Pont de Saint-Étienne d'Issensac

pont français

Pont de Saint-Étienne d'Issensac
Image illustrative de l’article Pont de Saint-Étienne d'Issensac
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Brissac
Coordonnées géographiques 43° 50′ 39″ N, 3° 42′ 04″ E
Fonction
Franchit Hérault
Caractéristiques techniques
Longueur 60 m
Largeur 2,90 m
Hauteur 13,35 m
Matériau(x) Pierre
Construction
Construction Moyen Âge
Historique
Protection Logo monument historique Classé MH (1948)
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Pont de Saint-Étienne d'Issensac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pont de Saint-Étienne d'Issensac
Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon
(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Pont de Saint-Étienne d'Issensac

Le pont de Saint-Étienne d'Issensac est un pont en maçonnerie, franchissant l'Hérault à Issensac, au sud de Brissac, et à proximité de la chapelle Saint-Étienne d'Issensac. Il s'agit du seul passage routier entre Saint-Bauzille-de-Putois et Causse-de-la-Selle.

DénominationModifier

Avant la Révolution française, Saint-Étienne d'Issensac était une paroisse regroupant plusieurs métairies de la région. L'église romane existe toujours, mais elle est désacralisée.

Le pont s'est aussi appelé pont Saint-Estève.

DescriptionModifier

Long de 60 mètres environ pour une largeur de 2,90 mètres, le pont de Saint-Étienne d'Issensac possédait cinq arches en plein cintre à l'origine, mais il n'en subsiste que trois. Construit en pierres calcaires locales, fondé directement sur la roche, il s'élève à une hauteur maximale de 13,35 mètres[1]. Destiné au passage des piétons, des charrettes et des animaux, il est mal adapté à la circulation automobile, en raison de son étroitesse et de ses pentes raides. Depuis 1952, la charge maximale est établie à 3 tonnes.

 
Pont de Saint-Étienne d'Issensac vu de l'aval
 
Pont de Saint-Étienne d'Issensac vu de l'amont

Aux deux extrémités, des bollards en pierre limitent l'accès du pont aux véhicules dont la largeur est inférieure à deux mètres.

De part et d'autre des piles, des avant-becs et des arrière-becs triangulaires protègent le pont du courant. Puisqu'ils s'élèvent jusqu'au parapet, ils forment également des refuges sur les côtés de la chaussée.

La profondeur de la rivière au milieu du cours d'eau, au niveau du pont, est de 8 mètres.

HistoireModifier

Construit au XIVe siècle, le pont de Saint-Étienne d'Issensac a peut-être remplacé un ancien ouvrage d'art en bois. Il est encore en bon état aujourd'hui, mais les nombreuses restaurations qu'il a subies depuis le XVIIe siècle laissent penser qu'il subsiste peu d'éléments médiévaux.

 
Panorama vu du Pont de St Etienne d'Issensac

ProtectionModifier

Le pont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Montens, Serge, Les plus beaux ponts de France, Bonneton, Paris (France), (ISBN 2862532754), 2001; pp. 25.
  • Prade, Marcel, Les ponts monuments historiques, Editions Brissaud, Poitiers (France), (ISBN 2903442819), 1988; pp. 208.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier