Ouvrir le menu principal

Porte d'Auguste

porte de ville à Nîmes (Gard)
Porte d'Auguste
Nîmes La porte Auguste.png
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Accès et transport
Tramway
T1 
Autobus
6 
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Languedoc-Roussillon
voir sur la carte du Languedoc-Roussillon
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Gard
voir sur la carte du Gard
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nîmes
voir sur la carte de Nîmes
Red pog.svg

La porte d'Auguste est un monument romain construit au Ier siècle av. J.-C. à Nîmes, dans le Gard.

HistoriqueModifier

La construction de la porte d'Auguste, appelée autrefois « Porte d'Arles »[1], remonte au Ier siècle av. J.-C.. Elle faisait alors partie de la longue enceinte romaine de Nîmes et était une des principales portes de la ville. C'était également le point d'entrée de la voie Domitienne dans la colonie. Aujourd'hui, ses vestiges sont situés à l'est du quartier de l'Écusson.

La porte d'Auguste fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[2].

StructureModifier

La porte est pourvue de quatre passages en arc plein cintre, dont deux grands centraux pour les véhicules et deux petits latéraux pour les piétons. Elle était autrefois flanquée de deux tours semi-circulaires. L'emplacement de ces tours est indiqué sur le trottoir par un cercle constitué de grandes pierres plates.

Notes et référencesModifier

  1. Dominique Darde, Nîmes antique, Monum, Éditions du patrimoine, coll. « Guides archéologiques de la France », 2005, p. 71
  2. Notice no PA00103150, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier