Porto Empedocle

commune italienne

Porto Empedocle
Porto Empedocle
Rue principale.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Agrigente  
Maire Calogero Firetto
Code postal 92014
Code ISTAT 084028
Code cadastral F299
Préfixe tel. 0922
Démographie
Gentilé empedoclini
Population 17 261 hab. (31-12-2010[1])
Densité 750 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 17′ 40″ nord, 13° 31′ 38″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 2 m
Superficie 2 300 ha = 23 km2
Divers
Saint patron San Calogero
Fête patronale 25 février
Localisation
Localisation de Porto Empedocle
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Porto Empedocle
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Porto Empedocle
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Porto Empedocle
Liens
Site web http://www.comunediportoempedocle.it/

Porto Empedocle, ou Port-Empédocle en français[2], est une commune italienne de 17 261 habitants de la province d'Agrigente (en Sicile).

En 2003, la mairie a demandé à transformer le nom de la cité en Porto Empedocle Vigata[3] pour célébrer son illustre citoyen et auteur fétiche, Andrea Camilleri, en y associant la commune imaginaire de Vigata où évolue le personnage de Salvo Montalbano[Note 1]. Avant le XXe siècle, elle s'appelait Marina di Girgenti et était le port d'Agrigente qui la surplombe.

HistoireModifier

Né comme une zone portuaire de l'ancienne Girgenti, aujourd'hui Agrigente, avec le nom de Marina di Girgenti, à partir du XVe siècle, c'était le lieu de commerce des céréales dans toute la région. Entre 1549 et 1554, sur ordre du vice-roi Vega, la tour de chargement Girgenti fut restaurée, comme elle était connue dans l'antiquité (probablement déjà existante avant la période angevine). Elle faisait partie du système d'alerte des tours côtières de Sicile, construit sur les instructions de l'architecte florentin Camillo Camilliani dans le but de défendre les activités commerciales contre les attaques des pirates sarrasins.

Compte tenu de son importance, elle a toujours fait l'objet d'une restauration importante, la plus importante étant peut-être celle promue par l'empereur Charles Quint, pour laquelle la tour est surtout connue localement sous le nom de Torre Carlo V.

En 1749, la construction de la première jetée commença, grâce à Charles III et à l'intervention de l'évêque Lorenzo Gioeni, achevée seulement en 1763. En 1853, sous le gouvernement des Bourbons des Deux-Siciles, le village obtint l'autonomie devenant la capitale du decurionato comme Molo di Girgenti. Par la suite, en 1863, la ville a changé son nom en Porto Empedocle en hommage au célèbre philosophe Agrigentin Empedocle.

En 2003, la municipalité a décidé d'adopter Vigata comme deuxième nom de la localité[4], en hommage au village imaginaire du personnage littéraire créé par l'écrivain local Andrea Camilleri (son illustre citoyen), Salvo Montalbano, à qui en 2009 une statue a été consacrée sur la via Roma[5]. La décision sur la dénomination a cependant été révoquée en 2009. Le 12 décembre de la même année, avec le décret du président de la République, Porto Empedocle a obtenu le titre de ville. Aujourd'hui, Porto Empedocle est l'une des réalités économiques les plus importantes de la province d'Agrigente. Son port assure la connexion avec les îles Pélagie.

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  28/08/05 Paolo Ferrara    
28/08/05 En cours Dott. La Mattina   Commissario Regionale
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Communes limitrophesModifier

Agrigente, Realmonte

ÉconomieModifier

La ville abrite une cimenterie du groupe Italcementi[6].

Affaires maritimesModifier

Le port d'Empedocle a été le théâtre d'au moins deux affaires maritimes concernant le sauvetage en mer de migrants en détresse dans le Canal de Sicile et le refus d'entrée dans le port aux navires leur ayant porté secours.

L'affaire Cap Anamur (2004)[7], du nom du navire de l'organisation allemande du même nom, qui, ayant porté secours à des boat people s'est retrouvé accusé d'aide à l'entrée de personnes en situation irrégulière sur le territoire italien. Les marins accusés ont été acquittés en 2011 par le tribunal d'Agrigente.

L'affaire Pinar (2009)[8] dans laquelle le cargo du même nom est resté dans l'attente d'une autorisation d'entrée dans le port alors qu'il avait secouru plusieurs boat people dans un état de santé critique. L'autorisation d'entrée dans le port a été donnée après que des journalistes ont rendu publique la situation insoutenable des boat people secourus par les passagers du cargo.

PersonnalitésModifier

Voir aussiModifier

Le commissariat de police de Vigata, ville fictive des aventures du commissaire Montalbano, se situe à Porto Empedocle dans les romans de Camilleri. Dans la série télévisée Commissaire Montalbano adaptée des romans d'Andrea Camilleri, les tournages dans le commissariat de Vigata, se sont déroulés dans l'ancienne mairie de Scicli[3].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La décision sur la dénomination de la cité en Porto Empedocle Vigata a cependant été révoquée en 2009.

RéférencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. « Trésor des noms de lieux étrangers », sur http://cnig.gouv.fr (consulté le 20 août 2020).
  3. a et b (it) La Repubblica.it, « Porto Empedocle diventa Vigata, ora esiste la città di Montalbano : Porto Empedocle devient Vigata, maintenant la ville de Montalbano existe », sur repubblica.it, (consulté le 24 juillet 2020).
  4. (it) Porto Empedocle diventa Vigàta. Ora esiste la città di Montalbano, 28/04/2003, La Repubblica.
  5. (it) La Repubblica Palermo, « Camilleri scopre la statua di Montalbano », (consulté le 27 juillet 2020)
  6. (en) « Italie », sur Italcimentigroup.com (consulté le 23 mai 2010)
  7. « Cap Anamur », cap au pire : l’Europe contre l’asile se fait sous nos yeux. Ligue des droits de l'homme, 19/07/2004
  8. Affaire du bateau turc "le Pinar", Euronews, 24/04/2009
  9. (en) Robert Bagar, Louis Biancolli, The Concert Companion, (lire en ligne), Tomaso Antonio Vitali, p. 809
    « Mr. Gibilaro, a pianist, composer, and opera coach, was born in Porto Empedocle, Sicily. »
  10. [ID: 2724)] (en) Young People's Concert / Barbirolli (programme de concert), Carnegie Hall / Manhattan, NY, New York Philharmonic, Levy Digital Archives (en), , Alfonso Gibilaro, Italian composer, born at Porto Empedocle, Sicily, 1888 [...] (présentation en ligne, lire en ligne), « Fantasia on old Scottish melodies », p. 6

Liens externesModifier