Poull ball

temps de jeux : 3 sets et 2 points

Poull Ball
Joueurs/équipe 5 joueurs (mixtes)
Pratiquants 200 000 jeunes
Image illustrative de l’article Poull ball
Terrain de poull-ball avec les deux cibles à toucher.

Le Poull Ball est un sport collectif conçu par un enseignant belge en éducation physique. Deux équipes (mixtes) de 5 personnes s'affrontent avec un gros ballon en respectant plusieurs règles sur un terrain rectangulaire de 40 m de long par 20 m de large. L'objectif de chaque équipe est de faire tomber l'une des deux cibles[1].

HistoireModifier

François Poull crée ce sport en 2009, alors qu’il est toujours étudiant en éducation physique à la Haute École Robert Schuman à Virton, Belgique[2]. Le sport est intégré dans le programme scolaire d'éducation physique et santé en France[3] et au Canada en plus d'être défendu par les différentes fédérations de sport scolaire en Belgique[réf. nécessaire].

Le sport débarque en Suisse romande vers 2014[4], au Maroc l'année d'après[5], à Tahiti vers 2017[6].

EquipementModifier

 
Equipement pour jouer au poull-ball.

MatérielModifier

Le jeu se joue avec un ballon de 55 cm de diamètre qui permet de faire tomber un des deux cubes de 50 cm2 situés sur un support à 1,5 m.

RèglementModifier

Règles du jeuModifier

  • Le jeu se gagne avec 3 sets gagnants de 7 points,
  • 1 point par tir direct, 2 point par tir à la volée,
  • Contact avec le porteur du ballon interdit,
  • 3 passes minimum avant de tirer sur une cible,
  • 3 pas et 5 s maximum balle en main,
  • Les deux cibles sont ciblables,
  • Le dribble est interdit,
  • La pénétration de la zone circulaire est interdite (cercles autour des cibles)
  • Le penalty se tire dos à la cible[7],[8].

Les joueurs et les joueusesModifier

ÉcolesModifier

Le sport se développe surtout dans le cadre scolaire. Plus de 300 écoles l'ont intégré à leurs plannings. Aujourd'hui, c'est plusieurs régions du monde qui s'y intéressent comme en Belgique[3], France[2], Suisse[4], Maroc[5], Canada (dans 60 écoles en 2015)[3], Tahiti[6], etc.

 
Initiation au Poull ball.

DistinctionModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Poull-Ball, Nouveau Sport Fair play et mixte. », sur www.poull-ball.com (consulté le 14 décembre 2017)
  2. a et b « Trois séances de poull-ball pour les cours élémentaires », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  3. a b et c RTL Newmedia, « Cet habitant de Stavelot a inventé un nouveau sport... qui cartonne dans le monde entier (vidéo) », RTL sport,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  4. a et b www.20minutes.ch, 20 Minutes, 20 Min, www.20min.ch, « Le poull-ball en plein boom », 20 Minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  5. a et b sudinfo.be, « Le Poull-Ball, créé par le Stavelotain François Poull, fait ses premiers pas au Maroc », sudinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  6. a et b D'après un communiqué, « Du sport pour 120 enfants de Papeete », TAHITI INFOS, les informations de Tahiti,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2017)
  7. « Le poull ball : un nouveau sport à découvrir sans tarder ! - Sport-Inside | Sport-Inside », sur sport-inside.eu, (consulté le 15 décembre 2017)
  8. « Les règles », sur 217.16.4.16 (consulté le 14 décembre 2017)
  9. « Le Trophée 2010 du FAIRPLAY de la Province de Luxembour », Province Luxembourg,‎ (lire en ligne)
  10. « Les Prix du Fair Play », Panathlon Wallonie-Bruxelles,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)