Président de la république du Burundi

chef d'État du Burundi

Président de la république du Burundi
Image illustrative de l’article Président de la république du Burundi
Armoiries du Burundi

Image illustrative de l’article Président de la république du Burundi
Titulaire actuel
Évariste Ndayishimiye
depuis le 18 juin 2020

Création 28 novembre 1966
Mandant Suffrage universel direct
Durée du mandat 7 ans, renouvelable une seule fois de manière consécutive.
Premier titulaire Michel Micombero
Site internet http://presidence.gov.bi/

Le président de la république du Burundi est le chef de l'État burundais depuis 1966.

HistoriqueModifier

Mode de scrutinModifier

Le président burundais est élu pour un mandat de sept ans au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Si aucun candidat ne recueille la majorité absolue des suffrages exprimés, un second tour est organisé sous quinze jours entre les deux candidats arrivés en tête, et celui recueillant le plus de suffrages est déclaré élu. Le mandat de président n'est renouvelable qu'une seule fois de manière consécutive, l'article 97 de la constitution contenant le passage « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». Cette disposition ne s'applique cependant pas aux mandats effectués avant la modification de la constitution par référendum en mai 2018. Avant cette modification, le mandat était de cinq ans[1],[2].

Le mandat de sept ans du président élu débute le jour de son investiture. L'élection présidentielle est quant à elle organisée dans un intervalle allant du mois précédant la fin des sept années de mandat du président sortant à trois mois suivant cette date. Dans ce cas, le président sortant reste en fonction jusqu'à l'investiture de son successeur. Les présidents en exercice ayant officiellement déposé leur candidature à leur succession ne peuvent plus dissoudre le parlement ni légiférer par décret-loi jusqu'au jour de l'élection[1].

ListeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Constitution », sur www.assemblee.bi (consulté le ).
  2. « Loi organique du 20 mai 2019 », sur www.droit-afrique.com (consulté le ).