Powys Fadog

Le Powys Fadog (en anglais: Lower Powys ou Madog's Powys) constitue la partie nord de l'ancien royaume de Powys, qui est partagé en deux à la suite de la mort de Madog ap Maredudd en 1160. Le royaume est divisé conformément au Droit gallois, entre le neveu de Madog; Owain Cyfeiliog qui reçoit le sud le futur Powys Wenwynwyn et son fils Gruffydd Maelor I, qui hérite du nord.

Powys Fadog
Coat of arms of Powys Fadog.svgFlag of Powys Fadog.svg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Chef-lieu
Castell Dinas Bran (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Powys3 1190.JPG
Fonctionnement
Statut
État historique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Remplace
Dissolution

HistoireModifier

Gruffydd reçoit le cantref de Maelor et le Commote (en) de Iâl (en) dans sa part auxquels il ajoute plus tard Nanheudwy (en),Cynllaith (en) Glyndyfrdwy (en), Mochnant (en). Ce royaume du nord prend le nom de « Powys Fadog » après l'accession au pouvoir de son fils Madog ap Gruffydd en 1191 qui règne jusqu'en 1236, et dont il prend le nom. Pendant son règne, Madog adopte d'abord une position de neutralité entre le royaume d'Angleterre et le royaume de Gwynedd mais en 1215 il conclut une alliance avec Llywelyn ab Iorwerth de Gwynedd. Cette politique d'alliance avec le Gwynedd se poursuit sous son successeur Gruffydd Maelor II, seigneur de Dinas Bran pendant les 33 années de son règne (1236-1269). Cette alliance est formalisée quand le Powys Fadog devient vassal de Llywelyn ap Gruffudd dans sa fonction de Prince de Galles aux termes du Traité de Montgomery en 1267.

Quand Gruffydd Maelor II meurt en 1269, son fils aîné Madog ap Gruffydd II lui succède sur le trône mais une petite partie de son royaume est dévolue à ses frères cadets en rébellion avec l'appui malveillant de l'Angleterre. En 1276 le Powys Fadog est en ébullition avec un conflit fratricide, et cette situation devient un des prétextes de la campagne engagé par la couronne d’Angleterre contre la fragile confédération du Pays de Galles.

Au début de 1277 une armée commandé par Guillaume de Beauchamp comte de Warwick avec le soutien du frère du Llywelyn ap Gruffudd, Dafydd ap Gruffydd, marche contre Chester dans le Powys Fadog. Madog II est contraint de se soumettre et les termes de sa capitulation impliquent aussi son jeune frère Llywelyn. Le centre du pouvoir royal le Château de Dinas Brân (en), considéré comme la plus importante place forte de tout le pays de Galles, ne devait pas demeurer en possession d'aucun d'eux et être démantelé.

Il semble toutefois que Madog II ou au moins de ses fidèles demeurent à Dinas Brân car peu après cet accord Henry de Lacy, comte de Lincoln, doit commander une armée anglaise afin de prendre d'assaut le château le . Avant qu'ils aient achevé l'encerclement complet de la,résidence royale ils apprennent que la petite garnison s'est retirée en abandonnant la place et en incendiant le château. Madog II est contraint de s'enfuir sous la protection du Gwynedd. Il est tué lors d'un combat aux côtés de Llywelyn ap Gruffudd plus tard dans la même année. le château de Dinas Brân est détruit et il n'en reste que les ruines que l'on peut voir de nos jours.

Ses frères survivants Llywelyn Fychan et Gruffydd Fychan Ier acceptent la souveraineté de l' Angleterre et le domaine est divisé entre eux. Une provision est toutefois constituée pour les deux fils de Madog II. En 1282, pendant l'ultime campagne contre Llywelyn ap Gruffudd, tout les souverains du Powys Fadog se retournent contre l'Angleterre et lors du conflit final avec Llywelyn ap Gruffudd, Llywelyn Fychan et les deux fils Madog II sont tués.

Aux termes du Statut de Rhuddlan de 1284 tous les vestiges des titres et domaines princiers du Pays de Galles sont abolis. Gruffydd Fychan Ier, le frère de Madog II et dernier héritier du trône de Powys Fadog, obtient son pardon mais est réduit au statut de noble local mineur ou uchelwyr. Son descendant direct , Owain Glyndŵr, deviendra le chef de la rébellion galloise de 1400.

Le territoire du Powys Fadog est répartie entre unes série de seigneurie établie sur la base territoriale des anciens cantrefi. Lors des Laws of Wales Acts ses seigneuries sont fusionnées avec des territoires adjacents faisant anciennement partie du Gwynedd et incorporées dans les nouveaux comtés administratifs; les cantrefi de Maelor, Nanheudwy, Iâl, Cynllaith et Mochnant Is Rhaeadr forment le Denbighshire et le Maelor Saesneg forme le Wrexham enclave du Flintshire. Cette situation perdure jusqu'à la réorganisation par le gouvernement local du pays de Galles en 1974.

Princes de Powys Fadog et ensuite seigneurs de Glyn DyfrdwyModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • (en) Mike Ashley, The Mammoth Book of British Kings and Queens (England, Scotland and Wales), Londres, Robinson, (ISBN 1841190969), p. 364-375 Medieval Powys et table 18. Wales (5) - Medieval Powys
  • (en) Kari Maund, The Welsh Kings: Warriors, warlords and princes, Mill Brimscombe Port Stroud, The History Press, (ISBN 9780752429731), p. 190,193,197,203,206,208,221,223,226,230,245 & Table p.104 The second dynasty of Powys.
  • (en) J. Beverley-Smith, Llywelyn ap Gruffudd, Prince of Wales (1998)
  • (en) Timothy Venning, The Kings & Queens of Wales, Mill Brimscombe Port Stroud, Amberley Publishing,, (ISBN 9781445615776), p. 124-126 Chapitre 4ː Rulers of Mid Wales (Powys) Nothern Powys
  • (en) Jacob Youde William Lloyd, The history of the princes, the lords marcher, and the ancient nobility of Powys Fadog, and the ancient lords of Arwystli, Cedewen, and Meirionydd

Liens externesModifier