Ouvrir le menu principal

Poterne des Peupliers

porte de Paris
(Redirigé depuis Poterne des peupliers)

Poterne des Peupliers
Illustration de la Poterne des Peupliers
La poterne des Peupliers, vestige de l'enceinte de Thiers.
Précédent Sens anti-horaire
Porte d'Italie
Poterne des Peupliers Sens horaire
Porte de Gentilly
Suivant
Géographie
Boulevard (s) Boulevard Kellermann
Arrondissement (s) 13e
Commune limitrophe Gentilly
Coordonnées 48° 49′ 15,5″ nord, 2° 21′ 10″ est
Transports en commun
Petite Ceinture Non desservie
Petite ceinture RATP (T)(3a)
Poterne des Peupliers
Bus (BUS) RATP 57 184

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La poterne des Peupliers est une poterne constituant l'un des derniers vestiges des fortifications de Thiers à Paris.

Situation et accèsModifier

Elle est située dans le 13e arrondissement, entre la porte de Gentilly et la porte d'Italie.

L'un des accès de l'autoroute A6b se trouve à proximité, en direction de la porte d'Italie.

Ce site est desservi par la ligne de tramway T3a, à la station qui porte son nom. Le site est également desservi par les lignes 57 et 184 du réseau de bus RATP.

Station de tramway

La station est à quais décalés : le quai en direction de Pont du Garigliano est situé à l'ouest de la rue Gouthière, alors que le quai en direction de Porte de Vincennes est situé à l'est, le long de la promenade plantée de la poterne des Peupliers.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

En face du quai vers Porte de Vincennes, l'emprise de la Petite Ceinture accueille une des œuvres d'art contemporain installées en 2006 par la ville de Paris sur le parcours de la ligne de tramway : Mirage de Bertrand Lavier. Il s'agit de palmiers métalliques mobiles qui se lèvent et s'abaissent périodiquement, apparaissant ou disparaissant à la vue des passants… comme un mirage dans le désert.

HistoriqueModifier

C'est à cet endroit que la Bièvre pénétrait dans Paris, avant son enfouissement. Le lit de la rivière d'origine (ancienne « Bièvre morte ») correspond aujourd'hui, hors enceinte, à la rue de la Poterne-des-Peupliers, prolongée à l'intérieur par la rue des Peupliers. Cet axe pénètre dans Paris en passant sous le boulevard Kellermann à travers les fortifications — caractéristique de la poterne — et également sous la ligne de Petite Ceinture. Le tracé du bras vif de la rivière, appelé « Bièvre vive », coïncide avec la rue de l'Interne-Lœb à l'intérieur de Paris[1].

Le tracé du boulevard Kellermann correspond à l'ancien « boulevard militaire » des fortifications. Deux contre-allées le relient à la rue des Peupliers.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Renaud Gagneux, Jean Anckaert et Gérard Conte, Sur les traces de la Bièvre parisienne, Éditions Parigramme, (ISBN 2-84096-238-1), p. 27.

Voir aussiModifier