Ouvrir le menu principal

Un port négrier est un port impliqué dans la traite négrière. L'historien Léon Vignols donne le qualificatif de « négrier » à tout port armant pour la traite négrière sans considération de taille.

Quelques ports négriersModifier

  • en Angleterre
Liverpool, premier port négrier atlantique (4894 expéditions de traite)[1]
Londres,(2704 expedition)
Bristol,(2064 expeditions)
Nantes, premier port négrier atlantique français (1714 expéditions de traite au XVIIIe siècle)
La Rochelle, deuxième port négrier atlantique français (427 expéditions de traite)
Bordeaux, troisième port négrier atlantique français (399 expéditions de traite)
Le Havre (392 expéditions de traite)
Saint-Malo (216 expéditions de traite)
Lorient (149 expéditions de traite)
Honfleur (125 expéditions de traite)
Marseille (116 expéditions de traite)[5]
Dunkerque (44 expéditions de traite)
Rouen
Vannes (10 expéditions de traite)
  • en Espagne
Cadix
  • au Portugal
Lisbonne

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Bordeaux, port négrier. XVIIe-XIXe siècles, Éric Saugera, Karthala, 1995.
  • Renaud Hourcade, Les Ports négriers face à leur histoire. Politiques de la mémoire à Nantes, Bordeaux et Liverpool, Dalloz, 2014

Lien externeModifier