 7 jours
Aristide Briand III du au 28 jours
Raymond Poincaré, président du au
Aristide Briand IV du au 1 mois
Louis Barthou I du au 8 mois et 10 jours
Gaston Doumergue I du au 5 mois et 24 jours
Alexandre Ribot IV du au 3 jours
René Viviani I du au 1 mois et 13 jours
René Viviani II du au 1 an, 3 mois et 3 jours
Aristide Briand V du au 1 an, 1 mois et 13 jours
Aristide Briand VI du au 3 mois et 5 jours
Alexandre Ribot V du au 5 mois et 18 jours
Paul Painlevé I du au 2 mois et 1 jour
Georges Clemenceau II du au 2 ans, 2 mois et 2 jours
Alexandre Millerand I du au 29 jours
Paul Deschanel, président du au
Alexandre Millerand II du au 7 mois et 9 jours
Alexandre Millerand, président du au
Georges Leygues I du au 3 mois et 19 jours
Aristide Briand VII du au 11 mois et 27 jours
Raymond Poincaré II du au 2 ans, 2 mois et 14 jours
Raymond Poincaré III du au 2 mois et 3 jours
Frédéric François-Marsal I du au 2 jours
Gaston Doumergue, président du au
Édouard Herriot I du au 9 mois et 27 jours
Paul Painlevé II du au 6 mois et 10 jours
Paul Painlevé III du au 24 jours
Aristide Briand VIII du au 3 mois et 6 jours
Aristide Briand IX du au 3 mois et 6 jours
Aristide Briand X du au 24 jours
Édouard Herriot II du au 2 jours
Raymond Poincaré IV du au 2 ans, 3 mois et 14 jours
Raymond Poincaré V du au 8 mois et 8 jours
Aristide Briand XI du au 2 mois et 23 jours
André Tardieu I du au 3 mois et 14 jours
Camille Chautemps I du au 4 jours
André Tardieu II du au 9 mois et 2 jours
Théodore Steeg I du au 1 mois et 9 jours
Pierre Laval I du au 4 mois et 17 jours
Paul Doumer, président du au , assassiné
Pierre Laval II du au 6 mois et 30 jours
Pierre Laval III du au 23 jours
André Tardieu III du au 2 mois et 20 jours
Albert Lebrun, président du au , réélu
Édouard Herriot III du au 6 mois et 11 jours
Joseph Paul-Boncour I du au 1 mois et 10 jours
Édouard Daladier I du au 8 mois et 23 jours
Albert Sarraut I du au 29 jours
Camille Chautemps II du au 2 mois et 1 jour
Édouard Daladier II du au 8 jours
Gaston Doumergue II du au 8 mois et 30 jours
Pierre-Étienne Flandin I du au 6 mois et 23 jours
Fernand Bouisson I du au 3 jours
Pierre Laval IV du au 7 mois et 15 jours
Albert Sarraut II du au 4 mois et 11 jours
Léon Blum I du au 1 an et 17 jours
Camille Chautemps III du au 6 mois et 16 jours
Camille Chautemps IV du au 1 mois et 20 jours
Léon Blum II du au 26 jours
Édouard Daladier III du au 1 an, 11 mois et 8 jours
Paul Reynaud I du au 2 mois et 25 jours
Philippe Pétain I du au 25 jours
Régime de Vichy ( - )
Philippe Pétain, chef de l'État français du au
Philippe Pétain du au
Pierre Laval (vice-président du Conseil) V du au
Pierre-Étienne Flandin (vice-président du Conseil) II du au
François Darlan (vice-président du Conseil) I du au
Pierre Laval (chef du gouvernement) VI du au
Gouvernements provisoires de la République française (3 juin 1944 - 27 octobre 1946)
Charles de Gaulle, président du Gouvernement du au , I et II
Félix Gouin, président du Gouvernement du au , I
Georges Bidault, président du Gouvernement du au , I
IVe République ( - )
Vincent Auriol, président de l'Assemblée du au
Léon Blum (président du gouvernement) III du au 1 mois et 6 jours
Vincent Auriol, président du au
Paul Ramadier I du au 9 mois et 28 jours
Robert Schuman I du au 7 mois et 25 jours
André Marie I du au 1 mois et 2 jours
Robert Schuman II du au 2 jours
Henri Queuille I du au 1 an et 25 jours
Georges Bidault II du au 7 mois et 27 jours
Henri Queuille II du au 1 jour
René Pleven I du au 7 mois et 15 jours
Henri Queuille III du au 4 mois et 1 jour
René Pleven II du au 4 mois et 27 jours
Edgar Faure I du au 1 mois et 8 jours
Antoine Pinay I du au 9 mois et 15 jours
René Mayer I du au 4 mois et 13 jours
Joseph Laniel I du au 6 mois et 19 jours
René Coty, président du au
Joseph Laniel II du au 4 mois et 27 jours
Pierre Mendès France I du au 7 mois et 17 jours
Edgar Faure II du au 11 mois
Guy Mollet I du au 1 an, 3 mois et 19 jours
Maurice Bourgès-Maunoury I du au 3 mois et 17 jours
Félix Gaillard I du au 5 mois et 12 jours
Pierre Pflimlin I du au 14 jours
Charles de Gaulle III du au 7 mois et 7 jours

Notes et référencesModifier

  1. Cité par Joseph Barthélemy et Paul Duez, Traité de droit constitutionnel, édition de 2004.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Loi du portant approbation de la convention passée le entre l'état et l'Office des biens et intérêts privés, relative à la renonciation au profit de l'état des droits que l'Office détient sur l'hôtel Matignon et au règlement des travaux nécessaires à l'installation des services de la présidence du conseil, dans Journal officiel de la République française du , p. 12701.

Articles connexesModifier