Portrait officiel du président de la République française

Le portrait officiel du président de la République française est un portrait du président de la République française réalisé au début de son mandat. Il est ensuite affiché dans les bâtiments publics en France, notamment les hôtels de ville. L'affichage du portrait du président dans les mairies est une tradition républicaine et n'est en rien obligatoire[1].

C'est le premier président de la IIIe République, Adolphe Thiers, qui inaugure cette tradition d'un portrait au moyen de la photographie, qui n'est pas sans rappeler les portraits officiels des monarques de France, diffusés autrefois dans le royaume et au-delà. Avant d'être diffusés, les tirages, réalisés en argentique, sont soumis à l'approbation du président.

Fiches techniquesModifier

Deuxième RépubliqueModifier

Louis-Napoléon BonaparteModifier

Il n'y a pas de portrait officiel du président Bonaparte. En revanche, le peintre Franz Xaver Winterhalter réalise un portrait de l'empereur Napoléon III.

Troisième RépubliqueModifier

Adolphe Thiers (1871-1873)Modifier

  • Auteur : Pierre Petit
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel où le président porte la décoration de grand-croix de la Légion d'honneur

Patrice de Mac Mahon (1873-1879)Modifier

  • Auteur : Pierre Petit
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel

Jules Grévy (1879-1887)Modifier

Sadi Carnot (1887-1894)Modifier

  • Auteur : Pierre Petit
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel

Jean Casimir-Perier (1894-1895)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel

Félix Faure (1895-1899)Modifier

  • Auteur : Pierre Petit
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel

Émile Loubet (1899-1906)Modifier

  • Auteur : Eugène Pirou
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :
  • Note : il existe un autre portrait officiel

Armand Fallières (1906-1913)Modifier

  • Auteur : Eugène Pirou
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Raymond Poincaré (1913-1920)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Paul Deschanel (1920)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Alexandre Millerand (1920-1924)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Gaston Doumergue (1924-1931)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Paul Doumer (1931-1932)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Albert Lebrun (1932-1940)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu :
  • Genre : photographie verticale en noir et blanc
  • Description :

Quatrième RépubliqueModifier

Vincent Auriol (1947-1954)Modifier

René Coty (1954-1959)Modifier

  • Auteur :
  • Lieu : Salon du palais de l'Élysée
  • Genre : Photographie verticale en noir et blanc
  • Description : Le président Coty pose, vêtu de la panoplie présidentielle, la main gauche posée sur un livre, le regard tourné vers la source de lumière présentée par la fenêtre du salon dans lequel fut réalisé ce portrait.

Cinquième RépubliqueModifier

Charles de Gaulle (1959-1969)Modifier

  • Auteur : Jean-Marie Marcel
  • Lieu : Bibliothèque du palais de l'Élysée
  • Genre : Photographie verticale en couleurs
  • Description : le général de Gaulle se tient débout dans la bibliothèque et porte la panoplie complète du chef de l'État (grands-croix de la Légion d'honneur et collier de Grand Maître de l'ordre de la Libération, dont il est l’unique titulaire). Le premier président de la Ve République ne pose pas avec l'« habit » officiel du président de la République comme les deux présidents de la IVe République, bien qu'il porte les décorations qui vont avec. Il pose avec la plaque de grand croix de la Légion d'honneur en argent et non en vermeil telle qu'elle a été modifiée par décret en 1962. Il revêt en dessous son spencer et « grand blanc » d'officier général (veston blanc avec boutons d'arme, fourreaux d'épaules de général de brigade). Le photographe, Jean-Marie Marcel, « se souvient de son peu de goût pour le rôle du modèle ». C'est lui qui lui demande de porter un regard lointain, sur sa gauche. Le portrait est réalisé en couleur ; la prise de vue a eu lieu dans la bibliothèque du palais de l'Élysée, de Gaulle reposant sa main droite sur deux livres épais : la Constitution de la Ve république et L'Histoire de la Légion d'honneur (les photographes avaient pris dans un premier temps l'Histoire de l'armée française du général Weygand, qui avait condamné de Gaulle en 1940)[2],[3]. Il y eut plusieurs variantes, non-retenues, où de Gaulle posait en habit militaire[4].

