Ouvrir le menu principal

Polychrónis Tzortzákis

coureur cycliste grec
Polychrónis Tzortzákis
Pérenchies - Grand Prix de la ville de Pérenchies, 26 juillet 2015 (B025).JPG
Polychrónis Tzortzákis arborant son maillot de champion de Grèce sur route lors du Grand Prix de la ville de Pérenchies 2015.
Informations
Nom de naissance
Πολυχρόνης ΤζωρτζάκηςVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes non-UCI
Équipes UCI
Principales victoires

Polychrónis Tzortzákis (grec moderne : Πολυχρόνης Τζωρτζάκης), né le à La Canée, est un coureur cycliste grec.

BiographieModifier

Polychrónis Tzortzákis (grec moderne : Πολυχρόνης Τζωρτζάκης) naît le à La Canée en Grèce[1].

Débuts cyclistesModifier

En 2005, il termine 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre par équipes cadets.

L'année suivante, il est 2e du championnat de Grèce sur route juniors, 2e du championnat de Grèce du contre-la-montre par équipes juniors et 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre juniors.

En 2007, il est champion de Grèce de la course aux points juniors, champion de Grèce sur route juniors et termine 2e du championnat de Grèce du contre-la-montre juniors[1].

En 2008, il entre dans la catégorie espoirs. Il devient champion de Grèce de l'américaine et termine 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre espoirs et 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre par équipes.

En 2009, il est champion de Grèce de l'américaine et finit 2e du championnat de Grèce du contre-la-montre espoirs et 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre par équipes[1].

2010 - 2011 : première expérience au niveau continentalModifier

En 2010, il entre dans l'équipe continentale grecque Heraklion Kastro-Murcia. Il devient champion de Grèce de l'américaine, champion de Grèce de poursuite par équipes, champion de Grèce du contre-la-montre espoirs, remporte la 1re étape du Mémorial de la Bataille de Crête et finit 2e du championnat de Grèce sur route.

L'année suivante, en 2011, Heraklion Kastro-Murcia devient KTM-Murcia. Il devient champion de Grèce de l'américaine, champion de Grèce de poursuite, champion de Grèce du contre-la-montre espoirs et termine 3e du championnat de Grèce sur route[1].

2012 - 2015 : séjour en FranceModifier

 
Polychrónis Tzortzákis (à gauche) et Steven Tronet lors du Grand Prix de la ville de Pérenchies 2015.

Il s'installe en France en 2012 et court sous les couleurs du Guidon chalettois. Il devient pour la cinquième année consécutive champion de Grèce de l'américaine, remporte la 2e étape du Trophée de l'Essor et finit 2e du championnat de Grèce du contre-la-montre.

Toujours sous les couleurs du Guidon chalettois, il remporte en 2013 la 1re étape du Tour du Loiret, la 1re étape du Tour Nivernais Morvan, les Boucles dunoises. Il termine également 2e de Dijon-Auxonne-Dijon et 3e du championnat de Grèce du contre-la-montre.

En 2014, il entre dans l'équipe de l'UC Nantes Atlantique, devient Champion de Grèce du contre-la-montre et remporte La Castelbriantaise.

En 2015, il est recruté par le CC Villeneuve Saint-Germain, termine 3e de Belgrade-Banja Luka I et devient champion de Grèce sur route[1]. Quelques semaines plus tard, il se classe 6e de Paris-Mantes-en-Yvelines. Au cours de cette saison, Tzortzakis est sélectionné pour participer aux Jeux européens à Bakou. Il prend part au contre-la-montre, dont il prend la 35e place, accusant un retard de plus de 9 minutes sur le vainqueur, Vasil Kiryienka, puis participe à la course en ligne, qu'il abandonne.

2017 : le retour au niveau continentalModifier

En 2017, il porte les couleurs de la formation continentale RTS-Monton Racing. Au cours de cette saison, il remporte la 2e étape du Circuit des plages vendéennes. En Mars, il participe avec son équipe au Tour de Taïwan sur lequel il se distingue en prenant par à une échappée. En juin, il décroche son 2e titre de Champion de Grèce du contre-la-montre et se classe 3e de la course en ligne. Durant l'été, il participe au Tour du lac Qinghai, qu'il boucle au 89e rang du classement général, puis enchaîne avec plusieurs épreuves en Chine comme le Tour de Xingtai. En fin de saison, il se classe 10e du Hong Kong Challenge et décroche deux Top 10 au sprint sur le Tour de Hainan.

2018 - 2019 : Changement d'équipe, champion de GrèceModifier

En 2018, il rejoint l'équipe Tartello-Isorex qui évolue en continental. Il arrive pour la seconde fois à remporter le Championnat de Grèce sur route et échoue à la seconde place lors du contre-la-montre, derrière Stylianós Farantákis.

Fin juillet 2019, il est présélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[2].

Palmarès sur pisteModifier

Championnats du mondeModifier

Championnats nationauxModifier

  • 2007[1]
    •   Champion de Grèce de la course aux points juniors
  • 2008
  • 2009
  • 2010
  • 2011
    •   Champion de Grèce de l'américaine (avec Dimitris Chaidemenakis)
    •   Champion de Grèce de poursuite
  • 2012
    •   Champion de Grèce de l'américaine (avec Alexandros Papaderos)

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI Asia Tour 297e[3]
UCI Europe Tour 1 004e[4] 464e[5] 561e[6] 1 009e[7] 665e[8] 531e[9] 235e[10] 386e[11] 572e[12]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h « Fiche de Polychrónis Tzortzákis », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  3. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)
  4. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  5. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :