Porsche 962

automobile
(Redirigé depuis Porsche 962 C)

Porsche 962
Porsche 962C
Image illustrative de l’article Porsche 962
La Porsche 962 de l'écurie Rothmans Porsche

Marque Drapeau : Allemagne Porsche
Années de production 1984-1990
Classe Sport-prototype
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres à plat
Position du moteur Longitudinale centrale arrière
Cylindrée 2 869 puis 2 994 cm3
Puissance maximale 680 puis 700 ch
Couple maximal 711 puis 710 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Boîte manuelle à cinq puis six rapports
Poids et performances
Poids à vide 850 puis 820 kg
Vitesse maximale 350 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,6 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé LMP1
Freins Disques rainurés ventilés
Dimensions
Longueur 4 800 mm
Largeur 1 980 mm
Hauteur 1 100 mm
Empattement 2 770 mm
Chronologie des modèles

La Porsche 962 fut conçue en 1984 pour permettre à la marque allemande Porsche de participer au championnat américain IMSA GTP.

Elle diffère de la 956 par un empattement allongé de 12 cm de manière à loger le pédalier derrière l'axe des roues avant, disposition obligatoire en IMSA, et par un moteur simple turbo, le règlement interdisant l'utilisation d'un moteur bi-turbo. Sa première course fut les 24 Heures de Daytona (Floride) en , aux mains de Mario et Michael Andretti (pole position, puis abandon).

Elle devint ensuite 962 C avec l'adoption du moteur double turbo de la 956 et fit son apparition en championnat du monde des voitures de sport et aux 24 Heures du Mans 1985. Plusieurs 962 de course furent modifiées par la suite en voiture de route par différents préparateurs. La version la plus marquante fut la Dauer 962 LM qui permit l'homologation d'une version LM GT1, qui remporta les 24 Heures du Mans 1994 grâce à une interprétation assez libre du règlement.

DéveloppementModifier

ModificationsModifier

962 construites par des écuries privéesModifier

 
Vu sur une Porsche 962C GTis conçu par le Richard Lloyd Racing

Au-delà de modifications mineures, certaines écuries privées ont repensé l'ensemble de la voiture. Le plus gros problème de la 962 était le manque de rigidité du châssis en feuille d'aluminium, ce qui a conduit certaines écuries à concevoir un nouveau châssis, puis à acheter des composants à Porsche afin de compléter la voiture. Certaines voitures personnalisées avaient également une carrosserie unique. Certaines écuries proposeraient alors leurs 962 à d'autres écuries clientes.

 
La Porsche 962CK6 conçue par le Kremer Racing

Parmi les 962 de construction privée les plus populaires, il y avait celles du Kremer Racing plus comunzment appelée "962CK6". Le châssis d'origine en aluminium avait été tout bonnement été remplacé par un châssis en fibre de carbone. Onze de ces voitures[1] ont été construites et utilisé par le Kremer Racing et d'autres écuries. John Thompson a également conçu un châssis pour l'écurie suisse Brun Motorsport. Huit de ces voitures[2] ont été construites et ont aidé l'écurie à prendre la deuxième place du Championnat du monde des voitures de sport en 1987. Thompson également construits quelques années plus tard deux châssis pour l'écurie allemande Obermaier Racing. L'écurie britannique Richard Lloyd Racing s'est quand à elle tourner vers Peter Stevens et Nigel Stroud afin de développer cinq[3]Porsche 962C GTis. Le châssis original en feuille d'aluminium avait été dans ce cas remplacer par un nid d'abeilles aluminium. L'ancien pilote d'usine Porsche Vern Schuppan a également construit cinq nouveaux châssis connus sous le nom de «TS962».

PalmarèsModifier

TitresModifier

(« triple couronne » d'endurance anglo-saxonne en 1986 et 1987)

Victoires en enduranceModifier

(31 succès, dont 8 sur 24 Heures)

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Porsche 962 CK6 », sur www.ultimatecarpage.com (consulté le 10 octobre 2020)
  2. « Porsche 962 BM », sur www.ultimatecarpage.com (consulté le 10 octobre 2020)
  3. « Porsche 962C GTi », sur www.ultimatecarpage.com (consulté le 10 octobre 2020)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier