Powers (série télévisée)

série télévisée
Powers
Description de l'image Defaut.svg.
Titre original Powers
Genre Série policière
science-fiction
Création Brian Michael Bendis
Michael Avon Oeming
Acteurs principaux Sharlto Copley
Susan Heyward
Michelle Forbes
Max Fowler
Adam Godley
Eddie Izzard
Musique Jeff Rona
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine PlayStation Network
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 20
Durée 42 minutes
Diff. originale
Site web http://powerstv.com

Powers est une série télévisée américaine en vingt épisodes de 42 minutes, basée sur le comics américain Powers, créée par Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming. Initialement prévue pour [1] sur FX, la série a été mise en suspens à la suite du départ de deux acteurs et au remaniement du pilote pour n'être finalement diffusée que depuis le [2],[3] jusqu'au sur PlayStation Network.

En France, la série est diffusée depuis le sur OCS Choc en VOSTFr[4]. Puis peu après sa première diffusion, elle est diffusée en version française sur cette même chaîne. Elle reste inédite en version française dans tous les autres pays francophones.Elle depuis peu (2021) disponible en version française, en Belgique sur RTLplay

SynopsisModifier

Dans un monde où les super-héros font partie du quotidien, les inspecteurs Christian Walker et Deena Pilgrim enquêtent sur des affaires impliquant des personnes ayant des capacités surhumaines. Ils font tous deux partie de la division spéciale, intitulée Powers, créée pour ce genre d'enquête.

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.


ProductionModifier

DéveloppementModifier

En 2009, Brian Michael Bendis, créateur du comic, annonce le lancement d'un projet d'adaptation en série télévisée pour FX Network[5].

En , Michael Dinner est annoncé pour réaliser le pilote[6], Charles H. Eglee (en) pour écrire le scénario[6], les sociétés Sony Pictures Television et FX Network, la coproduction[7],[6].

En , FX a annoncé que le pilote va être retravaillé car plus de scripts ont été commandés[6]. Une décision de refonte de la distribution est aussi prévue[8]. De son côté, Brian Michael Bendis a précisé que les nouvelles prises prévues pour allaient être ajoutées au pilote[9].

En , deux acteurs confirment leur départ de la série et que tous les acteurs avaient été libérés de leurs contrats, mais l'écriture de nouveaux scripts se poursuit et la refonte du casting est examinée par la chaîne FX[8].

En , Brian Michael Bendis et le président de FX ont tous deux mentionné que la série avait pris une toute nouvelle direction d'intrigue. Le pilote d'origine et l'écriture déjà effectuée ont été annulés[10].

En , Sony Pictures Television annonce son intention de reprendre la série pour une diffusion sur PlayStation Network[11] courant [12],[13].

En , Brian Michael Bendis annonce que la série a eu une commande de dix épisodes[3].

Le , The Hollywood Reporter annonce que Sony a renouvelé la série pour une deuxième saison[14].

Le , la série est annulée[15].

CastingModifier

En , Charles S. Dutton est le premier acteur à être choisi pour interpréter le capitaine Cross[16].

En , l'actrice Lucy Punch est choisi pour interpréter le rôle de Deena Pilgrim[17] et l'acteur Jason Patric est choisi pour le premier rôle, Christian Walker[18]. Puis, les actrices Carly Foulkes[19] (Retro Girl) et Bailee Madison (Calista), Alona Tal (?)[20] ont obtenu un rôle principal.

En , l'acteur Titus Welliver (Triphammer) a été choisi pour rejoindre la distribution de la série[21], suivi de Vinnie Jones (Johnny Royale)[22].

Entre mars et , deux acteurs confirment leur départ. Lucy Punch a abandonné le projet[23], peu après avoir décroché un rôle dans la sitcom américaine Ben and Kate[24] et Khary Payton, un rôle dans la sitcom américaine Go On[25], quittant aussi le projet[26].

Après une mise en attente du projet, en , la série est relancée. En juillet de la même année, la nouvelle distribution est annoncé avec Susan Heyward, Max Fowler et Adam Godley pour interpréter respectivement les rôles de Deena Pilgrim, Krispin Stockley et du capitaine Cross[27].

En , Eddie Izzard, Noah Taylor et Olesya Rulin sont choisis pour interpréter respectivement les rôles de « Big Bad » Wolfe, Johnny Royalle et Calista[28]. Le même mois, Sharlto Copley est annoncé pour reprendre le premier rôle de Christian Walker et Michelle Forbes celui de Retro Girl[29].

TournageModifier

En , Brian Michael Bendis a annoncé le début du tournage du premier pilote à Chicago[30] dans l'Illinois, aux États-Unis[31] mais a été repoussé à la mi- et s'est terminé fin [1].

DiffusionsModifier

Aux États-Unis, la première saison a été diffusée du [3] au et la seconde du au .

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

ÉpisodesModifier

Première saison (2015)Modifier

Épisode 1 : Être un Powers ou ne pas êtreModifier

Titre original
Pilot
Numéro de production
3 (1-03)
Première diffusion
Réalisation
David Slade
Scénario
Charlie Huston
Résumé détaillé
Christian Walker un des plus puissants super-héros a perdu ses pouvoirs et a rejoint la brigade Powers, chargée de capturer les criminels surhumains. À peine a-t-il rencontré sa nouvelle partenaire, Deena Pilgrim, qu'il est envoyé sur une scène de crime : Olympia, un héros aux super-pouvoirs et vieil ami de Diamond, est retrouvé mort le cœur explosé après avoir eu des rapports sexuels avec une adolescente vagabonde, Calista. Walker comprend que Johnny Royalle, un ennemi qu'on croyait mort, pourrait être de retour.

Épisode 2 : Les RetrouvaillesModifier

Titre original
Like a Power
Numéro de production
2 (1-02)
Première diffusion
Résumé détaillé
Walker se réveille le lendemain matin sur le toit, après avoir passé la nuit seul. La cause de la mort d'Olympia est un nouveau médicament de rue appelé "Sway" qui est produit par le gang de Johnny Royalle qui a utilisé Calista pour le livrer à la victime. Johnny Royalle enregistre légalement ses pouvoirs et apparaît à la télévision niant toute aspiration criminelle. Calista le rencontre. Plus tard dans la nuit, Royalle se téléporte dans l'appartement de Walker et menace Walker de rester en dehors de son chemin.

Épisode 3 : L’ExpérienceModifier

Titre original
Mickey Rooney Cries No More
Numéro de production

Épisode 4 : Le Retour du fléauModifier

Titre original
Devil in a Garbage Bag
Numéro de production
4 (1-04)
Première diffusion

Épisode 5 : HérosModifier

Titre original
Paint It Black
Numéro de production

Épisode 6 : Le Conteur d'histoireModifier

Titre original
The Raconteur of the Funeral Circuit
Numéro de production
6 (1-06)
Première diffusion

Épisode 7 : Le diable est un menteurModifier

Titre original
You Are Not It
Numéro de production
7 (1-07)
Première diffusion

Épisode 8 : IncontrôlablesModifier

Titre original
Aha Shake Heartbreak
Numéro de production
8 (1-08)
Première diffusion
Réalisation
Tim Hunter
Scénario
Julie Siege

Épisode 9 : Le Niveau 13Modifier

Titre original
Level 13
Numéro de production
9 (1-09)
Première diffusion
Réalisation
Bill Eagles
Scénario
Brian Michael Bendis

Épisode 10 : Naissance d’une PowersModifier

Titre original
Fuck the Big Chiller
Numéro de production
10 (1-10)
Première diffusion
Réalisation
Mikael Salomon
Scénario
Charlie Huston & Allison Moore

Deuxième saison (2016)Modifier

Épisode 1 : Le monde pleure RetrogirlModifier

Titre original
Caracas 1967
Numéro de production
11 (2-01)
Réalisation
Scénario
Remi Aubuchon

Épisode 2 : Les Funérailles du SiècleModifier

Titre original
Funeral of the Century
Numéro de production
12 (2-02)
Réalisation
Rod Hardy
Scénario
Brian Michael Bendis

Épisode 3 : Nuit de TerreurModifier

Titre original
Hell Night
Numéro de production
13 (2-03)
Réalisation
Scénario
David Simkins

Épisode 4 : Faux SemblantModifier

Titre original
Stealing Fire
Numéro de production
14 (2-04)
Réalisation
Jonathan Frakes
Scénario
Ben Endlund

Épisode 5 : Qui sème le VentModifier

Titre original
Shaking the Tree
Numéro de production
15 (2-05)
Réalisation
David Solomon
Scénario
Allison Moore

Épisode 6 : RequiemModifier

Titre original
Requiem
Numéro de production
16 (2-06)
Réalisation
Aaron Lipstadt
Scénario
Linda Mc Gigney

Épisode 7 : OriginesModifier

Titre original
Origins
Numéro de production
17 (2-07)
Réalisation
J Miller Tobin
Scénario
David Simkins

Épisode 8 : La Chasse aux FantômesModifier

Titre original
Chasing Ghosts
Numéro de production
18 (2-08)
Réalisation
Matt Earl Beesley
Scénario
Mac Marshall

Épisode 9 : Folie MeurtrièreModifier

Titre original
Slains Dragons
Numéro de production
19 (2-09)
Réalisation
Aaron Lipstadt
Scénario
Brian Michael Bendis

Épisode 10 : L’HéritageModifier

Titre original
Legacy
Numéro de production
20 (2-10)
Réalisation
Mikael Salomon
Scénario
Michael Avon Oeming

Univers de la sérieModifier

PersonnagesModifier

Les pouvoirsModifier

Les personnes avec des pouvoirs sont appelés "Powers". Les pouvoirs sont apparus naturellement chez les humains depuis plusieurs années dans la série et ce pour des raisons non expliquées. Ils apparaissent la plupart du temps naturellement vers l'adolescence. Cependant, une rumeur circule expliquant qu'une personne sans pouvoir peut en obtenir temporairement par un rapport sexuel avec un Power. Les pouvoirs sont classifiés par niveau de puissance, allant de 1 (le plus faible) à 10 (le plus fort connu actuellement), leur niveau pouvant être déterminé par l'Unité des Powers. Il existe cependant des personnes sans pouvoirs avec des capacités spéciales, comme Triphammer avec une armure bionique, ou le gang des Hacks, des cyborgs modifiés qui sont pourtant considérés comme Powers par les autres personnages.

AnalyseModifier

La série aborde le thème du superhéroïsme d'une façon tantôt classique (notamment par le style rétro des super-costumes), tantôt iconoclaste et plus adulte.

En effet, le point de vue "à échelle humaine" adopté par les personnages insiste sur la brutalité de ce monde - souvent idéalisé et aseptisé - où les dégâts collatéraux occasionnés les combats de rue ont un réel impact sur la population, et font de Los Angeles une zone de guerre quasi-permanente.

La réalisation n'hésite pas, pour ce faire, à se risquer à l'utilisation d'images crues - se rapprochant en cela du cinéma d'horreur - au point d'en faire un élément central de la série.

En montrant un système au bord de l'implosion - où être un Power revient à porter en permanence une arme de guerre sur soi - la série interroge également sur le rôle et la responsabilité du pouvoir, ici illustré explicitement par le don surnaturel. Cette crainte atteint son paroxysme avec la théorie messianique de Triphammer sur la naissance proche du Black Swann: un Power assez puissant pour anéantir le monde à lui seul.

Plusieurs personnages de la série, incarnés par le mouvement contestataire Kaotic Chic, décrient également que le modèle social des superhéros cache en réalité un business juteux basé sur la vente de produits dérivés, ou les célébrités et starlettes du monde réel sont ici supplantés par des Héros idéalisés par la population, bien qu'ayant en réalité les mêmes faiblesses psychologiques - voire psychiatriques - que n'importe quel être humain.

Produits dérivésModifier

Sorties DVD et disques Blu-rayModifier

Aux États-Unis, l'intégrale de la première saison est sortie en coffret DVD et Blu-ray le , édité par Sony Pictures Entertainment[36]. Composés de trois disques, la version française est aussi présente dans ces coffrets[36].

En France, l'intégrale de la première saison est sortie en coffret DVD + copie digitale le , édité par Sony Pictures Entertainment et composée de trois disques contenant la version française et la version originale sous-titrée[37].

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

La série a reçu une moyenne de 5,5/10 sur le site Sens Critique[38] et l'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes lui donne un score de 48 % d'avis favorables, avec un score moyen de 5.48/10.

Si l'univers de la série retient par son originalité par rapport aux habituelles histoires de super-héros (les super héros ne sont pas uniques et exceptionnels, au contraire, ils sont banals car nombreux et sont traités sous l'angle de leur impact sur la société des "ordinaires"), l'histoire est généralement considérée comme mal ficelée (exposition des enjeux bâclée, manque de finesse des personnages, etc.)[39],[40].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Chicago, cops and super-criminals in new TV pilot Powers » consulté le 19 juillet 2011, mis en ligne le 18 septembre 2011
  2. (en) « Powers Premieres March 10th, Only on PlayStation », sur The Futon Critic.com,
  3. a b c et d (en) Brian Michael Bendis, « Powers premieres march 10th, 2015, only on PlayStation Network », sur Playstation.com, (consulté le ).
  4. a et b Pascal Muscarnera, « Powers : l'adaptation du comic en série déjà en mars sur nos écrans », sur AlloCiné.fr, (consulté le ).
  5. (en) Kevin Melrose, « Brian Michael Bendis confirms Powers TV series headed to FX », sur Robot6.comicbookresources.com, (consulté le )
  6. a b c et d (en) Nellie Andreeva, « FX passes on Outlaw Country will redevelop Powers », sur Deadline.com, (consulté le )
  7. (en) Kevin Melrose, « FX Greenlights Powers pilot », sur Spinoff.comicbookresources.com, (consulté le )
  8. a et b (en) Jill Pantozzi, « Powers show is starting over », sur Themarysue.com, (consulté le )
  9. « FX passe la main sur Outlaw Country et retravaille Powers » sur Serieslive.com, article du 18 novembre 2011, consulté le 24 janvier 2012
  10. (en) Alex Lynch, « FX President offers update on Brian Bendis Powers adaptation », sur Comicbookmovie.com, (consulté le )
  11. (en) Nellie Andreeva, « Sony Pictures TV to produce comic book drama series Powers for PlayStation Network », sur Deadline.com, .
  12. (en) Sharma Amol, « Sony to add original TV shows for PlayStation », sur The Wall Street Journal.com, (consulté le ).
  13. (en) Darren Franich, « Powers: Comic book TV show coming to Playstation Network in december, 2014 », sur Insidetv.ew.com, Entertainment Weekly, (consulté le ).
  14. (en) Lesley Goldberg, « Powers renewed for second season at PlayStation », sur The Hollywood Reporter.com, .
  15. (en) Denise Petski, « Powers Canceled After Two Seasons On PlayStation Network », sur Deadline,
  16. (en) Nellie Andreeva, « FX Pilot Powers Casts Charles Dutton, Californication Adds Gal », sur Deadline.com,
  17. (en) Nellie Andreeva, « Lucy Punch set as the female lead in FX's drama Pilot Powers », sur Deadline.com,
  18. (en) Nellie Andreeva, « Jason Patric set to star in fixs Powers », sur Deadline.com,
  19. (en) Silas Lesnick, « Powers adds Carly Foulkes », sur Superherohype.com, (consulté le )
  20. (en) Matt Webb Mitovich, « TVLine Items: Vampire Diaries Dish, Shield Vet Joins Drew Peterson Pic, OTH Encore and More », sur TVline.com,
  21. « Titus Welliver de Lost et The Good Wife à Powers » sur Cinemovies.fr, article du 20 juillet 2011, consulté le 24 janvier 2012
  22. (en) Nellie Andreeva, « Molly Parker Joins NBC's The Firm, Vinnie Jones Added To FX's Powers », sur Deadline.com,
  23. (en) Mark Langshaw, « Lucy Punch exits FX's Powers », sur Digitalspy.ca, (consulté le )
  24. (en) Nellie Andreeva, « Lucy Punch Joins Ned Fox Is My Manny, Dave Annable & Michael Esper Cast In Pilots », sur Deadline.com, (consulté le )
  25. (en) Nellie Andreeva, « Several More Actors Cast In Broadcast Pilots », sur Deadline.com, (consulté le )
  26. (en) Hugh Armitage, « Khary Payton leaves Powers show », sur Digitalspy.ca, (consulté le )
  27. (en) Nellie Andreeva, « Susan Heyward lands female lead in Sony Playstation series Powers, Max Fowler and Adam Godley also cast », sur Deadline.com, (consulté le ).
  28. (en) Nellie Andreeva, « Eddie Izzard, Noah Taylor and Olesya Rulin to co-star in PlayStation series Powers », sur Deadline.com, (consulté le ).
  29. (en) Nellie Andreeva, « Sharlto Copley set as lead Christian Walker in Powers, Michelle Forbes is Retro Girl », sur Deadline.com, (consulté le ).
  30. (en) Albert Ching, « Brian Michael Bendis says Powers Pilot is filming in just a few weeks », sur Newsarama.com, (consulté le )
  31. (en) Powers (Lieux de tournage) sur l’Internet Movie Database : Atlanta, Georgie
  32. (en) Brian Michael Bendis, « Powers premieres march 10th, 2015 », sur Playstation.com, (consulté le ).
  33. a b c d e f g h et i « Diffusion de Powers », sur AlloCiné.fr, .
  34. (en) « Listings titles and dates US », sur The Futon Critic.com, 13 mars 2015 (m-à-j).
  35. « Listings titles », sur Allociné.fr, .
  36. a et b (en) « Powers season 1 », sur Amazon.com (consulté le ).
  37. « Powers saison 1 » sur Dvdfr.com, consulté le 10 juillet 2015.
  38. « Powers (2015) », sur Sens Critique, (consulté le )
  39. Vincent Delmas, « Powers, la première série Playstation Network : le super-héros ne décolle pas », sur http://www.programme-tv.net/,
  40. Pierre Alexandre Chouraqui, « Pilote Automatique – Powers (Sony – PSN) », sur Daily Mars,

Voir aussiModifier

Liens externesModifier