Georges Pompidou (1969-1974)Modifier

  • Auteur : François Pagès
  • Lieu : Bibliothèque du palais de l'Élysée
  • Genre : Photographie verticale en couleurs
  • Description : Comme son prédécesseur, Georges Pompidou se tient débout dans la bibliothèque et porte également la panoplie complète du chef de l'État (grand-croix de la Légion d'honneur et le collier de grand maître de la Légion d'honneur). C'est le seul président de la République à porter également la plaque de grand-croix de l'ordre national du Mérite dont il est aussi grand maître. Le deuxième président de la Ve République choisit le même endroit que son prédécesseur pour la pose photographique, à savoir la bibliothèque du palais. Le photographe, François Pagès, officie habituellement pour le magazine Paris Match. Le président regarde cette fois-ci au loin, sur sa droite.

Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981)Modifier

  • Auteur : Jacques-Henri Lartigue
  • Lieu : Cour du palais de l'Élysée devant un drapeau de la France
  • Genre : Photographie horizontale en couleurs
  • Description : Valéry Giscard d'Estaing se tient debout devant un drapeau de la France en mouvement et recouvrant toute la surface du cadre. Le troisième président de la Ve République, qui a axé sa campagne sur son jeune âge et sa modernité ne respecte pas la tradition de ses prédécesseurs qui posent dans la bibliothèque du palais. En ce sens, son portrait, réalisé par le photographe Jacques-Henri Lartigue, est innovant. Il regarde, lui, droit devant. C'est la première fois qu'un président pose en costume de ville, la Légion d'honneur n'apparaissant qu'en boutonnière.

François Mitterrand (1981-1995)Modifier

  • Auteur : Gisèle Freund
  • Lieu : Bibliothèque du palais de l'Élysée
  • Genre : Photographie verticale en couleurs
  • Matériel : Leica M
  • Description : François Mitterrand est assis et tient dans ses mains le livre Les Essais de Montaigne. Le quatrième président de la Ve République, et le premier président socialiste du régime fait volontairement appel à « cette photographe née dans une riche famille juive de Berlin, rescapée du nazisme ». Comme son prédécesseur, il s'agit d'un plan coupé, le président regardant droit devant lui.

Jacques Chirac (1995-2007)Modifier

  • Auteur : Bettina Rheims
  • Lieu : Jardins du palais de l'Élysée
  • Genre : Photographie verticale en couleurs
  • Description : Au premier plan, Jacques Chirac est debout, les mains derrière le dos. À l'arrière-plan se trouve le palais de l'Élysée, avec le drapeau français. Le cinquième président de la Ve République pose pour la première fois dans les jardins du palais, et, comme Giscard d'Estaing et Mitterrand, porte seulement un costume de ville, ce qui rajoute à la décontraction de l'ensemble. La chemise bleue du président fait un rappel avec le ciel bleu de Paris.

Nicolas Sarkozy (2007-2012)Modifier

François Hollande (2012-2017)Modifier

Emmanuel Macron (depuis 2017)Modifier

Portraits des présidents décédés de la Ve RépubliqueModifier

Depuis l'instauration de la Ve République, il est de tradition d'accrocher au palais de l'Élysée les portraits peints des présidents décédés. Ainsi, en 1981, le président Valéry Giscard d'Estaing commande à Roger Chapelain-Midy un portrait de Charles de Gaulle[11]. Les tableaux des présidents Georges Pompidou et François Mitterrand sont tous deux l'œuvre de Jean-Olivier Hucleux.

En 2013, le président François Hollande annonce que le fort de Brégançon, résidence privée du chef de l'État depuis 1968, sera ouvert au public à partir de l'année suivante. Pour l'occasion, une galerie des portraits des présidents y est installée[12].

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier