Ouvrir le menu principal

Président de Madagascar

HistoriqueModifier

Le poste de président de Madagascar a été créé le , avec Philibert Tsiranana à son poste. Au total, ce sont 12 présidents qui se sont succédé, avec au total quatre républiques. Actuellement (2019), le président réside au Palais d'Iavoloha, dans la capitale Antananarivo[2]. La Constitution dit aussi que le mandat dure 5 ans, et que le président est élu au suffrage universel direct.

Liste des présidentsModifier

Se sont succédé du jusqu'à aujourd'hui :[3]

Ire République : République malgacheModifier

Durant la République malgache, la Ire République, 5 président ont été au pouvoir, avec 4 titres différents.

Liste des présidents de Madagascar durant la République malgache (Ire République).
Nom Mandat Fonction Note
Début Fin
Philibert Tsiranana Président du gouvernement Chef de l'État à titre provisoire
Président de la République
Gabriel Ramanantsoa Général
Richard Ratsimandrava Colonel
Gilles Andriamahazo Président du Comité national militaire Général
Didier Ratsiraka Président du Conseil suprême de la Révolution Capitaine de frégate

IIe République : République démocratique de MadagascarModifier

 
Didier Ratsiraka le 25 mai 2014.

Durant la République démocratique de Madagascar, la IIe République, seul Didier Ratsiraka a été président, pour une durée d'un peu moins de 18 ans, mais avec deux titres différents.

Liste des présidents de Madagascar durant la République démocratique de Madagascar (IIe République).
Nom Mandat Fonction Note
Début Fin
Didier Ratsiraka Président du Conseil suprême de la Révolution Capitaine de frégate
Président de la République Amiral

IIIe République : République de MadagascarModifier

 
Albert Zafy, premier président de la IIIe République, le 7 juin 2013.

Durant la IIIe République, 6 présidents se sont succédé, avec 3 titres différents, dans une durée de 17 ans.

Liste des présidents de Madagascar durant la République de Madagascar (IIIe République)
Nom Mandat Fonction Note
Début Fin
Albert Zafy Président de la République Destitué
Norbert Ratsirahonana Par intérim
Didier Ratsiraka Surnommé « l'Amiral rouge »
Marc Ravalomanana
Hyppolite Ramaroson De facto
Andry Rajoelina [4] Président de la Haute Autorité de transition Régime de transition

Albert Zafy (1993 - 1996)Modifier

En 1993, Albert Zafy est alors nommé candidat de la coalition des Forces, contre Didier Ratsiraka, contre qui il remporta les élections avec 66 % des suffrages[5].

Norbert Ratsirahonana (1996 - 1997)Modifier

Norbert Ratsirahonana, après l'élection d'Albert Zafy, devient président de la Haute Cour Constitutionnelle. Quand le premier ministre n'est plus à ce poste, il est alors nommé pour le remplacer. Seulement après, Albert Zafy démissionne, et laisse la place à Norbert Ratsirahonana. Il se présente alors à l'élection présidentielle, mais obtient 10,14 % des voix[6].

IVe République : République de MadagascarModifier

 
Andry Rajoelina, alors Président de la Haute Autorité de transition, le 1er février 2012.
 
Hery Rajaonarimampianina le 5 août 2014.

À l'heure actuelle, 3 présidents ont été pouvoirs durant la IVe République, avec 2 titres différents, sous une durée de 9 ans.

Liste des présidents de Madagascar durant la République de Madagascar (IVe République)
Nom Mandat Fonction Note
Début Fin
Andry Rajoelina [7] Président de la Haute Autorité de transition Chef de l'État à titre provisoire
Hery Rajaonarimampianina[8] [9] Président de la République Démissionnaire
Rivo Rakotovao Par intérim
Andry Rajoelina en cours (en théorie pour 5 ans)

Andry RajoelinaModifier

En pleine crise politique, Andry Rajoelina se proclame président le 21 mars 2009, face à Marc Ravalomanana, 5 jours après la fuite de ce dernier en Afrique du Sud. Andry Rajoelina sera à la tête du pays jusqu'au 25 janvier 2014.

Hery RajaonarimampianinaModifier

Alors qu'il se voit devancé d'environ 5 % face à Jean-Louis Robinson, Hery Rajaonarimampianina remporte l'élection présidentielle avec 53,94 % des suffrages. Le 25 janvier 2014, il devient président, et succède après les 5 ans de pouvoir de Andry Rajoelina. Il démissionnera après 4 ans et demi de pouvoir.

Rivo RakotovaoModifier

Étant président du Sénat, Rivo Rakotovao devient président par intérim, selon la Constitution, dans laquelle est écrite à l'alinéa 2 :

« Le président de la République en exercice qui se porte candidat aux élections démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin présidentiel. Dans ce cas, le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu'à l'investiture du nouveau président. »

En effet, Hery Rajaonarimampianina se portait candidat à l'élection présidentielle. Il a donc été au pouvoir pendant 4 mois et 11 jours.

Andry RajoelinaModifier

Le 7 novembre 2018, au premier tour de l'élection présidentielle, il remporte le premier tour avec 39,23 % des voix, devant Marc Ravalomanana, avec 35,35 % des suffrages. L'ancien président Hery Rajaonarimampianina obtient 8,82 % des voix, et ne participera donc pas au second tour. Il remporte par la suite le second tour avec 55,66 % des voix, et revient au pouvoir. Le 18 janvier 2019, il accède donc au pouvoir, et nomme Christian Ntsay comme premier ministre.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Madagascar: cérémonie d’investiture du nouveau président en grande pompe - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 3 mai 2019)
  2. « Les symbôles de la République », sur www.presidence.gov.mg (consulté le 4 mai 2019)
  3. « Historique de la Présidence de la République », sur www.presidence.gov.mg (consulté le 4 mai 2019)
  4. « Madagascar : Andry Rajoelina se déclare président », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019)
  5. « Wikiwix's cache », sur archive.wikiwix.com (consulté le 4 mai 2019)
  6. « Elections in Madagascar », sur africanelections.tripod.com (consulté le 4 mai 2019)
  7. « Madagascar: Andry Rajoelina remet la clef de l’île à son successeur - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 3 mai 2019)
  8. HCC, « Arrêt n°10-CES/AR du 17 janvier 2014 portant proclamation des résultats définitifs du second tour de l’élection présidentielle du 20 décembre 2013. | HCC » (consulté le 3 mai 2019)
  9. « Présidentielle malgache: les militaires assurent n'avoir aucun camp politique - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 3 mai 2019)