Pont de Musmeci

pont situé en Italie

Pont de Musmeci
Image illustrative de l’article Pont de Musmeci
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de Basilicate Basilicate
Commune Potenza
Coordonnées géographiques 40° 37′ 40″ N, 15° 48′ 21″ E
Fonction
Franchit Basento
Fonction Pont routier
Itinéraire Sortie « Potenza centre » (via Nicola Vaccaro) — Italian traffic signs - raccordo autostradale 5.svg Raccord autoroutier RA5
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Longueur 560 m
Portée principale 58,80 m
Largeur 16 m
Matériau(x) Béton armé
Construction
Construction 1971 - 22 mai 1975
Inauguration 1976
Architecte(s) Sergio Musmeci
Entreprise(s) Edilstrade Forlì-Castrocaro
Géolocalisation sur la carte : Basilicate
(Voir situation sur carte : Basilicate)
Pont de Musmeci
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Pont de Musmeci

Le viadotto dell'Industria (français : viaduc industriel[1]) également connu sous le nom de pont de Basento ou pont de Musmeci[2], est un ouvrage constituant le lien routier entre la sortie « Potenza centre » (Italie) sur la jonction du raccord autoroutier RA5 et les principales voies d'accès dans la zone sud de la ville.

Il enjambe le fleuve Basento, trois lignes de chemin de fer (Foggia-Potenza, Battipaglia-Potenza-Metaponto, Altamura-Avigliano-Potenza) et deux rues principales de la ville, la viale Guglielmo Marconi et la viale del Basento, rejoignant la via Nicola Vaccaro dans le tronçon terminal.

HistoireModifier

Conçu par l'ingénieur italien Sergio Musmeci en 1967[3] et construit entre 1971 et 1976, le pont incarne parfaitement les théories architecturales de Musmeci. La structure a coûté environ 920 000 000 lires italiennes (équivalant à 4 000 000 € en 2016).

Le caractère unique de la structure est dû à sa construction  : elle est constituée d'une seule membrane de béton armé (environ 30 centimètres d'épaisseur) moulé pour former quatre arcs contigus[4]. La feuille de béton est façonnée en une structure « en forme de doigt », qui supporte tout le pont, et elle est également utilisée comme passerelle piétonne.

Le pont a été construit sans utiliser d'éléments préfabriqués, mais uniquement avec des coffrages en béton[4]. Edilstrade Forlì-Castrocaro est l'entreprise ayant construit l'ouvrage présentant un intérêt architectural.

Les projets et planimétries sont rassemblés dans les « archives Musmeci Sergio et Zanini Zenaide » qui, en 1997, ont été déclarées d'un grand intérêt historique par la surintendance des archives du Latium. Puis en 2003, il a été cité par le ministère du Patrimoine et de la Culture comme exemple d'architecture du XXe siècle au MAXXI (Musée national des arts du XXIe siècle à Rome[5]). En 2003, le pont a été déclaré « monument d'intérêt culturel » par le ministère du Patrimoine et de la Culture[6].

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (it) Fausto Giovannardi, Sergio Musmeci. Strutture fuori dal coro, Giovannardierontini, , pdf (lire en ligne)
  2. (it) « Potenza - Galleria Immagini: Ponte Musmeci », APT Basilicata (consulté le 11 mars 2015)
  3. Luigi Spinelli, « When infrastructure becomes landscape », Domus,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (it) Carmela Petrizzi, « Sergio Musmeci a Potenza: il ponte e la città » [PDF], (consulté le 26 août 2016)
  5. (it) « Collezioni del XX secolo - Musmeci Sergio e Zanini Zenaide » [archive du ], Fondazione MAXXI (consulté le 11 mars 2015)
  6. (it) « Il ponte e la città. Sergio Musmeci a Potenza » [archive du ], Fondazione MAXXI,

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (it) Rinaldo Capomolla, Atti del Primo Convegno Nazionale di Storia dell'Ingegneria. Napoli, 8-9 marzo 2006 (Tomo II), 1143–1152 p. (lire en ligne), « Il ponte sul Basento di Sergio Musmeci. Il progetto della forma strutturale prima dell'avvento del calcolo automatico »
  • (it) Fausto Giovannardi, Sergio Musmeci. Strutture fuori dal coro, Giovannardierontini, , pdf (lire en ligne)
  • Luigi Spinelli, « When infrastructure becomes landscape », Domus,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier