Président du Burkina Faso

chef d'État du Burkina Faso

Président de la Transition du Burkina Faso
Image illustrative de l’article Président du Burkina Faso
Armoiries du Burkina Faso

Image illustrative de l’article Président du Burkina Faso
Titulaire actuel
Paul-Henri Sandaogo Damiba
depuis le
Création
Mandant 5 ans renouvelable une fois
Premier titulaire Maurice Yaméogo (président de la République de Haute-Volta)
Résidence officielle Palais de Kosyam
Site internet http://presidence.bf/

Selon la Constitution de la IVe République, le président du Faso est le chef de l'État burkinabè. Élu au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois, il incarne et assure l'unité de la Nation.

Système électoralModifier

Le président du Faso est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. Est élu le candidat ayant recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. À défaut, un second tour est organisé entre les deux candidats arrivés en tête au premier, et celui recueillant le plus de voix est déclaré élu[1].

TitulairesModifier

HistoriqueModifier

À partir de la proclamation de l’indépendance de la Haute-Volta, la fonction de chef de l'État est conférée à un président de la République, dans le cadre de la Ire République (1960-1966).

Par la suite, la fonction présidentielle est restaurée sous la IIe République (1970-1974), après une période de gouvernement révolutionnaire. Mise en sommeil sous le Gouvernement de renouveau national, elle est réintroduite dans la constitution du , dans le régime de la IIIe République (1978-1980).

Après plusieurs gouvernements militaires puis révolutionnaires, le statut de président est réinstauré dans la constitution du 11 juin 1991 (IVe République). Toutefois, la fonction reprend une appellation différente des précédents présidents : au regard de la constitution, le chef de l'État est en effet « président du Faso ». Venant du dioula, le terme faso, qui signifie littéralement « terre de mon père », fait référence à un régime politique de type républicain.

Depuis le départ du président Blaise Compaoré à la suite des événements débutés en octobre 2014, la fonction est transitoire. Après que le lieutenant-colonel Zida a occupé la position de chef de l'État de transition entre le 1er et le , Michel Kafando est devenu, de fait et constitutionnellement, le 2e président du Faso.

Résidence officielleModifier

Depuis 2005, le siège de la présidence se trouve au palais de Kosyam, à Ouagadougou.

Notes et référencesModifier

  1. « Code électoral », sur waeon.org (consulté le ).


AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier